LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Territoires Ultramarins De L'UE Et Leur développement

Dissertations Gratuits : Les Territoires Ultramarins De L'UE Et Leur développement. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  8 Mai 2012  •  4 412 Mots (18 Pages)  •  2 136 Vues

Page 1 sur 18

Diapo 1 Une carte du manuel permet de localiser les territoires étudiés (Nathan p. 240, Hatier p. 250, très bonne double page Hachette p. 286-287, Belin p. 232-233).

Pour information : la question concerne l’ensemble des territoires ultramarins des États de l’Union européens. Ces territoires possèdent deux statuts distincts :

- les régions ultrapériphériques (RUP) : Açores, Madère (Portugal), Canaries (Espagne), Réunion, Guadeloupe, Martinique, Guyane, Saint- Martin, Saint – Barthélemy (France). Elles font partie intégrante du territoire de l’Union européenne et bénéficient des moyens et des aides de natures diverses de la part de l’UE : Fonds social européen (FSE), FEDER, programme Interreg… ;

- les pays et territoires d’Outre-mer (PTOM) : une vingtaine de territoires qui relèvent de quatre Etats : France (Polynésie française, Saint-Pierre et Miquelon, Nouvelle Calédonie, Wallis et Futuna, Terres antarctiques et australes françaises…) ; Royaume – Uni (Anguilla, Montserrat, Falkland, Bermudes, Pitcairn, Caïman, Sainte-Hélène…) ; Danemark (Groenland) ; Pays-Bas (Aruba, Antilles néerlandaises). Ces territoires ne font pas partie intégrante du territoire de l’Union européenne, mais leurs habitants sont des citoyens européens. Les PTOM ont un statut d’association avec l’UE et reçoivent des aides du Fonds européen de développement (FED), instrument principal de l’aide communautaire à la coopération et au développement. Ils bénéficient aussi de l’aide de la Banque européenne d’investissement (BEI) et participent à certains programmes communautaires (éducation, environnement, santé, transports…

Schéma : les espaces ultramarins des états de l’UE : statuts et relations avec l’UE

Problématiques

- Comment les territoires ultramarins des États de l’UE gèrent-ils les effets de la distance, de la discontinuité géographique et de l’insularité ? Quelles sont leurs spécificités socio-économiques ? Parviennent-ils à composer avec ces handicaps ? A les transformer en atouts ? A les surmonter ponctuellement pour assurer les bases de leur développement ?

- Quels types de relations s’établissent entre les territoires ultramarins et l’Union européenne ? Quelles sont les politiques menées par Bruxelles à l’égard des RUP et des PTOM ? Quelles aides au développement l’UE leur accorde – t- elle ?

- Quel est le positionnement des territoires ultramarins des États de l’UE dans leur « aire régionale » ?

I- Le développement d’un territoire ultramarin, entre Union européenne et aire régionale : le cas de Mayotte (2 heures 30) Diapo 2

Rq : justification du choix de l’étude de cas. Les documents d’accompagnement sont explicites : il est recommandé (mais non obligatoire) de choisir une région ultrapériphérique française et le cas de Mayotte est cité, accompagné d’un bref commentaire sur l’évolution de son statut. Deux manuels scolaires ont développé un dossier sur Mayotte : Hachette, p. 285-285, avec un sujet de composition p. 301 et un croquis p. 304 et Magnard, p. 222-223. Deux autres proposent un nombre limité de documents : Hatier p. 262 et Belin p. 256.

1- Un territoire en développement Diapo 3

Etude de deux documents distribués aux élèves (sous forme d’un exercice de géographie type bac S, avec la consigne suivante : « analyser les documents en montrant leur apport dans la connaissance des caractéristiques d’un territoire ultramarin » ou de manière plus directive : relever les caractéristiques démographiques et économiques de ce territoire ultramarin)

Doc. 1 Un territoire en développement

2002 2010 Métropole

Population

Population totale (en milliers)

160 265

186 452 (recensement 2007)

62 799 180

Taux de croissance (en %) 4,1 3,1 0,7

Taux brut de natalité (pour mille habitants) 40 39 12,7

Densité (hab/km2) 439 511 98

Population scolaire 54 434 81 506 -

Nombre de médecins pour 100 000 hab. - 75 334

Environnement

Superficie totale (en km2 )

375

543 965

Superficie agricole utilisée (en %) - 19 53,3

Taux de dépendance en énergies fossiles - 91,7 -

Economie

PIB à prix courants (en milliards d’euros)

0,6 (2001)

0,9 (2005)

1 907

Taux de croissance du PIB en volume 10 -2,6 (2009/2008)

PIB par habitant 3960 5 238 30 368

Taux de chômage (BIT) - 17,6 9,2

Secteurs d’activité

Exportations d’essence d’ylang ylang

13,4

4,1

-

Exportations de poissons d’aquaculture (en tonnes) 129 60 -

Importations de ciment (en tonnes) 48 974 83 628 -

Nombre de passagers civils à l’aéroport (hors transit) 133 686 279 932 -

Source : rapport de l’IEDOM , 2010 (fichier pdf en ligne)

Doc. 2 Déséquilibres et potentialités

En moins de trente ans, la population mahoraise a été multipliée par quatre. Cet accroissement sensible, qui s’explique à la fois par une natalité très élevée et une immigration marquée, est en repli depuis 1997 mais reste supérieur à celui de La Réunion et à celui des Comores. Ce mouvement est imputable à un important excédent naturel alors que le solde migratoire, largement positif entre 1997 et 2002, est devenu négatif sur la période 2002-2007. La densité de population est, après celle de Maurice,

...

Télécharger au format  txt (28.5 Kb)   pdf (259.1 Kb)   docx (22.2 Kb)  
Voir 17 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com