LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Discrimination des afro-américains

Étude de cas : Discrimination des afro-américains. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  19 Mai 2017  •  Étude de cas  •  2 027 Mots (9 Pages)  •  376 Vues

Page 1 sur 9

Egalité et discrimination

Problématique : Comment les afro-américains sont-ils discriminés aux Etats Unis ?

Les afro-américains forment, aux Etats Unis, une communauté de 43,9 millions d’habitants des 331 millions d’Américains.

Le taux de pauvreté des Afro-Américains avait reculé de 55 % en 1959 à 22,5 % en 2000, mais il est depuis reparti à la hausse. En 2013, il atteignait 27,2 %, près de trois fois plus que pour les Blancs (9,6 %). La première cause en est le chômage: il touche 11,2 % des Noirs, contre 4,6 % des Blancs. En outre, l’incarcération de masse – près d’un homme noir sur dix en âge de travailler est en prison – plombe les chances d’embauche et les revenus de nombreux Afro-Américains.

Les afro-américains, en 2015, gagnent environ 26% de moins que les plans aux Etats Unis ; de plus les femmes noires gagnent en moyenne 34,2 % de moins que les hommes blancs aux Etats-Unis.

On peut donc se demander si ces chiffres traduisent un racisme plus qu’omniprésent aux Etats Unis.

Dans un premier temps nous allons étudier l’aspect historique du racisme, dans un second temps pourquoi les Etats Unis sont ils une terre d’immigration, dans un troisième temps comment se traduit se racisme aux Etats Unis et enfin, quelles en sont les causes principales.

Depuis toujours aux Etats Unis, on a pu observé une séparation et des inégalités entre les noirs et les blancs. L’esclavage a marque le début de ces inégalités.

L’esclavage a débuté en 1619 après l’installation des premiers colons britannique. Le commerce des esclaves faisait partie intégrante du commerce triangulaire entre l’Afrique, les Etats Unis et l’Europe. Les africains étaient vendus aux américains en tant qu’esclaves, ils travaillent alors dans des cultures de tabac et dans les plantations de cannes a sucre. Les états pratiquant le plus l’esclavagisme sont, principalement, les états du sud comme la Virginie, la Louisiane ou encore la Floride. En 1 808, la traite des esclaves est abolie mais la question de l’esclavage divise les états des Etas Unis, cette division va donner des naissances a la guerre de Sécession opposant les états du Nord, les abolitionnistes aux états du Sud. Cette guerre est finalement remportée par les états du Nord est permet l’abolition de l’esclavage en 1865. Des amendements à la Constitution sont alors rédigés entre 1865 et1870, ils abolissent l'esclavage et accordent le statut de citoyen aux Noirs américains.

Suite à la guerre de sécession, une nouvelle période voit le jour, il s’agit de la ségrégation raciale, instaurée par les lois Jim Crow. Jim Crow était un personnage fictif, il devient le terme générique pour désigner les « noirs ». Elle nait de la peur du métissage et de la psychose du viol des femmes blanches par les hommes noirs par vengeance, elle débute en1875 et tire ses idéologies d’une interprétation très particulière de la Genèse, des doctrines raciales de l'anthropologie du XIXe siècle. Le principe est d’intimider les noirs en utilisant a violence, ce principe est amené par une organisation suprématiste blanche, le Ku Klux Klan. En 1896, la Cour suprême légitime cette ségrégation avec la doctrine « eparate but equal » dans Plessy v. Ferguson. Elle sera a l’origine de l’apartheid en Afrique du Sud peu de temps après. La ségrégation touche l’éducation, l’accès aux lieux publics, le travail, le droit de vote, le mariage, la religion ainsi que le logement. Par exemple, le mariage entre blanc et noir est interdit jusqu’en 1967 ; des lieux publics et des transports publics sont réservés aux blancs et d’autres aux noirs. Les pratiques comme le lynchage sont très rependus surtout dans les états du sud permettent d’intimider toujours plus les afro-américains en montrant que les blancs ont pouvoir de vie et de mort sur eux. La ségrégation a officiellement pris fin en 1967, cependant des affaires impliquant des noirs américains tué par des policiers comme l'affaire Rodney King en 1991 ou l’affaire Michael Brown en 2014, amène a se demander si la ségrégation est belle est bien fini aux Etats Unis.

Suite a cette période, les politiques instaurent une discrimination positive qui consiste a favoriser l’accès aux afro-américains aux emplois qualifiés, aux universités ainsi qu’aux médias pour palier au retard qu’on prient les noirs par rapport américains a cause de la ségrégation.

On peut se demander pourquoi les Etats Unis sont ils devenus une terre d’immigration.

Terre d'accueil depuis les années 1840, les Etats-Unis sont toujours, aujourd'hui, l'une des destinations privilégiées des migrants. Parfois à leurs risques et périls. 

La première vague massive d'immigration vers les Etats-Unis à lieu entre 1840-1860. Les Irlandais fuient la grande famine et de nombreux Allemands s'engagent dans l'armée de l'Union, pendant la guerre de Sécession. Mais l’apogée de l'immigration se situe entre 1870 et 1920. 20 millions d'Européens émigrent pendant cette période vers les Etats-Unis, notamment des juifs d’Europe centrale fuyant l’antisémitisme et les pogroms

Les Etats-Unis restent une destination privilégiée en termes d’immigration. En général, environ 675 000 visas sont accordés chaque année, mais ceux-ci sont limités à 20 000 par pays. La règle est celle de l'ordre chronologique des demandes ; il existe deux grands motifs d'entrée sur le territoire américain : le regroupement et la recherche d'un travail. 

En effet, l'Amérique est souvent présentée comme une terre d'asile accessible à tous ceux qui espèrent se forger, par leur travail et leur témérité, une nouvelle vie. C'est l'idée qu'on se fait de s'enrichir, qui pousse la plupart des immigrants à quitter leur pays pour des raisons économiques. Ils sont à la recherche d’une vie meilleure, et New York, par sa constante extension, par son dynamisme économique et financier, apparaît comme la « ville empire », celle ou tout est possible ou même les pauvres peuvent accéder à la richesse.

La notion de rêve américain se développe lors de la Révolution américaine. Dans la Déclaration d'indépendance américaine de 1776, la « poursuite du bonheur » figure parmi les droits inaliénables de l'Homme, à côté de la liberté et de l'égalité.

Avec la révolution industrielle, de nombreux Américains avaient réussi à s'enrichir au cours du XIXe siècle,

...

Télécharger au format  txt (13.7 Kb)   pdf (59.6 Kb)   docx (15 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com