LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

LES PROBLEMES DE CASTES DANS UNE SI LONGUE LETTRE DE MARIAMA BA

Dissertation : LES PROBLEMES DE CASTES DANS UNE SI LONGUE LETTRE DE MARIAMA BA. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  6 Avril 2019  •  Dissertation  •  1 402 Mots (6 Pages)  •  4 606 Vues

Page 1 sur 6

INTRODUCTION

Dans l’œuvre « une si longue lettre », Mariama Ba fait usage à la présence de sa plume pour décrire les réalités de la société africaine à travers un style de fluidité jamais égalée. En effet, elle y peint les vicissitudes qui ont marquées sa vie matrimoniale et y aborde de nombreux thèmes à l’image du problème des castes.

I. CONTEXTE DU PROBLEME DES CASTES

1. CONCEPT DU PROBLEME DES CASTES

Le terme caste vient du mot latin « casta » qui veut dire pur, non mélanger, terme d’origine occidentale et non indienne regroupe deux concept liés mais différents.

2. LE SYSTEME DES CASTES

Au Sénégal, il existe divers castes. Les Guers constituent la caste supérieure. Ce sont essentiellement des agriculteurs et accessoirement des éleveurs. Ils restent attachés à certaines valeurs morales.

Les Gnegnos constituent le groupe inférieur dans la stratification social du travail en pays wolof. Cependant, l’alliance entre guers et Gnegnos était interdite au temps de nos ancêtres. L’exemple illustrant est celui de Maodo Ba qui était un descendant d’une famille royale, amoureuse d’une fille bijoutière nommé Aissatou. Les Teugs ou Blla maissa qui sont les forgerons. Les bijoutières sont souvent liées à des familles Guers ,ils leur fournissent des bijoux et des armes de guerres. Les Laobes, artisans du bois d’origine peulh. Les Woudes, artisans du cuir, cordonniers dont les femmes pratiquent le tatouage des lèvres aux jeunes filles. Les Rabb ou Maabo, caste des tisserands. Les Griots ou Gueweul divisés en deux parties, il y a les griots de la cour royal et ceux du reste de la population. Ceux qui maitrisent l’art de la parole et ceux qui en plus maitrisent les différents instruments.

3. PLACE DES CASTES DANS LA SOCIETE

La société sénégalaise devient de plus en plus exigeante et méprisante à l’endroit des castes. Une grande majorité des populations sont presque marginalisées par cette société naïve et presque égarée. Ainsi, ces castes ont un statut très minimisé et arriéré comme ces propos le prouvent dans « une si longue lettre » au chapitre8, page 37 : « Quoi, un toucouleur qui convole avec une bijoutière ? Jamais il n’amassera argent. »En outre, ces castes sont relégués au second plan malgré leur fidélité, leur courage, leur dévouement et leur combativité.

Pourtant, ces doctrines ou idéologies n’ont aucun soubassement religieux même si certains le croient religieusement. En guise d’exemple le prophète Mouhameth PSL interdit ces préjugés car tous les êtres humains sont égaux devant Dieu alors notre société doit abandonner ces croyances et laisser les gens se marier sans difficulté, de plus c’est un péché de se sentir supérieur par rapport à quelqu’un d’autre en étant musulman. Par conséquent, il s’agit d’un lourd lègue arriéré qu’il faut flanquer à jamais. Par ailleurs, pèse sur ces grands dignitaires le poids de l’infériorité, de l’orgueil, du mépris et de la ségrégation.

En guise d’exemple, Ramatoulaye disait dans « une si longue lettre » au chapitre 5, page26 : « Votre stoïcisme fait de vous non des violents, non des inquiétants, mais de véritables héros inconnus de la grande histoire qui ne dérange jamais l’ordre établi malgré votre situation misérable. »

En sus, ces castes font face à une société très compliquée dont l’héritage est consolidé par la naïveté et l’égoïsme. Ainsi cette inquiétante situation remonte bien avant dans un contexte beaucoup plus exigeant et frappant. Au paravent les populations mettaient ces castes dans un contexte particulier notamment le transfert des castes à la basse classe selon l’hiérarchie. Cependant malgré la pesanteur de cette situation on peut mettre en relief une nette amélioration dans la mesure où le mariage entre Guers et Gueweul est fréquent de nos jours.

Aussi il faut préciser qu’il a une opposition systématique vis-à-vis du temps comme nous prouve cette situation dans « une si longue lettre »au chapitre22 page142 : « on ne vient pas facilement à bout des pesanteurs millénaires. » Autrement dit il devient des fois difficile de résister et d’atteindre les buts fixés. Enfin cette citation nous fait réfléchir sur la vulnérabilité et la place des castes selon la société sénégalaise : « la griotte porte bonheur. Mais une bijoutière ! Elle brule tout sur son passage comme un feu de forge. »

4. EXEMPLE

...

Télécharger au format  txt (8.9 Kb)   pdf (45 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com