LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Combat Pour Le Droit De Vote Des Femmes

Documents Gratuits : Le Combat Pour Le Droit De Vote Des Femmes. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  27 Mars 2013  •  1 094 Mots (5 Pages)  •  1 498 Vues

Page 1 sur 5

SOMMAIRE

INTRODUCTION

I. L’inégalité des sexes

a) Des femmes longtemps exclues

b) La différence hommes-femmes

II. Le combat des militantes

III. La reconnaissance

CONCLUSION

INTRODUCTION

Les femmes représentent près de la moitié de l'humanité, pourtant l'exercice d'un de leurs droits les plus essentiels leur a longtemps été refusé : le droit de vote . Pour les femmes françaises, ce droit est tardif, beaucoup d'autres pays, certains moins développés pourtant, obtiennent ce droit bien avant elles. Afin de réparer cette injustice et d'acquérir le statut de citoyenne, elles vont mener de longues années de combats contre des préjugés bien difficiles à faire évoluer.

I. L’inégalité des sexes

a) Des femmes longtemps exclues

Malgré les conquêtes révolutionnaires, les femmes restent largement exclues de la représentation démocratique au 19e et au début du 20e siècles. Le mouvement suffragiste, mouvement féministe qui lutte à la veille de la Première Guerre mondiale, ne parvient pas à faire évoluer la situation malgré ses coups d'éclat. On reste encore dans une vision où l'espace public reste une affaire d'hommes, que les femmes ne peuvent pas comprendre les enjeux politiques.

La France est finalement l'un des derniers pays en Europe à accorder le droit de vote aux femmes. Il est discuté et voté à une large majorité par les députés en mai 1919 mais la décision est bloquée par le Sénat. On s'inquiète que le vote féminin puisse être influencé par l'Église et que la République soit en danger.

La période de l'Entre-deux-guerres connaît de nouvelles mobilisations des associations suffragistes dont l'Union française pour le suffrage des femmes qui compte près de 100 000 membres dans les années 1930.

Malgré le geste symbolique de Léon Blum qui nomme trois femmes sous-secrétaires d'État dans son gouvernement du Front populaire, la situation évolue peu. Il faut attendre l'ordonnance du 21 avril 1944 pour que soit accordé le droit de vote aux Françaises. C'est pour la France libre de De Gaulle une décision qui doit contribuer à se faire accepter dans le camp des Alliés. Le premier vote est organisé un an plus tard, en avril 1945 lors des élections municipales et au mois d'octobre suivant pour les élections législatives. Le préambule de la Constitution de 1946 affirme enfin que « la loi garantit à la femme, dans tous les domaines des droit égaux à ceux des hommes ».

b) La différence hommes-femmes

Le 5 Mars 1848, le droit de vote est accordé à tous les hommes tandis que les femmes,

elles, restent privées de ce droit. Leur place dans la société est bien définie : elles doivent se contenter d'une activité domestique et sont exclues de la vie civile ainsi que politique. Elles sont considérées comme des mères de famille et des ménagères, loin des fonctions sociales.

N'étant pas perçues comme des êtres humains à part entière, ce sont les hommes qui prennent les décisions pour elles, elles ne sont pas libres de leurs opinions ni de leurs choix.

Ainsi, elles ne peuvent travailler sans l'accord de leurs époux, c'est eux qui disposent et gèrent leur salaire.

II.

...

Télécharger au format  txt (7.2 Kb)   pdf (98.5 Kb)   docx (11.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com