LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Futurisme Pop-Art

Mémoire : Futurisme Pop-Art. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  24 Février 2012  •  300 Mots (2 Pages)  •  724 Vues

Page 1 sur 2

Le futurisme et le Pop art sont, parmi d’autres mouvements artistiques comme le cubisme, l’expressionnisme, le surréalisme, l’abstraction, deux des principales avant-gardes artistiques du XXème siècle. Chacune à leur façon, ces avant-gardes sont en phase avec leurs époques et disent quelque chose de leur temps et du rapport de l’art avec la civilisation industrielle.

De quelle façon ces avant-gardes appréhendent-elles la société dans laquelle elles se développent ? Comment le futurisme et le Pop art rendent-ils compte de la société de leur temps ?

C’est ce que nous allons voir maintenant.

1. Le futurisme et l’adhésion à la civilisation industrielle

A. L’homme de l’âge industriel : un homme nouveau

L’homme futuriste est censé rompre radicalement avec l’homme du passé. L’homme futuriste, c’est celui des grandes masses industrieuses réunies dans les usines, c’est celui qui devient tout puissant grâce à son immersion dans le groupe et grâce à la machine qui prolonge son action. L’industrie et ce monde d’acier qu’elle a mis en place le rendent désormais capable de se rendre maître de l’espace, des airs, du temps même.

B. Civilisation industrielle et culte de la vitesse

L’industrie c’est la force comme en témoigne la locomotive dont les flancs recèlent une puissance sans limite. L’automobile, dont les artistes futuristes font un des thèmes centraux de leurs représentations, permet à l’homme de s’affranchir du temps qui passe. La voiture, l’avion, c’est la vitesse. L’homme industriel n’est plus soumis aux rythmes ancestraux, ceux du piéton ou du cheval. Le monde entier s’ouvre désormais à sa convoitise. L’industrie et la vitesse rendent possible la conquête de la planète entière.

C. L’émergence d’un monde nouveau

Le futurisme prétend rejeter le monde ancien au nom d’une vision vitaliste de l’existence. Le passé, ce sont les morts, les musées, les bibliothèques, le culte de l’Antiquité, comme autant de cimetières où les Italiens du début du XXème

...

Télécharger au format  txt (2 Kb)   pdf (46.3 Kb)   docx (8.4 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com