LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Violence Des Civils Pendant La 1er Guerre Mondial

Dissertation : La Violence Des Civils Pendant La 1er Guerre Mondial. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  19 Mars 2015  •  2 047 Mots (9 Pages)  •  1 070 Vues

Page 1 sur 9

COMPOSITION "La violence pendants la 1er GM

Pendant la première guerre mondiale situées entre 1914 et 1918, les violences de la guerres vont être nombreuses et inédites. Elles vont entraîner de lourds impacts sur la population mondiale qui subit l'acharnement des États belligérants durant une longue période. Il y aura une forte perte humaine résultant de l'atrocité des guerres environ 13 millions de personnes meurent durant ces 4 ans. La première guerre mondial est l'un des conflit les plus meurtriers de l'histoire. La violence des combats sur les soldats et sur les civils va engendrer leurs brutalisassions. Les génocides, les assassinats ainsi que les bombardements change définitivement la vision de la 1 er guerre mondial.

Comment les soldats et les civils soumis a des conditions de vie terribles, ont-ils combattu et tenu durant la première guerre mondiale ? Dans un premier temps nous allons voir la violence inédites des combats, dans un deuxième temps la vie dans les tranchées et comment tenir au front . Enfin dans un troisième temps nous verrons les violences subits par les civils.

Le conflit a pour origine l’assassinat de l’archiduc François Ferdinand par un Serbe à Sarajevo le 28 juin 1914. Par le système des alliances, l’Allemagne déclare la guerre à la Russie et à la France le 3 août 1914. Le Royaume Uni entre en guerre le lendemain. Après le déclenchement officiel de la guerre entre les deux camps, la guerre qui était au départ une guerre de mouvement, c'est a dire que les priorité son donnée a l'offensive, va très vite se transformer en guerre de position. Les armées vont se retranchées derrière des lignes fortifiée ou vont s'enterrées dans des tranchées qui sont des long fossé creusé dans le sol pour abriter les combattants. Cette guerre qui pour les populations, aller être courte s'avéra être très longue et très rude. Le nombre de morts et de blessés pendant les premiers jours de l'offensive Nivelle du printemps 1917 fut un choc pour les soldats. "Boucherie" "sacrifice inutile",c'est en ces termes qu'ils l'évoquèrent dans les lettres à leur famille, pour illustrer les lourds bilan humains. Cette bataille entraina une fracture entre les états-majors et les troupes. Les grandes batailles se déroulèrent surtout a Verdun, la Somme et le chemin des Dames. Les tranchées sont ensevelies. Pour tenter de se protéger, les hommes s'enterrent au sol, se réfugient derrière un amas de tôles ou de corps. Le terme de «chair à canon» n'a jamais était si bien utilisé. Le pilonnage des soldats ce fait par milliers. Des dizaines d'assauts meurtriers récurrents à longueur de journées , pour quelques centaines de mètre gagnés seulement. Le bilan de ces batailles est énormes environ 10 millions d'hommes vont mourir, ou ne seront jamais retrouvés. Cette guerre est une guerre moderne, industrielle avec du matériel nouveau et des expérimentations. Les nouvelles armes sont donc encore plus meurtrières. Les armées emploient pour la première fois des obus au asphyxiant contre les armées adverses enterré dans les tranchées. A base de chlore, ce gaz sera appelé "gaz moutarde" d'après son odeur. En 1916, au cours de la bataille de la Somme, les britanniques alignent pour la première fois des chars d'assaut. Ces premiers chars anglais trop lourds et trop longs (30 tonnes pour 8 m de long) créent la surprise mais ne permettent pas la victoire attendue. Il fallut attendre mai 1918 pour voir arriver les chars efficaces car ils seront plus légers et plus maniables. Avant la grande guerre peu d'officiers croient à l'utilité militaire de l'aviation. Mais rapidement, les avions vont étendre leurs fonctions au bombardement et à la chasse. Au niveau de l’armement, les premier fusils mitrailleurs automatiques font leur apparition. Les soldats fabriquent également leur propre matériel comme des grenades à manche artisanales ou des mortiers que l’on rempli de poudre et de clou. C’est cet équipement qui accompagnera les Poilus jusqu’à la fin de la guerre.

Cette guerre commence très vite, les batailles donnent des bilans humains désastreux. Les nouvelles armes remotives les armées mais sont mortel et rendent les conditions de vies encore plus dur. Les conditions de vie dans les tranchées sont épouvantable.

Les conditions de vies des "poilus" (surnom donnée au soldats français), sont épouvantable et misérable. Les odeurs nauséabondes, l’absence presque totale d’hygiène et le ravitaillement mal assuré, ainsi que la pluie et la boue, ont été de grands ennemis pour les soldats. Les soldats ne pouvaient ni se laver, ni se raser en première ligne. Les tranchées étaient petites et remplies de boue et de cadavres. Ils avaient très souvent des poux, des rats venaient voler la nourriture et manger les cadavres. Ils étaient mal nourrit car à la suite des blocus ils reçoivent de moins en moins de nourriture. Dans les tranchées ce n'est pas une boue liquide. C'est une boue de glaise épaisse et collante dont il est presque impossible de se débarrasser, les hommes se brossaient donc avec des étrilles. Par temps de pluie, la

...

Télécharger au format  txt (10.7 Kb)   pdf (114.5 Kb)   docx (12.2 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com