LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Construction de l’Europe et mondialisation des économies européennes du plan Marshall à l’euro

Dissertation : Construction de l’Europe et mondialisation des économies européennes du plan Marshall à l’euro. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  17 Mai 2021  •  Dissertation  •  1 889 Mots (8 Pages)  •  107 Vues

Page 1 sur 8

Sujet 2 : Construction de l’Europe et mondialisation des économies européennes du plan Marshall à l’euro.

Promulgué en 1948, Le plan Marshall, également connu sous le nom de Programme Européen de Relance (European Recovery Program), était un programme américain d'aide à l'Europe occidentale après les conséquences dévastatrices de la Seconde Guerre Mondiale. Alléguant plus de 15 milliards de dollars américain, où le but était de financer les efforts de reconstruction sur le continent européen, suivant un principe : whatever the weather. We must move together (Quel que soit le temps. Il faut avancer ensemble).

Imaginé par le secrétaire d'État américain George C. Marshall, éponyme du plan, il a été conçu comme une stratégie sur quatre ans afin de reconstruire les villes, les industries et les infrastructures fortement endommagées pendant la guerre et à supprimer les barrières commerciales entre les voisins européens et ainsi pour finalité de favoriser le commerce entre les pays d’Europe et les États-Unis.

En plus du redéveloppement économique, l'un des objectifs déclarés du plan était d'arrêter la propagation du communisme sur le continent européen.

La mise en œuvre du programme a été citée comme le début de la guerre froide entre les États-Unis (ainsi que leurs alliés européens) et l'Union soviétique, qui avait effectivement pris le contrôle d'une grande partie de l'Europe centrale et orientale.

Il est également considéré comme un catalyseur clé pour la formation de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN), une alliance militaire entre les pays nord-américains et européens établie en 1949.

Pour ce faire, nous verrons de quelles manières les évolutions, du plan Marshall à l’euro, ont-elles amené à l’Europe d’aujourd’hui ?

I – Reconstruction de l’Europe.

  1. L’Europe après la Seconde Guerre Mondiale
  2. L’Impact du Plan Marshall sur l’Europe
  3. Restauration des monnaies européennes

II – Apparition de la Communauté Économique Européenne
et début de mondialisation des économies.

  1. Création d’un marché commun
  2. Convergence des économies européennes
  3. Europe monétaire et Système Monétaire International

III – Genèse de l’Union Européenne

  1. De la CEE à l’UE
  2. Création de l’Euro

  1. Reconstruction de l’Europe
  1. L’Europe après la Seconde Guerre Mondiale

L'Europe d'après-guerre était dans une situation désespérée, des millions de civils avaient été tués ou gravement blessés, ainsi que dans des atrocités connexes telles que l'Holocauste.

De nombreuses villes, dont certains des principaux centres industriels et culturels de France, d’Angleterre, d'Allemagne, d'Italie ou encore de Belgique ont été dévasté, rayé de la carte. Les rapports fournis à Marshall suggéraient que certaines régions du continent étaient au bord de la famine parce que la production agricole et alimentaire avait été affectée par les combats.

En outre, les infrastructures de transport de la région comme les chemins de fer, les grandes routes, ponts et ports, ont subi des dommages importants lors de frappes aériennes, et les flottes de navigation de nombreux pays ont été coulées, et les ports bombardés, car ils étaient des anciens points stratégiques de ravitaillement. En fait, on pourrait facilement faire valoir que la seule puissance mondiale non structurellement affectée par le conflit était les États-Unis.

La reconstruction dans le cadre du plan Marshall a été formulée à la suite d'une réunion des États européens participants et les États-Unis en 1947. Des invitations ont notamment été adressées à l'Union soviétique et à ses États satellites, qui ont tous refusé par crainte que l’on s’implique dans leurs affaires nationales.

Le président des États-Unis, Harry Truman a signé le plan Marshall le 3 avril 1948 et l'aide a été distribuée à 16 pays européens, dont la Grande-Bretagne, la France, la Belgique, les Pays-Bas, l'Allemagne de l'Ouest (RFA) et la Norvège.

Pour souligner l’importance du plan américain, les milliards engagés dans l’aide représentaient en réalité 5% du produit intérieur brut des États-Unis à l’époque.

La reconstruction est le maître mot de cette période. On peut regarder les photographies des villes détruites, comme le bombardement de Guernica le 26 avril 1937, ou encore l’opération « Sonate au clair de lune » de l’armée de l’air allemande qui bombarda Coventry, donnant la fameuse expression « Coventryser une ville ».
Une reconstruction de l’Europe est donc inévitable.

  1. Impact du plan Marshall sur l’Europe

Le plan Marshall a fourni une aide aux pays bénéficiaire, des montants plus importants étant accordés aux grandes puissances industrielles, telles que la RFA, la France ou encore la Grande-Bretagne. Cela reposait sur la conviction de Marshall et de ses conseillers que le rétablissement dans ces grandes nations était essentiel à la reprise européenne globale, et à une future mondialisation des échanges entre l’Europe et les États-Unis.

Pourtant, toutes les nations participantes n'en ont pas bénéficié de la même manière. Des pays comme l'Italie, qui avaient combattu avec les puissances de l'Axe aux côtés de l'Allemagne nazie, et ceux qui sont restés neutres, comme la Suisse, ont reçu moins d'aide par habitant que les pays qui ont combattu avec les États-Unis et les autres puissances alliées.

L'exception notable fut l'Allemagne de l’Ouest, bien que toute l'Allemagne ait été considérablement endommagée vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, une Allemagne de l'Ouest viable et revitalisée était considérée comme essentielle à la stabilité économique de la région, et comme une sanction au gouvernement communiste qui est de l'autre côté du « rideau de fer » en Allemagne de l'Est. Au total, la Grande-Bretagne a reçu environ un quart de l'aide totale fournie dans le cadre du plan Marshall, tandis que la France a reçu moins d'un cinquième des fonds.

...

Télécharger au format  txt (12.6 Kb)   pdf (69.5 Kb)   docx (12.7 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com