LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Amélie Nothomb et son roman Stupeur et tremblements d'Amelie Nothomb

Documents Gratuits : Amélie Nothomb et son roman Stupeur et tremblements d'Amelie Nothomb. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  24 Mai 2012  •  919 Mots (4 Pages)  •  2 306 Vues

Page 1 sur 4

Amélie Nothomb auteur du courant littéraire postmoderne publie en 1999 son roman autobiographique à tonalité humoristique et ironique Stupeur et tremblements qui a obtenu le Grand Prix du roman de l’Académie Française l’année de sa parution soit en 1999. Ce roman est basé sur la propre expérience d’Amélie Nothomb dans le monde du travail au Japon. Il représente une structure sociale féodale dans laquelle la pyramide hiérarchique est sacrée, et où chacun est conscient de son rang. Cependant Amélie Nothomb espère réussir dans ce pays qui la fascine tant. Ses fréquentes initiatives au sein de la compagnie Yumimoto sont régulièrement sujettes aux réprobations de ses supérieurs. Amélie pensait être traductrice, elle finira dame pipi dans les toilettes de l'entreprise, vengeance de sa supérieure immédiate. Montrez que l’autofiction Stupeur et tremblements fait état du cheminement à la fois du personnage d’Amélie-san et de l’individu qu’est Amélie Nothomb vers l’auteure qu’elle deviendra à partir de sa tentative d’intégration au Japon. Dans cette analyse, nous verrons en premier et deuxième lieu les étapes de la quête d’identité à la fois D’Amélie Nothomb et d’Amélie-san et en troisième lieu, le cheminement d’Amélie Nothom qui en fait la femme et l’auteur qu’elle est aujourd’hui.

Premièrement, la recherche d’identité du personnage ainsi que de l’auteur peut se présenter sous plusieurs thèmes. Pour débuter, le thème de l’admiration et de l’émerveillement qu’a Amélie Nothomb pour le pays du soleil levant lui vient probablement de l’amour de sa gouvernante Nishio-san, pour qui Amélie était l’enfant chérie. Elle se sentait en parfaite osmose avec la culture japonaise, au point qu’elle s’identifiait à celle-ci. Elle mentionne d’ailleurs dans son roman son émotivité en rapport à ce pays. :<< C’était là, aussi, que battait mon cœur depuis ce jour où, à l’âge de cinq ans, j’avais quitté les montagnes nippones pour le désert chinois. Ce premier exil m’avait tant marquée que je me sentais capable de tout accepter afin d’être réincorporée à ce pays dont je m’étais longtemps crue originaire.>>(p. 24 l. 339-343) Cette admiration pour le Japon s’explique d’une tout autre façon pour Amélie-san soit celle de la beauté qui lui faisait perdre la carte. :<< Elle était svelte et gracieuse à ravir, malgré la raideur nippone à laquelle elle devait se sacrifier. Mais ce qui me pétrifiait, c’était la splendeur de son visage. Elle me parlait, j’entendais sa voix douce et pleine d’intelligence… Je ne m’apercevais pas que je ne l’écoutais pas.>>(p.14 l. 111-117) Cette admiration pour Fubuki symbolise l’image du Japon parfait qu’Amélie Nothomb avait enfant.

La recherche identitaire des deux Amélie se poursuit et peut s’expliquer par le second thème soit le martyre. Dans son adolescence, Amélie Nothomb se martyrise elle-même par sa maladie soit l’anorexie. Cette façon de se faire souffrir est un moyen pour elle de ne pas quitter l’enfance pour la période adulte de peur de se séparer de sa sœur ou plutôt de vivre un autre deuil. Comme celui de son enfance, son départ du Japon. Pour Amélie-san, c’est plutôt sa recherche de travail dans l’entreprise qui la mène au martyre. Son acceptation du travail de M.Tenshi dans

...

Télécharger au format  txt (5.9 Kb)   pdf (77.5 Kb)   docx (10.1 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com