LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Étude du poème Ce coeur qui haïssait la guerre de Robert Desnos

Documents Gratuits : Étude du poème Ce coeur qui haïssait la guerre de Robert Desnos. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  18 Mai 2012  •  865 Mots (4 Pages)  •  1 340 Vues

Page 1 sur 4

Ce coeur qui haïssait la guerre

voilà qu'il bat pour le combat et la bataille !

Ce coeur qui ne battait qu'au rythme des marées, à celui des saisons,

à celui des heures du jour et de la nuit,

Voilà qu'il se gonfle et qu'il envoie dans les veines

un sang brûlant de salpêtre et de haine.

Et qu'il mène un tel bruit dans la cervelle que les oreilles en sifflent

Et qu'il n'est pas possible que ce bruit ne se répande pas dans la ville et la campagne

Comme le son d'une cloche appelant à l'émeute et au combat.

Écoutez, je l'entends qui me revient renvoyé par les échos.

Mais non, c'est le bruit d'autres coeurs, de millions d'autres coeurs

battant comme le mien à travers la France.

Ils battent au même rythme pour la même besogne tous ces coeurs,

Leur bruit est celui de la mer à l'assaut des falaises

Et tout ce sang porte dans des millions de cervelles un même mot d'ordre :

Révolte contre Hitler et mort à ses partisans !

Pourtant ce coeur haïssait la guerre et battait au rythme des saisons,

Mais un seul mot : Liberté a suffi à réveiller les vieilles colères

Et des millions de Francais se préparent dans l'ombre

à la besogne que l'aube proche leur imposera.

Car ces coeurs qui haïssaient la guerre battaient pour la liberté

au rythme même des saisons et des marées,

du jour et de la nuit.

Robert Desnos : Destinée arbitraire 1975

Proposition de commentaire :

Introduction : Ce poème extrait du recueil destinée arbitraire, témoigne de l’engagement de Desnos dans la résistance, engagement qui lui valu la déportation et lui coûta la vie. Avant d’être publié en 1975 à titre posthume, il a circulé clandestinement et a participé au combat d’idées en incitant ses lecteurs à rejoindre le rangs de la résistance. Un poème pouvait-il efficacement servir une cause politique ? Nous montrerons tout d’abord comment se poème s’efforce de convaincre puis comment il cherche à touche la sensibilité ( à persuader) enfin en quoi il diffuse un message militant.

I Un poème pour convaincre

a. La forte implication du locuteur et du destinataire

– Locuteur, vers 1 : la synecdoque « ce cœur » avec l’adjectif démonstratif «ce » implique fortement le poète locuteur. Le pronom personnel de 1ère pers du sing. Apparaît au vers 11 et la subjectivité et mise en évidence par le « ! », au vers 13, le pronom possessif « le mien » renforce l’implication du poète

-

...

Télécharger au format  txt (5.4 Kb)   pdf (75.4 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com