LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fiche De Lecture - La Société Du Spectacle de Guy Debord

Dissertation : Fiche De Lecture - La Société Du Spectacle de Guy Debord. Recherche parmi 255 000+ dissertations

Par   •  19 Mai 2012  •  1 228 Mots (5 Pages)  •  1 730 Vues

Page 1 sur 5

FICHE DE LECTURE

LA SOCIETE DU SPECTACLE - Guy Debord

Guy Debord, écrivain et cinéaste français, né le 28 décembre 1931 à Paris et décédé le 30 novembre 1994 en Haute-Loire, a marqué son siècle en critiquant tous les aspects du capitalisme, en dénonçant l'emprise de l'économie marchande et en annonçant la corruption des États démocratiques et la fin du communisme.

Il est un des fondateurs de l'Internationale lettriste crée en 1952, et de l'Internationale situationniste, organisation révolutionnaire désireuse de combattre le capitalisme, crée en 1957 lors de la conférence de Cosio d'Arroscia en Italie, et dissoute en 1972.

Ainsi, en novembre 1967, La société du spectacle, livre de 224 pages, composé de 221 paragraphes divisés en 9 chapitres, est publié chez Buchet-Castel. Néanmoins, cette ?uvre subira une réédition en 1971 chez Champ-Libre, devenue Editions Gérard Lebovici en 1984, et réédité chez Gallimard dans la collection Folio en 1992. En 1973, Guy Debord en fait une adaptation cinématographique.

Ce livre, parut quelques mois avant la révolution de mai 1968, aurait influencé les esprits suite au succès des thèses situationnistes de l'époque. De plus, un rapprochement aurait été constaté entre le groupe situationniste et les partisans de mai 1968 lors du Comité d'occupation de la Sorbonne.

Toutefois, l'?uvre de Debord a engendré de nombreuses polémiques et des articles mensongers ont été écris à son égard, du fait qu'il refuse la société de son époque et qu'il décide de la combattre en critiquant le système capitaliste.

Dans ce livre, Debord développe une critique théorique et pratique du capitalisme qu'il appelle " spectacle " en faisant une synthèse des notions de fétichisme de la marchandise, d’aliénation et d’idéologie.

Le spectacle - sujet principal de ce livre - débute par " toute la vie des sociétés dans lesquelles règnent les conditions modernes de production s’annoncent comme une immense accumulation de spectacles. Tout ce qui était directement vécu s’est éloigné dans une représentation ", phrase détournée du Capital de Karl Marx .

Pour Debord, le spectacle est omniprésent, " il recouvre toute la surface du monde et baigne indéfiniment dans sa propre gloire " (p21 paragraphe 20), et est " à la fois le résultat et le projet du mode de production existant ". Le spectacle entraine une aliénation de l'homme, celui-ci perd alors toute humanité, " plus il contemple, moins il vit; plus il accepte de se reconnaître dans les images dominantes du besoin, moins il comprend sa propre existence et son propre désir " (p 31). Cette aliénation provoque un isolement, renforcé par la diffusion et l'absorption d'images, " les simples images deviennent des êtres réels, et les motivations efficientes d'un comportement hypnotique " (p23). L'aliénation du travailleur découle de ce que l'auteur appelle le " fétichisme de la marchandise ". Le monde de la marchandise domine la société et s'immisce dans la vie sociale des individus. En effet, " le spectacle est le moment ou la marchandise est parvenue a l'occupation totale de la vie sociale " (p39), c'est une marchandise dont on est jamais rassasiée : la vision d'images spectaculaires, appelle la vision d'images spectaculaires. La vision du réel est faussée car les relations entre les individus sont médiatisées ". Le spectacle introduit alors une coupure avec la réalité, et nous enferme dans une réalité virtuelle, " c'est le réel tel que nous le rêvons qu'il nous donne à voir ". Le " consommateur devient consommateur d’illusion " (p43).

Debord aborde également l'évolution du mouvement prolétarien, qui aurait été à l'origine d'une société favorable à l'apparition du spectacle. Selon lui,

...

Télécharger au format  txt (7.7 Kb)   pdf (95.6 Kb)   docx (11.1 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com