LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'espace méditerranéen, Un Espace De Clivage

Rapports de Stage : L'espace méditerranéen, Un Espace De Clivage. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  9 Octobre 2012  •  1 445 Mots (6 Pages)  •  842 Vues

Page 1 sur 6

L’espace méditerranéen est un espace organisé autour d’une mer continentale qui est composé de 25 Etats (soit 250 millions d’habitants), il est un espace d’échanges commerciaux et financiers importants auquel la mer donne don unité, mais qui est fondamentalement différent d’une rive à l’autre. Les pays sont inégalement développés et sont éloignées culturellement, ils se côtoient et se confrontent parfois. Nous pouvons alors nous demander si les échanges transméditerranéens permettent-ils d’atténuer les divisions de cet espace ?

Tout d’abord nous verrons que la méditerranée est marquée par de nombreuses fractures mais qu’elle connait plusieurs facteurs d’unité qui favorisent ses échanges et nous nous demanderons si la méditerranée est en voie d’intégration.

Tout d’abord, les inégalités de richesses et de développement sont criantes. Le PNB par habitant varie parfois de 1 à 10 entre deux pays (33 000 $ en Espagne, contre 3 500 pour le Maroc). En franchissant la limite Nord-Sud, on découvre que les pays d’Europe méditerranéenne (PEM) sont nettement plus riches avec des PIB/hab très supérieurs allant de 0.85 à 0.9 tandis que la moyenne des PSEM (pays du sud et de l’est méditerranéen) est seulement de 0,72. De plus, 10 à 30 % des habitants des PSEM n’ont pas accès à une eau assainie ou traitée, et le nombre des médecins reste inférieur à 2‰ au sud quand il est de plus de 3‰ au nord. Les inégalités se présentent aussi sur la composition de la population active, 20 à 40 % des actifs du sud sont des agriculteurs, alors qu’il est de 5 % dans les pays de l’UE. Mais dans cette répartition nord-sud, il y a des exceptions : l’Israël est un pays développé sur la rive orientale de la méditerranée et a un IDH de 0.905 tandis qu’au Nord, la Yougoslavie a accumulé d’importants retards suite aux plusieurs conflits. Ensuite l’espace méditerranéen témoigne de grandes différences démographiques. Dans la partie européenne, les croissances démographiques sont faibles et davantage liées aux flux migratoires qu’à l’accroissement naturel. Avec moins de deux enfants par femme, le renouvellement des générations n’est pas assuré. La transition démographique est achevée, la population vieillit, confrontant l’état à de nombreux problèmes (retraites à financer, structures pour prendre en charge la vieillesse…). D’autre part, les PSEM ont une croissance démographique inégale, la transition démographique continue pour certains, avec une réduction importante de la mortalité (les progrès médicaux font chuter la mortalité infantile) et une natalité élevée (plus de trois enfants par femme en Libye, Syrie…) alors que dans d’autres pays comme la Tunisie, ont déjà achevé leur transition. Si certaines populations rajeunissent et explosent à la fois (40 % de la population est de moins de vingt ans en Algérie), d’autres sont affectées par des dynamiques contraires (fécondité en Tunisie de 1,72, contre 1,98 en France). Par ailleurs, il y a plusieurs conflits entre les pays, comme par exemple le Maroc, l’Algérie et Mauritanie au sujet du Sahara occidental. Il y a aussi des conflits au sujet de l’eau, c’est le cas entre Israël, le Liban, et la Syrie au sujet du contrôle des eaux, du Yarmouk, du Jourdain et du plateau du Golan. Des tensions existent également entre la Turquie et la Syrie au sujet de l’utilisation des eaux du Tigre et surtout de l’Euphrate.

Malgré les inégalités et les nombreuses fractures qui caractérisent l’espace méditerranéen, il est une grande zone d’échange

En effet, la Méditerranée est à la jonction de trois routes maritimes majeures : Gibraltar, le Bosphore et Suez. Cette fonction de carrefour se traduit par la présence de nombreux ports équipés. Comme les flux commerciaux et migratoires se sont intensifiés alors le commerce des matières premières et des produits énergétiques est devenue le fondement essentiel de l’économie méditerranéenne. D’ailleurs dû aux potentiels économiques différents, il y a de nombreux échanges de marchandises, cependant ils sont très dissymétriques : les PEM exportent vers les PSEM une part minoritaire de leurs productions alors que les PSEM font avec les PEM la majorité de leurs échanges qui sont aussi très inégaux,

...

Télécharger au format  txt (8.8 Kb)   pdf (101.9 Kb)   docx (11.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com