LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Etats-Unis et le Tiers Monde

Cours : Les Etats-Unis et le Tiers Monde. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  23 Mars 2016  •  Cours  •  8 460 Mots (34 Pages)  •  388 Vues

Page 1 sur 34

Les États-Unis et le Tiers-Monde (1945-1989)

  On s’intéressera tous d'abord à la présidence de Kennedy. Le terme de « Tiers-Monde » d’Alfred Sauvy trouve ses racines dans le mot « Tiers-Etat » censé symboliser le reste de la population de France n'appartenant ni à la noblesse, ni au clergé. Le Tiers-Monde est né avec la conférence de Bandoeng en 1955, qui a vu présent les chefs asiatiques d'Inde, Indonésie, Sri Lanka, Chine (le premier ministre) et le Vietnam nouvellement décolonisé ; les chefs africains d’Égypte, d’Éthiopie, du Liberia et du Ghana mais également ceux de la ligue Arabe. Il faut également noté la présence du Japon, mais celui-ci ainsi que d'autres partiront de ce regroupement de pays lorsque celui-ci sera assimilé à une certaine pauvreté. Ils partent notamment parce que leur PIB est bien supérieur à celui des autres pays.

  Avec ce mouvement s'instaure aussi l'aide au développement qui touche l'Afrique, l'Asie et l'Amérique Latine, bien que cette dernière ne fut pas présente à la conférence de 1955.

  Pour ce qui est de la politique extérieure des États-Unis, il faut d'abord se remémorer son histoire notamment la fameuse doctrine Monroe de 1823, puis celle de Truman qui vient contredire la précédente en 1947. Celle de Truman est aussi appelé « politique du Containment ». On assiste à une rupture de la doctrine Monroe en 1917. C'est Wilson qui demande l'intervention américaine aux côtés des Alliés pour éviter ainsi une guerre civile américaine. Celle-ci pouvant avoir lieu à cause des différents partis qui soutiennent les pays dans la Première Guerre Mondiale. Mais il ne faut pas oublier que les Allemands, leur marine et leur régime effraie les Américains.

  Ensuite, Dulles, le secrétaire d’État d'Eisenhower rejette la position des États de la conférence de Bandoeng. C'est la fameuse proclamation de Dulles qui explique que ceux qui ne sont pas avec les Américains, sont alors contre les Américains.

  Il reste que à certains niveaux, l'Amérique dépend d'autres pays pour certains ressources de premières nécessités comme le pétrole au Moyen-Orient ou encore l’agriculture dans l'Amérique Latine. C'est pour cela que les Américains sont parfois intervenu dans la vie politique de ces États pour ainsi obtenir la nationalisation des industrie pétrolière au Moyen-Orient ou encore pour que la multinationale United Fruits puissent prospérer.

  Passons maintenant à l'Historiographie autour du personnage de Kennedy. Le personnage entre très tôt en politique. En 1945, il commence comme chef d'une partie de Boston, sa ville natale, où il a d'ailleurs étudié (Université de Harvard). Puis en 1953, il est sénateur, il rencontre son conseillé Théodore Sorensen qui lui reste fidèle. Enfin il est élu à la présidence en 1960 et rentre en poste en janvier 1961. L'historiographie a tendance à juger les actes des hommes politiques au moins lors de leur quatrième année en poste, or Kennedy est assassinée à la fin de sa troisième année. Deux courants s’opposent alors :

                les pro-kennedy jusqu'en 1970 : Schlesinger et Sorensen

                les anti-Kennedy après 1970 : Halberstein et Paterson qui voient en Kenedy un « Cold Warrior » et Kunz qui pense que ces discours sont de la poudre jetée aux yeux des Américains.

  Pour ce qui est de l'Europe, on peut se fier aux écrits de Kaspy, plus nuancé que les écrit américains.

  Il reste que la présidence de Kennedy fut-elle bonne ou mauvaise ? Fut-il un bon leader, ou plutôt une calamité ? Voici les questions que les historiens se posent en 2015.

L'Asie du Sud-est

  I/ Une théorie des dominos

  Il s'agit d'une théorie stratégique et politique. Elle fut théoriser par les frères Alsop, journalistes au New York Times, et présente lors de la conférence de Genève en 1954, qui clôt la guerre de décolonisation 'Indochine et provoque sa partition en plusieurs pays, dont le Nord du Vietnam qui revient au parti communiste Indochinois et son leader Ho Chi Minh, grand vainqueur de cette guerre. D'après cette théorie, lorsqu'un dominos tombe, le reste suit. Ces accords de Genève rappel aux frères Alsop la fameuse conférence de Munich en 1936. Celle-la même qui n'avait pas empêchée la conquête allemande de l'Europe et l'engrenage de la Seconde Guerre mondiale.

  La mise en pratique de cette théorie des dominos fut faite par Eisenhower, c'est d'ailleurs cette même théorie qui influence la politique extérieure des américains jusqu'à George Bush junior. Le but étant d'instaurer un dominos « démocratique » dans une région pour influencer cette région dans le sens du modèle occidentale et non celui du communisme.

  II/ Le premier dominos : le Laos

  On assiste quelque temps après la sortie de guerre de 1975 au début d'une historiographie américaine sur « Aurait-on du partir faire cette guerre du Vietnam ? ». D'un côté, les anti-kennedy veulent montrer que c'est lui le responsable de la défaite des américains au Vietnam, tandis que les pro-kennedy, tentent de prouver que c'est plutôt Eisenhower le responsable. On a donc deux grands courants autour de la responsabilité de cette guerre perdue par les américains.

  Le second point porte sur la présence américaine et la raison de celle-ci. Après les accords de Genève en 1955, les Vietnamiens du Nord lancent une offensive dans le Nord du Laos et commence à l'envahir. La situation dans ce pays s'envenime entre les trois partis présents :

                le Pathet Lao (Souphanvong)

                les neutralistes (Souvanna Phouma)

                les royalistes-droitistes (Général Nosavan)

  Les Américains envoient de l'aide à la fois économique et militaire à la hauteur de 255 millions de dollars entre 1953-1959 au Laos. Mais l'argent destiné au départ au seul royalistes-droitistes, face au va et viens incessant des partis provoque une corruption des politiques au Laos ce qui engendre encore plus de chaos.

...

Télécharger au format  txt (50.9 Kb)   pdf (506.3 Kb)   docx (170.3 Kb)  
Voir 33 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com