LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Annie Ernaux

Commentaire de texte : Annie Ernaux. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  18 Avril 2015  •  Commentaire de texte  •  380 Mots (2 Pages)  •  635 Vues

Page 1 sur 2

Introduction Annie Ernaux naît en 1940 à Lillebonne puis passe son enfance et sa jeunesse à Yvetot en Normandie, dans une famille d’ouvriers devenus ensuite petits commerçants (ils tiennent un café-épicerie). Ses études supérieures de lettres et son métier d’enseignante créent un clivage avec son milieu d’origine : par le savoir, elle est passée de la classe des « dominés » à celle des « dominants » ; le malaise qu’elle éprouve à l’impression de trahir les siens par sa culture croissante et la découverte d’autres modes de vie ou d’autres valeurs, le regard ambivalent qu’elle est obligée de porter sur ses parents, à la fois critique et admiratif, sont souvent évoqués dans ses livres. Elle publie en 1974 son premier roman, Les Armoires vides ; son œuvre devient de plus en plus autobiographique et explore son adolescence (Ce qu’ils disent ou rien, 1977) et l’ascension sociale de ses parents (La Place, prix Renaudot en 1984). Elle relate ses expériences de femme du XXe siècle, son avortement (L’Événement, 2000), l’échec de son mariage (La Femme gelée, 1981), une histoire d’amour (Passion simple, 1991). Tous ses livres, qualifiés par elle-même d’auto-socio-biographiques, mêlent l’intime et le social et atteignent au-delà du « Je » du narrateur, une portée beaucoup plus générale : « Le Je que j’utilise me semble une forme impersonnelle, à peine sexuée, quelquefois même plus une parole de « l’autre » qu’une parole de « moi » : une forme transpersonnelle en somme. Il ne constitue pas un moyen de m’autofictionner, mais de saisir, dans mon expérience, les signes d’une réalité. » Dans La Femme gelée, œuvre largement autobiographique, la narratrice montre les limites de l’émancipation féminine dans les années 60, pour comprendre comme une femme peut se trouver « encarcanée », dépossédée d’elle-même et de toutes ses aspirations. Mariée à un étudiant en droit pourtant plein de théories idéales sur l’égalité des sexes, elle est vite happée par un conditionnement imposé par la société et voit sa vie confisquée par toutes les tâches ménagères qu’elle est finalement seule à accomplir. Le lecteur observe la jeune femme pleine d’enthousiasme et de curiosité pour les études et l’avenir, perdre peu à peu son élan, ses propres désirs de liberté et devenir comme tant d’autres une « femme gelée ».

...

Télécharger au format  txt (2.4 Kb)   pdf (53.7 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com