LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Stupeurs et tremblements d'Amélie Nothomb

Dissertation : Stupeurs et tremblements d'Amélie Nothomb. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  3 Août 2012  •  Dissertation  •  471 Mots (2 Pages)  •  1 833 Vues

Page 1 sur 2

La structure sociopolitique du Japon est digne d'une pyramide social dont le dominant figure au premier rang et les soumis à la base. Le système feodal devient un modèle pour les entreprises et les rôles sont joués selon leur appartenance. Contrairement au Japonais, l'occidentale est défini par l'individualisme. De plus, la deuxième guerre mondiale a affecté l'essor économique japonais qui fut sauvé, par l'instauration des grosses entreprises. Très rarement une femme est vu comme une déesse au sommet de la pyramide en tant que dirigeante. Aussi, la femme japonaise vit constamment des injustices face à leur sexe. Les conditions de la femme sont différentes de celles des hommes. Elles sont dominés et soumises à des valeurs exigeantes. Le roman d'Amélie Nothomb englobe bien le régime japonais. Éblouie par son enfance, l'auteur écrit sa vie adulte au travers "Stupeurs et tremblements" paru en 1999. Le courant littéraire du postmodernisme présente la dénonciation de la structure sociopolitique, des entreprises et de la condition de la femme au Japon. L'écrivaine tourne en dérision non seulement le monde du travail, mais aussi la culture japonaise. Les moqueries d'Amélie sur le monde du travail et l'ironie utilisé pour décrire la culture japonaise forment l'œuvre de l'artiste.

Pour débuter, Amélie utilise la raillerie pour expliquer le monde du travail au Japon. D'abord, l'auteur dénonce un supérieur caricaturé par son obésité dominant par son appartenance et non par son discernement. Lors de la distribution de café au japonais, Amélie utilise son savoir de la langue japonais afin de bien communiqué. M. Omochi n'étant pas en accord a crié après le cadre-supérieur de l'entreprise. M.Saito, soumis, dit à la protagoniste : "À partir de maintenant, vous ne parlez plus japonais." (p.19). L'imbécilité de M. Omochi est caricaturé afin d'afficher au lecteur que l'importance de sa supériorité n'est pas dû à son intelligence, mais bien à son groupe d'appartenance. Il n'est d'aucune logique d'empêcher quelqu'un de comprendre une langue intégrée. La virgule permet de prendre une pause à M. Saito d'imposé une règle manquant de justesse. Pour continuer, les femmes sont exploités en tant que travailleuses. Le personnage principal se ridiculise

Par le même ordre d'idée, l'écrivaine tourne en dérision la culture nipponne. À ce sujet, les femmes sont des esclaves de l'éducation féminine. de se marier avant 25 ans fait parti de la culture japonaise. Fubuki, supérieure à Amélie, n'était pas mariée. Lorsque des hommes se présentaient devant elle, Amélie appelait cela : "la parade nuptiale de mademoiselle Mori." (p.83) Les oiseaux ont des parades nuptiale afin de s'accoupler. Cette métaphore permet de comprendre que Fubuki devient avec une petite cervelle lorsque des hommes l'approchent. Elle essai de les séduire sans subtilité. Cette femme est supérieure mentale et physiquement de plusieurs femmes. Son agissement fait comprendre qu'elle est victime de l'idéologie des femmes au Japon. Pour continuer, les entreprises

...

Télécharger au format  txt (3.1 Kb)   pdf (57 Kb)   docx (8.8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com