LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les États-Unis Et Le Monde Depuis Les « 14 Points » Du Président Wilson

Commentaires Composés : Les États-Unis Et Le Monde Depuis Les « 14 Points » Du Président Wilson. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  5 Octobre 2014  •  1 558 Mots (7 Pages)  •  630 Vues

Page 1 sur 7

Les États-Unis et le monde depuis les « 14 points » du président Wilson (1918)

L'entrée en guerre des États-Unis lors de la Première Guerre mondiale fut une véritable révolution dans les règles de la diplomatie américaine, car le pays ne souhaitait pas s'engager dans une guerre européenne. Il fallut donc justifier cet engagement en s'appuyant sur de grands principes. C'est ce que fit Wilson en énonçant ses « 14 points ». Depuis lors, l'engagement américain dans le monde n'a cessé de s'appuyer sur des valeurs représentant la « défense du monde libre ». Grâce à cela, les États-Unis ont pu justifier un engagement de plus en plus marqué dans le monde et bénéficier d'un formidable accroissement de leur puissance. On peut donc se demander :

 Quels sont les aspects et les fondements de l'engagement des États-Unis dans le monde ?

1. Deux guerres mondiales pour construire une superpuissance (1918-1945)

A. La Première Guerre mondiale : l'entrée en scène des États-Unis

Depuis 1823, l'action des États-Unis dans le monde s'appuie sur la doctrine Monroe : pas d'engagement des Européens en Amérique et pas d'engagement des Américains en Europe. Cependant, l'attaque allemande du navire Lusitania et plus largement le risque d'une hégémonie allemande et de ses conséquences poussent les États-Unis dirigés par W. Wilson à s'engager du côté de l'Entente (France, Royaume-Uni, Russie) en avril 1917.

Le président Wilson doit cependant justifier cet engagement par des valeurs conformes à la Constitution des États-Unis. Le 8 janvier 1918, il prononce donc devant le Congrès un discours dans lequel il énonce quatorze points qui résument les conditions nécessaires à l'établissement d'une paix durable après la guerre.

Les États-Unis sortent renforcés du conflit. Leur puissance économique s'accroît. Grâce aux emprunts des Européens, ils possèdent un tiers du stock d'or mondial. Lors de la conférence de Versailles qui règle la Première Guerre mondiale, Wilson tente de défendre ses nouveaux principes, mais les rivalités entre les puissances européennes l'emportent. Les États-Unis n'ont pas encore une influence politique suffisante.

B. Le retour à l'isolationnisme entre les deux guerres

Le président Wilson est l'un des fondateurs de la Société des Nations, une organisation de sécurité collective fondée par le traité de Versailles en 1919, basée sur ses 14 points ou il est question des droits des peuples à disposer d'eux-mêmes, du libéralisme économique, et d'une assemblée internationale arbitrant les conflits. Mais malgré les efforts de Wilson, le Congrès refuse que les États-Unis intègrent la SDN. Les Américains souhaitent rester avant tout isolationnistes.

Cependant, les impératifs économiques conduisent les États-Unis à poursuivre un certain nombre d'engagements en Europe, comme la question des réparations allemandes, ou encore celle de l'équilibre monétaire. Le dollar a en effet intégré le système du Gold exchange standard en 1922.

C. La Seconde Guerre mondiale : les États-Unis puissance mondiale

L'attaque japonaise à Pearl Harbour le 7 décembre 1941 précipite les Américains dans la guerre. Ils s'engagent auprès de la Grande-Bretagne et de la France libre contre les forces de l'Axe.

La puissance américaine fait la différence. Son territoire, inaccessible aux attaques de l'Axe, devient le centre de production des armes des Alliés. Par les lois prêts-bails et « cash and carry », elle les exporte largement et fait tourner sa machine économique à plein régime.

En 1945, les États-Unis sont présents partout dans le monde grâce à leurs forces armées qui ont contribué à libérer l'Europe et l'Asie. Ils possèdent une zone d'occupation en Allemagne et en Autriche et occupent le Japon. Ils détiennent dorénavant deux tiers du stock d'or mondial et deviennent le centre économique du monde. Ils ont le monopole de l'arme atomique depuis 1945, qu'ils utilisent sur Hiroshima et Nagazaki.

2. Un des deux pôles de la guerre froide (1945-1991)

A. Une superpuissance à la tête d'un bloc

Pendant la guerre froide, les Américains tissent un réseau de bases militaires. Leurs flottes contrôlent les océans.

La gouvernance économique mondiale mise en place à la conférence de Bretton Woods fait du dollar la seule monnaie convertible en or. Les négociations du GATT (Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce) sont largement dominées par les États-Unis.

Les États-Unis tissent un réseau d'alliance très dense : Organisation du traité de l'Atlantique Nord en 1949, Organisation du traité de l'Asie du Sud-Est en 1954, dans le but d'encercler le bloc de l'Est pour empêcher la diffusion du communisme.

B. Un modèle pour le « monde libre »

La présence des États-Unis dans le monde doit beaucoup au prestige du modèle américain. Il est fondé sur le libéralisme politique (défense des libertés) et économique (liberté d'entreprendre). Il est associé à la société de consommation et à un mode de vie, l'« American way of life ». Ce modèle se diffuse largement par le biais des modes et

...

Télécharger au format  txt (10.3 Kb)   pdf (123.6 Kb)   docx (12.4 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com