LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fiche de lecture "La peur" Guy de Maupassant

Fiche de lecture : Fiche de lecture "La peur" Guy de Maupassant. Recherche parmi 256 000+ dissertations

Par   •  24 Février 2016  •  Fiche de lecture  •  774 Mots (4 Pages)  •  8 391 Vues

Page 1 sur 4

BOURASSEAU Maéna S5

« La peur »

Guy de Maupassant

14/10/2014

Critique :

      « La peur », de Maupassant

        J’ai aimé cette nouvelle pour le plaisir de la langue, du style, des descriptions, pour l'esprit, pour cette façon de nous faire ressentir les sensations des personnages, comme toujours ou presque chez Maupassant.

Dès le début de la nouvelle le narrateur installe une atmosphère tendue en employant un champ lexical de la peur de façon métaphorique. Par exemple, il utilise des termes comme « frisson » pour décrire la surface de la mer ; ou « un gros serpent noir », animal effrayant, pour parler d’une fumée noire.

Ce qui m’a plu notamment, c’est la façon qu’a Maupassant de nous faire imaginer précisément le lieu et la situation dans lesquels se trouve le narrateur. Par le détail de ses descriptions, on arrive à se représenter les scènes et donc l’histoire nous paraît plus réelle et  plus intéressante. En effet, cela crée des tensions et du suspens, ce qui nous incite à lire le texte jusqu'à la fin.

Malheureusement il me semble que le titre étant « la peur » on s’attend à une fin terrible voir terrorisante. On s’attend même à ressentir cette peur dont nous parle le narrateur et ce n’est pas la sensation que j’ai eue à la toute fin de l’histoire.

Je trouve le contraste entre l’importance des détails inquiétants et la chute un peu banale décevante.

En effet ce n’est pas comme dans toutes ces histoires de Vampires et Loups Garous, où la fin est plutôt extraordinaire. Ici, le réalisme domine puisque aucun élément surnaturel n’est présent. Un simple coup de fusil a réveillé plus d’émotions que toutes ses aventures précédentes : « mais j’aimerais mieux recommencer toutes les heures où j’ai affronté les plus terribles périls, que la seule minute du coup de fusil sur la tête barbue du judas. »

Résumer :

        C’est un groupe de marins qui se dirige vers l’Afrique. Le commandant qui racontait une anecdote durant laquelle il disait avoir eu peur se fit interrompre par un homme qui tenta de lui expliquer que le sentiment qu’il avait ressenti n’était pas de la peur.

Lui en revanche, il l’aurait ressenti. Deux fois.

Selon lui, la peur c’est quelques chose d’atroce dont le seul souvenir donne des frissons. Cela  arriverait dans des circonstances anormales, mystérieuses.

        La 1ère fois c’était pendant un voyage dans le désert. Le « tambour des dunes » aurait retentit au moment où son ami mourût violemment d’une insolation. Il essaya de le sauver mais en vain. Alors que le tambour ne cessait de retentir, il comprit ce qu’était la peur. Il ne savait pas pourquoi mais cette sensation horrible avait traversé tous son corps.

        La 2ème fois c’était lors d’un voyage en forêt où il était guidé par un paysan. Il lui expliqua la situation des gens chez qui ils devaient se rendre pour la nuit. Le père avait tué un braconnier deux ans auparavant et celui-ci était venu le hanté l’année dernière. Il attendait alors qu’il revienne cette nuit. Quand ils arrivèrent le père était assis sur une chaise avec un fusil à la main et son chien dormait paisiblement à coter de lui. Quand le chien se mit à hurler face a quelque chose d’invisible, le guide décida de le sortir dehors.

...

Télécharger au format  txt (4.7 Kb)   pdf (80.8 Kb)   docx (93.7 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com