LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation phèdre et Oenone

Dissertation : Dissertation phèdre et Oenone. Recherche parmi 238 000+ dissertations

Par   •  6 Juin 2017  •  Dissertation  •  845 Mots (4 Pages)  •  1 283 Vues

Page 1 sur 4

Œnone est la confidente par excellence. Elle incarne la voix de la raison quand Phèdre s’abandonne à sa folie, et de la vie quand Phèdre parle de se donner la mort.

Bien souvent, nous retrouvons dans les tragédies classiques des confidents qui accompagnent les personnages principaux et qui sont à leur écoute. Ces derniers, leurs confient leurs pensées et leurs états d’âmes les plus intimes. Ainsi nous pouvons en déduire que chaque maître/maîtresse attend de son/sa confident(e), qu’il/elle soit excellent(e) dans son rôle. C’est ce qu’affirme Zimermman lorsqu’il déclare de la confidente de Phèdre qu’ « Œnone est la confidente par excellence. Elle incarne la voix de la raison quand Phèdre s’abandonne à sa folie, et de la vie quand Phèdre parle de se donner la mort. » Il s’agira donc de se demander si comme l’affirme Zimmermann, Œnone incarne l’essentiel d’une bonne confidente, car elle conseille en optant pour les solutions les plus sages et redonne espoir à Phèdre lorsqu’elle veut mourir, ou si, au contraire, les conseils qu’adresse Œnone à Phèdre n’ont rien de raisonnable et ne lui causeront que plus de problème. Ainsi, après avoir expliqué le point de vue de Zimmermann, nous montrerons qu’Œnone, en voulant, par une dévotion extrême, détruire tout ce qui s’oppose à Phèdre et l’épargner du déshonneur, n’agira que de manière immorale et ne posera que plus de problème à sa maîtresse.

L’affirmation de Zimmermann mentionne certaines qualités que devrait avoir une bonne confidente, comme « incarner la voix de la raison » lorsque son maître/ sa maîtresse « s’abandonne à la folie » ou encore « incarner la voix de la vie » quand celui/celle-ci « parle de se donner la mort ». Il est intéressant de rajouter que tout d’abord une confidente doit obtenir la confiance de son maître/sa maitresse. Ainsi, quand Zimmermann parle d’Œnone, il la voit comme « la confidente par excellence ». En effet, les forts liens que nous observons entre Phèdre et Œnone permettent conséquemment, de qualifier Œnone de « confidente »: Œnone connaît Phèdre depuis sa naissance, et semble s’attribuer un rôle maternelle: (v. 234), ce qui explique que Phèdre accepte, certes après certaines insistance d’Œnone, de lui faire par de son secret le plus intime: l’amour qu’elle porte à Hippolyte (v.273). De plus, Œnone, selon Zimmermann, opte pour les solutions les plus sages face au manque de raison de Phèdre à certains moments, car Œnone semble vouloir empêcher à tout prix que Phèdre ne tombe dans le déshonneur (v.904). Pour cela, elle incarnerait « la voix de la raison », lorsque Phèdre semble perdre la sienne. On le voit dans la scène 5 de l’acte 2, lorsque Phèdre avoue à Hippolyte son amour et qu'elle est prête à se suicider s'il ne le partage pas (v.710). Œnone l’en dissuadera. Cet exemple rejoint également le propos de Zimmermann qui dit d’Œnone « Elle incarne la voix (…) de la vie quand Phèdre parle de se donner la mort". Ce que nous retrouvons aussi dans la troisième scène de l’acte trois, où, pour sauver la vie de Phèdre, Œnone semble être prête à parler à Thésée et à lui mentir (v.898-900). Nous voyons donc qu’Œnone est une confidente dévouée pour sa maîtresse (v.1327) mais qui, à force de vouloir à tout prix lutter contre ce qui

...

Télécharger au format  txt (5.4 Kb)   pdf (42.4 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com