LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Jean Monnet Et Robert Shuman

Rapports de Stage : Jean Monnet Et Robert Shuman. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  9 Avril 2012  •  9 674 Mots (39 Pages)  •  874 Vues

Page 1 sur 39

Introduction

Le célèbre écrivain de la fin du XIXème siècle Victor Hugo prédisait lors du Congrès de la paix de 1849 un avenir uni et pacifique pour l’Europe : « » L’auteur de Châtiments était-il visionnaire ?

C’est en tout cas ce que semble démentir la période du réveil difficile de la Seconde guerre mondiale durant laquelle l’Europe se trouve affaiblie sur bien des domaines : moral, politique, économique, diplomatique, matériel et subit un bilan humain désastreux. Elle est même surnommée le continent de l’horreur.

L’Europe, autrefois centre du monde, est maintenant devancée par les Etats-Unis qui se trouvent être plus puissants après la guerre. En 1945, le continent perd donc un fort pouvoir international mais aussi, se retrouve déchirée par le « rideau de fer » (expression de Churchill) en plein cœur de la Guerre froide dont le conflit est cristallisé en Allemagne.

Il apparaît donc nécessaire de fortifier l’unité européenne et de lui redonner son ancienne importance en la reconstruisant. Aussi, un des enjeux les plus importants reste de réinstaurer la paix et conférer à celle-ci un caractère durable.

Comment œuvrer en faveur d’une reconstruction et réunification européenne quand le territoire concerné est dévasté sur tous les plans ? Quand l’Europe a-t-elle commencé à se constituer en une réelle unité économique ? Quels sont les acteurs de ce tournant ?

Parce qu’il faut un meneur derrière chaque projet (en l’occurrence celui de remettre l’Europe sur pieds) après la Seconde guerre mondiale, ce sont l’allemand Robert Schuman et le français Jean Monnet qui vont être les bâtisseurs de l’Europe que nous connaissons aujourd’hui : par des propos, mais surtout des actes les « pères fondateurs de l’Europe » ont été les acteurs majeurs de la reconstruction politique et économique d’un territoire pourtant en pleine crise à l’époque.

Ainsi, il conviendra donc d’étudier en premier lieu les parcours respectifs de ces deux protagonistes du changement européen afin de mieux comprendre leur implication au sein de ce projet.

Aussi, l’analyse du discours de Schuman et de ses conséquences sur l’état de l’Europe est donc nécessaire pour étudier ce processus de réunification.

Enfin, de tels changements considérables au cours des dernières décennies soulèvent de réels enjeux politiques actuels : telle que la question de l’Afrique (autrefois maîtrisée par l’Europe), la réconciliation franco-allemande et le débat sur la diversité du continent européen aujourd’hui.

PLAN

Les pères fondateurs de l’Europe : des parcours favorables à porter le projet (p.2-8)

Jean Monnet

Robert Schuman

autres partisans de la reconstruction européenne

Les prémices de l’Union Européenne : des dires aux faits

Un cadre historique propice à la volonté de pacification

Le discours de Schuman : un pas vers l’unification

Les prolongements du plan Schuman : les institutions

Un demi-siècle plus tard, peut-on réellement voir une continuité avec l’Europe des pères politiques de l’Europe ?

La construction européenne en 2010 : une rupture évidente avec les pères fondateurs

Un objectif de paix atteint ?

Les Etats Généraux d’Europe, symbole de la continuité entre la déclaration Schuman et l’Europe de nos jours

Conclusion

Bibliographie

Les pères fondateurs de l’Europe : des parcours favorables à porter le projet

Jean Monnet

Jean Monnet est né  à Cognac le 9 novembre 1888  à Bazoches-sur-Guyonne. Il est issu d'une famille d’entrepreneurs en cognac. Enfant doué, il consacre sa jeunesse dans l'entreprise familiale qui est d’ailleurs une des premières entreprises françaises entièrement mondialisées. Après son baccalauréat, Jean Monnet  s’installe à Londres puis en Amérique du Nord. De part ses nombreux voyages, il acquiert une maîtrise parfaite de l’anglais mais aussi une riche connaissance de la culture anglo-saxonne. Ses atouts le mènent dès alors à une brillante carrière internationale d’économiste.

Seulement âgé de 26 ans, en 1914, son expérience d’affréteur maritime l’amène à  proposer au  Président du Conseil, René Viviani,  de créer un pool maritime franco-anglais avec pour objectif majeur l’optimisation des transports de vivres, de munitions et matières premières.

En 1916 et jusqu'à la fin de la première guerre mondiale, il détient le poste de haut fonctionnaire interallié et coordonne les ressources de guerre franco-britanniques. C'est durant l'année 1919 qu'il œuvre pour la création de la Société des Nations et est missionné en Europe de l'Est. A ce moment de sa vie, il perçoit déjà très clairement la nécessité pour les différents pays impliqués dans la première guerre mondiale de collaborer. La réussite de ce plan, son solide réseau de relation et son expérience d’économiste le font accéder au poste de Secrétaire général adjoint de la Société des Nations jusqu’en 1922.

 En 1923, Jean Monnet rejoint l'entreprise de son père et se lance dans une carrière d'homme d'affaires et de financier international  en France, aux États-Unis où il dirige une grande banque, puis en Chine.

De retour en France en 1938, il préside dès le début de la Seconde guerre mondiale le comité de coordination. Ce comité était chargé d'établir la mise en commun des capacités productives de la France et du Royaume-Uni, dans un souci de coordination d'armement.

 

Au moment de l'offensive d'Hitler, en Mai

...

Télécharger au format  txt (64 Kb)   pdf (510.5 Kb)   docx (36.4 Kb)  
Voir 38 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com