LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

ENRON le scandale

Étude de cas : ENRON le scandale. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  16 Mai 2019  •  Étude de cas  •  1 654 Mots (7 Pages)  •  74 Vues

Page 1 sur 7

Ercis Dani                30/05/2019

BA2 Ingénieur Commercial

Comptabilité des sociétés

LE SCANDALE ENRON

[pic 1]

Haute École Francisco Ferrer

Institut Cooremans

Table des matières

Table des matières……………………………………………………………………………………………………………...P2

Description de la société ENRON……………………………………………………………………………….………..P3

Nature du scandale…………………………………………………………………………………………………………..…P4

Conséquences………………..…………………………………………………………………………………………………..P5

  1. Description de la société ENRON

        L’un des premiers prédécesseurs d’ENRON était Internoth, une société qui a été créer après le krach boursier de 1929. Nothern était le « low cost » du gaz naturel. Étant en période de grande dépression, celle-ci a aidé Nothern à se développer sur le marché. Le faible coût du gaz naturel a attiré des consommateurs étant donné que ceux-ci étaient en période de difficulté économique. En 1932 la taille de la société avait déjà doublé et durant les 50 années qui ont suivi Nothern a pu s’accroître et s’est étendu dans plusieurs états d’Amérique. En 1980, la société devint une force majeure de production et distribution de gaz naturel.

ENRON, une société américaine d’énergie est donc apparue en 1985 après la fusion de deux sociétés texanes nommées la Houston Natural Gas et l’Internorth Of Omaha. La société est dirigée par Kenneth Lay après la fusion de celle-ci. Au début de ses activités, ENRON tirait profit principalement des gazoducs et était peu présent sur les marchés de l’électricité. 
        Grace à la libéralisation de l’énergie américaine, ENRON a pu sortir de son activité principale pour se focaliser sur les activités de transport de gaz et d’électricité. À partir de juin 1994, elle commença une activité de trading en matière énergétique, en utilisant des produits comme les futures, forwards et les options. Son succès était dû aux facteurs externes et internes. Les facteurs externes ont permis la mise en œuvre de stratégies de spread trading rendues possibles par la complexité de la réglementation et de la structure du système énergétique américain. Celle-ci induisait des écarts conséquents entre les cours au comptant et les cours à terme.

        La spécificité d’ENRON a permis que les facteurs internes soient aussi à l’origine d’un succès sur le marché. La compagnie intervenait sur les deux côtés du marché grâce à ses activités de transport et de production d’énergie. Elle était la société la plus encline à croître sur le marché énergétique américain grâce à son rôle de faiseur de marché par sa production propre et à son rôle de créateur de marché par le développement de produits financiers dérivés.

        Le domaine d’ENRON se fondait sur le développement de produits dérivés lié au secteur énergétique et l’ingénierie financière. Cependant, l’activité des produits dérivés s’écarta progressivement du domaine de l’énergie et la société développa en 1997 des couvertures contre les aléas liées au climat. Estimant que le terrain de la firme s’étendait vers la gestion des risques de crédit, une variété de dérivé fut lancée vers l’ensemble des risques liés aux matières premières ou aux productions intensives en énergie. De cette politique ENRON élabora une diversification notable des activités de la firme, allant d’activités de négoce (électricité, gaz, bois, charbon, papier, métaux), à la commercialisation de services financiers (2100 produits financiers offerts en 15 devises), en passant par des prises de participation dans des infrastructures de télécommunications.

        En 1999, Enron lance “EnronOnline” qui est un site internet basé sur les opérations de trading. En mars 2000, les actions d’Enron sur le marché en bourse avaient atteint leurs meilleures valeurs qui étaient de 90.56 $ et ce dernier apparaissait comme le sixième groupe énergétique mondial et avait un chiffre d’affaires s’élevant à 101 milliards de dollars. Au moment où les actions étaient au plus hautes, les « patrons » ont commencé à vendre leurs actions, cela a fait baisser le prix de l’action et malgré ça les investisseurs gardaient ou continuais à acheter des actions étant donné que les managers pensait que ceux-ci allaient monter jusqu’à 130$-140$. Le 15 août 2001, la valeur de l’action diminue à 42 $ et chute à 15 $ durant le mois d’octobre pour enfin mettre la clé sous la porte devenant la plus grosse faillite de l’histoire des États-Unis à cette date.

  1. Nature du scandale

Le scandale d’Enron peut être expliqué par de nombreux facteurs.

Premièrement, Enron possède une connaissance de producteur et distributeur lui permettant de mieux anticiper les signaux fournis par le marché. La compagnie s’est ensuite lancée dans une politique dite d’asset lite, visant à réduire ses comptes d’immobilisations corporelles qui étaient très lourdes et propres au secteur. La firme était très endettée depuis sa fusion et la mauvaise structure de son bilan influençait sa rentabilité. Cela faisait fuir les investisseurs et rendait donc les nouvelles levées de fonds assez complexe. L’entreprise décide donc de se défaire de nombreux actifs de production et de distribution aux États-Unis afin de concilier un portefeuille allégé en actif physique et une couverture extensive des marchés énergétiques. Le retour sur investissement devint fort intéressant aux yeux des investisseurs.

...

Télécharger au format  txt (11.2 Kb)   pdf (114.5 Kb)   docx (39.7 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com