LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'administration romaine au Ier siècle ap J-C

Dissertation : L'administration romaine au Ier siècle ap J-C. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  24 Novembre 2019  •  Dissertation  •  4 231 Mots (17 Pages)  •  36 Vues

Page 1 sur 17

L’administration impériale au 1er siècle

Introduction =

Rome et son Empire se sont développés depuis plusieurs décennies arrivant en 27av J-C à un empire immense autour de la Méditerranée s’étendant à la péninsule ibérique à l’ouest à la Syrie à l’est.

La République possède des structures administratives légères qui entraînent une série de tensions à cause des institutions qui ne sont plus adaptable à l’ensemble de l’Empire. Sous la République il n’y avait pas d’administration, c’était des magistrats éluent par les comices, mais ils n’avaient aucunes formations spécifiques et les charges étaient diverses : le ravitaillement, prix et surveillance du marché…

Outre l’aerarium Saturni  Les services sont peu centralisés. Ils remplissaient leur rôle mais en cas de crise spécifique ils étaient dépassés par leur manque de formation. Les caisses de l’Etat étaient gérés par le sénat et les publicains se chargeaient de lever  les impôts. Le recensement devient un réel problème  avec l’extension de la citoyenneté et l’installation des citoyens venus de Rome dans les provinces et l’incapacité des censeurs à  gérer le recensement hors de Rome . On constate une multiplication du nombre de citoyens par 2 passant de 450 000 à environ 900 000. Donc à la fin de la République l’administration qualifié est inexistante et les anciennes magistratures ne suffisent plus. C’est Auguste après sa victoire à Actium en 31 av J-C qui verra la nécessité de mieux gérer son empire les tâches étant trop diverses et nombreuses, il concentre tous les pouvoirs l’imperium la puissance tribunicienne et différentes curae l’l’obligeant à intervenir dans tous les secteurs de la vie politique  et ne pouvant être sur tous le fronts il lui faut déléguer devra donc utiliser des personnels de confiances et mieux qualifiés pour l’aider dans ses tâches et qui seront directement placés sous sont autorité. Il ne détruit pas le modèle Républicain mais en reprend les différents principes afin de les modifier et les rendre plus efficaces. Au 1er l’administration est donc encore une institution récente crée par Auguste qui a donc tout fait pour la rendre la plus efficace possible.

 Nous pourrons donc voir comment Auguste a réussi à créer un cadre administratif et comment cette administration était articulé.

On s’intéressera à l’administration de Rome On traitera  l’administration autour du Prince avec les bureaux palatins  , centre important de l’administration. Pour finir, nous verrons l’administration de tout ce qui est hors d’Italie , c’est à dire des provinces et les cités.

I) l’administration autour du Prince

A) l’organisation géographique

Un découpage précis est entrepris par Auguste. Tout d’abord à l’échelle de l’Italie où il la divise en 11 régions sans doute pour faciliter le recensement. Elle a un statut spécial car on y trouve pas de légions hors la garnison à Rome et les flottes de Misène et Ravenne. Ensuite il découpe Rome en régions en 7 av J-C. Le but est d’éviter que les bandes armées ne viennent rompre la tranquillité de Rome comme l’a pu Clodius lors du départ de César pour la guerre des Gaules. Ces régions sont confiées à des magistrats tirés au sort parmi les édiles , les tribuns de la plèbe et les préteurs pour la durée d’un an , jugé trop court pour toutes les responsabilités à s’occuper. Ils ont une autorité administrative et religieuse avec le contrôle du culte. Cependant le rôle des magistrats visent à diminuer avec la création de la préfecture de la Ville occupé par des curateurs, investi par le Prince.

Enfin ces régions sont découpées en quartiers, des vici, déjà existants mais répartis ici entre les différentes régions. Elles atteignent le nombre de 265 sous Vespasien. Ces quartiers sont dirigés par des vicomagistri ( collège de 4 hommes ) surtout des affranchis. Ils ont également des fonctions administratives et religieuses. Ils vont aider les vigiles dans la prévention des incendies et vont mettre à jour le nombre d’habitants pour faciliter le recensement. Ils s’occupent de l’organisation du culte des Lares Augustes et génie du Prince. Auguste voue un certain intérêt à ces vici où par la culture ( théâtres, les langues) ils vont participer à la munificence impériale.

Les quartiers se sont multipliés  bien au-delà de la muraille construite par Servius Tullius, le pomerium , la limite sacré de Rome. C’est pour cela que sous Claude on assiste à un élargissement du pomerium lors de l’exercice de la censure en 47-48 avec l’incorporation du l’Aventin, la partie riveraine du Tibre avec les entrepôts du port de Rome, la colline du Testaccio. Vespasien y intègre l’île Tibérine et une partie du champ de Mars après l’exercice de la censure en 73-74.

B) les services

Auguste a joué un rôle majeur dans la réorganisation de l'administration de la ville. Il créé ainsi les préfectures, détenues par des chevaliers. On a la préfecture de l'annone (chargée du ravitaillement en blé). Cette charge était précédemment occupé par les édiles dans une durée d’1 an. Auguste décide d’alléger le travail des édiles et confie une partie de ce travail à des anciens préteurs. Entre 8 et 14 est crée la préfecture de l’annone. Le rôle premier est de veiller à sa production jusqu’au partage avec le peuple et contrôle également le prix ,Le préfet doit être aidé d’un adiutor  , un adjoint, affranchi au Ier siècle , puis un ingénu, sans doute choisir par le préfet.

Ensuite on a le préfet du prétoire. c’est la garde personnelle du prince dirigé par un préfet équestre, accompagné de 9 cohortes. Cette préfecture est crée en 26 av J-C Très rapidement, il acquiert aussi le rôle de conseiller impérial (exemple de Séjan pour Tibère).

La préfecture des vigiles (chargée de la police nocturne et de la lutte contre les incendies. Rome est une ville construite en partie en bois, avec des rues étroites  et des conditions de vie compliquées pour certain augmentant le risque d’incendies. Auguste décide de créer cette préfecture en 6 ap «contre les incendies , il créa des gardes de nuits et des veilleurs » ( Suétone , Divis Augustus, 30, 1-3). C’est encore ici un chevalier qui s’occupe de la garde de nuit , prenant le relais après les préfets de la Ville avec qui il travaille en étroite collaboration. Ils sont aidés d’une cohorte des vigiles au nombre de 7 et sous Septime Sévère, elles sont composés de 1000 hommes, composés essentiellement d’affranchis. Ils doivent régler les incendies et prévenir les incendies.

...

Télécharger au format  txt (26.6 Kb)   pdf (156 Kb)   docx (20 Kb)  
Voir 16 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com