LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La guerre du Golfe

Étude de cas : La guerre du Golfe. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  3 Janvier 2020  •  Étude de cas  •  839 Mots (4 Pages)  •  49 Vues

Page 1 sur 4

La guerre du Golfe

En 1990, la Guerre froide touche à sa fin. L’URSS est encore présente, mais les relations sont pacifiques avec les Etats-Unis. La guerre du Golfe apparaît comme le premier conflit important qui suit cette période de tensions. Au Moyen-Orient, à l’époque, l’Irak de Saddam Hussein sort d’une longue et éprouvante guerre contre l’Iran qui a duré de 1980 à 1988. L’Irak est très endetté à la fin du conflit. Saddam Hussein est attiré par ce que pourrait lui apporter le Koweït, qui est un riche émirat pétrolier. Il a obtenu son indépendance en 1961, se libérant ainsi de la domination britannique. Cette indépendance est considérée par Saddam Hussein comme inacceptable, car le Koweït fait selon lui historiquement partie de l’Irak. Le leader irakien espérait également rallier à lui tous les mécontents des régimes dictatoriaux du golfe arabo-persique. En août 1990, l’armée irakienne envahit le Koweït et arrive à s'emparer des champs pétroliers. La communauté internationale, réunie et solidaire en cette occasion par l'ONU réagit alors et décide de lancer un ultimatum au dirigeant, avant le lancement d'opérations militaires. Finalement, les Etats-Unis finissent par capturer Saddam Hussein en dernier recours, afin d'arrêter ce conflit supplémentaire qu'est la guerre du Golfe. Il sera ensuite interrogé par les services de renseignement américains, comme nous le montre le document. C'est un extrait du témoignage de l'homme d'état, datant du 24 et du 27 février 2004. Nous pouvons nous demander, quel est le point de vue de l'ex-dirigeant irakien sur « le nouvel ordre mondial » et la guerre du Golfe ? Dans un premier temps nous développerons la vision de Saddam Hussem sur la montée omniprésente de l'hyperpuissance américaine et son rôle de « héros », puis, dans un second temps, sa vision sur le conflit du Koweït et ses motivations.

Bien que meurtrière du côté irakien, cette guerre n'aura pour autant pas fait un ravage du côté américain. En effet bien que l'occupation soit rude, la guerre en elle même n'aura pas duré longtemps. L'armée américaine étant beaucoup plus puissante et présente, il ne fallu que peu de temps pour venir à bout du conflit. Ainsi les Etats-Unis espèrent également démontrer leur nécessité militaire et diplomatique. Depuis la guerre froide, ces géants sont perçus comme des « héros », glorifiés pour avoir été les alliés indispensables de nombreuses fois au fil des guerres. Saddam Hussein, lui, voit d'un mauvais œil cette montée en puissante. Il affirme que l'équilibre s'est effondré depuis que le monde n'est plus régit par les deux superpuissances, l'URSS et les Etats-Unis, durant la période de la guerre froide (1947/1991). À cette époque, clame-t-il, le monde était meilleur, plus stable, puisque les pouvoirs étaient répartis entre les deux, chacun essayant de aggner le plus de personnes à sa cause, individuellement. Maintenant que l'URSS n'existe plus, tous les pouvoirs reviennent aux américains, qu'il qualifie pratiquement de dictateur du monde. En effet, un pays en désaccord avec eux serait automatiquement considéré comme un ennemi, et donc ne bénéficierait pas de leur aide ou soutien quelconque. À travers cette vision,

...

Télécharger au format  txt (5.4 Kb)   pdf (34.5 Kb)   docx (8.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com