LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Crise De L'ancien régime

Dissertation : La Crise De L'ancien régime. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  3 Février 2015  •  2 144 Mots (9 Pages)  •  2 242 Vues

Page 1 sur 9

Introduction:

C'est une période d'agitation politique, judiciaire qui va aboutir à partir de la fin des années 1780 à la Révolution, un des paradoxes de cette Révolution c'est qu'elle va frapper, intervenir dans un pays qui n'est peut-être pas le pays le plus tyrannique d'Europe. La notion d'Ancien Régime a été forgé au 19ème par référence au nouveau régime, mais il existait déjà dans l'Ancien Régime des notions juridiques, concepts qui vont être repris par les révolutionnaires. La France est donc un pays qui est relativement moderne et dans une période d'essor économique c'est un pays qui en dépit des résistances (noblesse, clergé), a été réformé.

Exemple : les années 80 : réformes prises sur la question du culte protestant ; abolition de la torture (avant = moyen d'enquête ou torture infligée à titre de peine)...

La monarchie avait donc déjà fait quelques réformes.

Sous l'Ancien Régime, le statut de la paysannerie par exemple a beaucoup évolué, les périodes de prospérité économique au 18ème il y a eu plusieurs décennies d'enrichissement que ce soit la paysannerie des villes ou des campagnes, il y a un grand nombre de paysans qui sont propriétaires de leurs terres...

Les actes d'Etat Civil: un nombre important d'hommes et de femmes sont capables de signer les actes qu'ils passent devant les notaires, juridictions, prêtres, ils ne sont pas alphabétisés mais la culture a quand même augmentée. C'est donc un pays qui progresse au plan de l'instruction, économique, commencent à se développer des modes de transport sous l'influence notamment des intendants de province (ancêtres des préfets).

C'est une puissance qui commence à être industrielle, on a en France un certain nombre d'infrastructures industrielles qui se mettent en place.

Facteurs de la Révolution :

- La personnalité de Louis XVI qui n'est pas l'homme de la situation peut-être en tout cas pour la monarchie, il n'a pas eu la capacité à percevoir la gravité de la situation pour la monarchie. Paradoxe : cet homme, peut-être pas assez fort, a été catalogué de tyran, alors que c'est peut-être le moins autoritaire.

- Facteurs sociaux et économiques : en 1786 par exemple la France met en place un traité de libre échange qui dans le domaine du textile va créer un fort chômage car la France va se retrouver en compétition avec des pays plus modernes.

En 1788, problème des récoltes qui sont catastrophiques → situation explosive en 1789. Ce sont des facteurs conjoncturels.

- Facteurs structurels :

→ Une pression démographique importante, elle va aviver les tensions sociales.

→ Facteur intellectuel, idéologique : penseurs des Lumières

→ La crise des Parlements (Cours souveraines)

Section 1 : La pression démographique

Fernand Braudel évoquait «la flagellation du nombre» : la France du 18ème apparaît comme l'un des pays les plus peuplé d'Europe, cette surpopulation dans la 2ème moitié du 18ème va créer une tension par rapport aux capacités de production alimentaire. Généralement lorsqu'il y a ces crises, il y a des épidémies dans les mêmes périodes. Ce qui créé ce climat démographique très bizarre où il y a à la fois une baisse de la mortalité infantile et à côté des grandes mortalités, ex : sous Louis XIV, en 1709 1/10 de la pop° qui disparaît.

Après 1740 (dernier épisode de mortalité), les choses reviennent à la normale, et le mouvement ascendant reprend, la population augmente mais sans être stoppée par une crise, épidémie. Donc en 1789 on est passé à une population qui était de 20 millions d'habitants à 28 millions. La France est dans une période de transition démographique, grâce également à l'amélioration du climat.

Ce qui va créer cette transition démographique c'est cette pression qui va être plus forte au sein de la France pour obtenir des places dans la société. Problèmes pour les jeunes générations qui sont bloqués dans leur ascension sociales à cause des « vieux » qui ne libèrent plus leurs places. Côté pyramidal de la société de l'Ancien Régime qui devient insupportable pour toute une partie de la jeunesse. La Révolution c'est aussi l'expression d'une révolte de la population la plus jeune face à une population plus vieille.

Il y a des effets pervers :

- montée du célibat car on arrive pas à avoir un poste donc on ne se marie pas, -

développement des naissances illégitimes (hors mariage),

- montée de l'esprit d'indiscipline de la jeunesse qui n'arrive pas à trouver sa

place donc développement des habitudes de résistance à l'autorité, esprit de

contestation...

- Des gens qui étaient pauvres vont être déclassés et se retrouver vagabonds,

mendiants, donc augmentation de la précarité, de la criminalité, donc sentiment

d'insécurité dans les campagnes.

Cette jeunesse a donc du mal à se faire une place dans les campagnes comme dans les villes, les artisans et corporations qui absorbaient la jeunesse pauvre des villes, ici a du mal à le faire.

Dans les mondes « bourgeois », le phénomène existe aussi, les derniers enfants des familles contrairement aux premiers ne récupèrent rien des parents, pas toujours de places possibles ni dans l'armée ni dans le clergé. Dans cette jeunesse instruite à qui on refuse des places dans la société, ils ont la capacité à réfléchir, lire → développement de la pensée des Lumières → public beaucoup plus important, favorable pour les thèses de remise en cause de la monarchie absolue.

Section 2: Les tensions sociales

Climat social tendu, toutes

...

Télécharger au format  txt (13 Kb)   pdf (135.8 Kb)   docx (13.7 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com