LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fiche de lecture, JULIENS Cédric, La question corporelle dans la formation de l'infirmière une ouverture vers d'autre possible, Perspective soignante, Décembre 2012.

Fiche de lecture : Fiche de lecture, JULIENS Cédric, La question corporelle dans la formation de l'infirmière une ouverture vers d'autre possible, Perspective soignante, Décembre 2012.. Recherche parmi 242 000+ dissertations

Par   •  29 Novembre 2016  •  Fiche de lecture  •  792 Mots (4 Pages)  •  558 Vues

Page 1 sur 4

   Fiche de lecture

1/ Référence de la bibliographie:

        JULIENS Cédric, La question corporelle dans la formation de l'infirmière une ouverture vers d'autre possible, Perspective soignante, Décembre 2012, N°45, page 51 – 60

2/ Univers de référence:

        Soins infirmiers, Philosophie, Psychologie, Anthropologie

3/ Précision sur l'auteur: _        

        Né à Bruxelles en Belgique, étudiant il se plonge dans le linguistique, la littérature, le théâtre et la philosophie, il entre au conservatoire dans l'équipe de Pierre Laroche, parallèlement il enseigne le théâtre et l'anthropologie.

4/ Résumé

        Tous d'abord nous pouvons dire que l'auteur expose différents points de vue tout au long de l'article notamment différents problèmes qui tourne autour de la perception du corps dans la formation de l'infirmier(e)s en utilisant quatre parties distinctes.

Dans la première partie qui pose sur le constat et les problématiques, l'auteur pose la question: Quel corps le soignant doit il soigner ? Mais aussi dans quel corps vit on ? Par la suite il montre l’ambiguïté dans les propos qui sont tenus entre ce que l'on devrait faire durant les stages et ce que l'on va faire tout en se demandant si les différentes méthodes d'apprentissage que nous utilisons sont efficace pour l'étudiant et ce qu'il vivra.

Dans une seconde partie, il exprime l'évolution de la vision du corps au fur et à mesure des siècles que se soit au niveau des peuples ou bien même des religions.

 Par la suite dans une troisième partie, il  explique la complexité de la gestion des émotions «l'usage intensif de vocabulaires et de gestes médicaux »  (page 56 )qui permettent au soignant de créer une distance envers le soigné et explique que l'on forme des infirmiers à faire des soins quitte à ne plus y réfléchir. En conséquence  l'étudier peut se trouver déstabilisé, lors des différentes situations qu'il va vivre AU cours des stages qu'il va effectuer et des situations auxquelles ils sera confronté.

.A la fin de ce paragraphe, il explique les différentes activités qu'il exerce avec des jeunes soignant pour qu'ils apprennent à mieux connaître leur corps, leur métier et avoir une approche non verbale, adaptée au patient.

  Pour finir dans une dernière partie, l'auteur exprime le fait que les discours des formatrices peuvent et vont influencer les étudiants sur leurs pratiques lors des stages et lors de leur exercices plus tard.

Les étudiants retiennent l’enseignement de leurs formatrices .

 Par ailleurs l'auteur déclare que les personnes désirant travailler dans le soin,  doivent développer '' des relations d'aides » qui dépassent  la simple reproduction d'actes (pages 60)  et que l’efficacité est prônée lors de notre exercice professionnel.

5/ Mots clés:

         Représentation corps, Formation, Étudiant, Émotion

6/ Intérêt de l'ouvrage en regard des soins infirmiers:

        Dans cet article, l'auteur montre les spécificités entre la partie théorique et la pratique de la formation, ce que l'on apprend en cours et les situations rencontrées lors des stages. De plus il explique l'importance de la vision du corps dans le métier d'infirmier que ce soit par rapport à notre propre corps mais aussi et surtout par rapport à celui du patient.

...

Télécharger au format  txt (4.6 Kb)   pdf (69.6 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com