LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Folie, aller simple Journée ordinaire d'une infirmière? GISELE PINEAU

Fiche de lecture : Folie, aller simple Journée ordinaire d'une infirmière? GISELE PINEAU. Recherche parmi 230 000+ dissertations

Par   •  30 Novembre 2019  •  Fiche de lecture  •  2 240 Mots (9 Pages)  •  15 Vues

Page 1 sur 9

IFMS d’Albi                                                                  6 impasse François Verdier – 81000 ALB

Tél : 05 67 87 45 08                                                                               Courriel : secretariat.ifsi@ch-albi.rss.fr

Site : http://www.ch-albi.fr

Fiche de lecture

"Folie, aller simple Journée ordinaire d'une infirmière"

De GISELE PINEAU

UE6.1.S1

Méthode de travail et TIC

Emilie JOUANDON

Promotion 2018-2021

Sommaire

1        Référence bibliographique        1

2        Renseignement sur l’auteur        1

2.1        Biographie        1

2.1        Bibliographie        1

3        Etude de l’œuvre        1

3.1        Genre de l’œuvre        1

3.2        Thème général de l’ouvrage        2

3.3        Thèse de l’auteur        2

3.4        Introduction        2

3.5        Résumé        2

4        Concepts        4

5        Citations de l’œuvre        4

6        Intérêt personnel pour l’œuvre        5

7        Bibliographie des documents utilisés pour la réalisation du travail        5

  1. Référence bibliographique 

 « Folie, aller simple journée ordinaire d’une infirmière », est le dix-neuvième roman de Gisèle Pineau. Cette œuvre de 204 pages a été publiée pour la première fois aux Editions Philippe Rey en 2010 et reçoit le Prix Carbet des lycéens en 2011.

  1. Renseignement sur l’auteur

  1. Biographie

Gisèle Pineau est née le 18 mai 1956, à Paris, de parent originaire de la Guadeloupe. Du fait d’un père militaire, la famille Pineau est amenée à voyager à travers le monde (Congo, Guadeloupe, France métropolitaine). Lors d’une mission en France, le père de Gisèle Pineau décide d’emmener sa mère avec lui, afin de la soustraire aux violences de son époux, ainsi elle tisse des liens très fort avec sa grand-mère. A la retraite de celui-ci, la famille Pineau retourne définitivement en Guadeloupe. Depuis son plus jeune âge, Gisèle Pineau subit le racisme de plein fouet. Gisèle se console dans les mots. Les créoles de sa chère grand-mère, mais aussi ceux qu'elle apprend à l’école. Déjà, elle écrit des récits bien à elle. Cet amour des mots va la pousser à vouloir les enseigner. Elle part donc pour la France avec le projet d’entrée à la faculté en Lettres Modernes qu’elle abandonne par découragement et manque d’argent. Elle se découvre une nouvelle vocation, tournée vers les autres : la Psychiatrie. Infirmière, elle apprend à accompagner des personnes fragilisées par un parcours de vie difficile. Elle a exercé son métier une vingtaine d'années en Guadeloupe, et est, depuis, venue travailler en France où elle vit actuellement

  1. Bibliographie

Voici une liste non exhaustive de quelque uns de ses ouvrages qui ont reçus des prix :

Le Grand Drives des Esprits en 1993 Grand prix des lectrices du magazine ELLE,

L'exil selon Julia en 1996 Prix Terre de France et Prix du Rotary,

Le parfum des sirènes est son dernier roman en 2018.

  1. Etude de l’œuvre

  1. Genre de l’œuvre

Autobiographie

  1. Thème général de l’ouvrage

Cette autobiographie est le témoignage d'une infirmière en psychiatrie.

  1. Thèse de l’auteur

A travers cette autobiographie, l'auteur affirme que nous sommes tous fous à notre manière, et ce qui l'a poussé à devenir infirmière en hôpital psychiatrique.

  1. Introduction

Dans son ouvrage "Folie, aller simple journée ordinaire d'une infirmière", Gisèle Pineau nous raconte ses mémoires alors qu'une de ses patientes vient de se suicider. C'est l'électrochoc, qui la remet en question : Comment en est-elle venue à faire ce métier ?

  1. Résumé

15H10 Mademoiselle Sophie R hospitalisée depuis quinze ans, vient de se jeter sous le métro. Elle s'est suicidée. Gisèle, l'infirmière en hôpital psychiatrique, est choquée. Mille questions se bousculent dans son esprit mais une plus que les autres : Que fait-elle dans un hôpital psychiatrique ? Trente ans qu'elle y travaille. Elle se raconte. La journée ordinaire de ces hommes et ces femmes où la folie est un aller sans retour. Elle relate avec pondération et clairvoyance, cette profession qui n'est pas une vocation.

Elle évoque son parcours d'avant :  Son arrivée à Paris, la fac de lettre, son sentiment de culpabilité de ne pas réussir pour sa mère, ses petits boulots, ses après-midis "souvenir" auprès de Lila, à qui elle a été recommandé par son amie Claudie, et cette étrange échange avec une infirmière le jour où elle accompagne son ami Francky pour l'oral auquel il échoua.

Elle raconte ses patients, Gabrielle S, Henry, Mademoiselle J, Violette, Madame Ginette, Richard, Mademoiselle R, Monsieur B, Mademoiselle J, Jeannette, etc…

Les demandes incessantes avec lesquelles il faut jongler, en répondant par un geste, un hochement de tête, une parole réconfortante, en différant les demandes, et en tentant de contenter chacun pour le bien-être collectif.

Avec une patience infinie, Gisèle les traite avec compassion, avec respect, en faisant parfois le dos rond, ravalant sa colère et attendant que les tensions s'apaisent, pour ne pas tout faire exploser. Elle garantit leur sécurité, les protège d'eux-mêmes, et de leurs pulsions. L'hôpital psychiatrique est une microsociété en marge du monde "normal", avec ses hiérarchies.

...

Télécharger au format  txt (12.8 Kb)   pdf (175.1 Kb)   docx (18.2 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com