LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation Villes Et développement Durable

Dissertations Gratuits : Dissertation Villes Et développement Durable. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  28 Mai 2013  •  950 Mots (4 Pages)  •  2 289 Vues

Page 1 sur 4

Correction de la dissertation

Le fait urbain dans le monde : Unité ou diversité ?

Introduction

L’urbanisation est devenue durant la dernière moitié de siècle un phénomène

majeur puisque aujourd’hui plus d’un habitant sur deux de la planète est un citadin et que ce chiffre ne cesse d’augmenter. Cet espace urbain est d’autant plus primordial qu’il concentre l’essentiel des activités économiques de l’humanité. Ces bouleversements récents entraînent des dynamiques à la fois qualitatives et quantitatives.

Pourtant, ce terme global d’urbanisation ne cache-t-il pas en fait une multitude de situations ? Ou peut-on parler d’une urbanisation uniforme ?

Cette question peut-être étudiée à plusieurs niveau : celui de l’état de l’urbanisation, en général, celui des espaces urbains ou des conséquences de l’explosion urbaine ?

I – Une urbanisation inégale à l’échelle de la planète.

A – Un taux moyen d’urbanisation de 52% qui cache de grandes inégalités entre :

1/ Les espaces fortement urbanisés (ex : Europe de l’ouest, Japon, maghreb…)

2/ Les espaces qui demeurent majoritairement ruraux : Afrique sub-sahélienne, Asie centrale…

B – Des dynamiques urbaines contrastées :

1/ Dans les pays du nord : une urbanisation massive au XIXème siècle

mais aujourd’hui une stagnation voire une régression

Ex : Villes nord-américaines (Chicago) et villes européennes (Le Mans ; Londres).

2/ Dans les pays du sud : l’explosion urbaine est en cours à un rythme effréné

ex : Mexico, mégapoles d’Asie, Lagos = + 8000% en quelques décennies !

C/ Des facteurs d’urbanisation variés :

1/ Facteurs historiques

2/ Facteurs économiques

3/ Facteurs démographiques

4/ Facteurs liés à la situation géographique

5/ Facteurs sociologiques

 Mini-conclusion : Une urbanisation qui semble se définir par la diversité

II – A l’échelle de la ville

A –A l’échelle intra-urbaine :

1/ Des similitudes

* Une organisation radio-concentrique généralisée autour d’un centre défini par deux composantes :

- Un héritage historique permettant d’identifier le site originel des villes :

ex : centre gallo-romain ou médiéval des villes européennes ; centre colonial ou médina

des villes africaines, sud-américaines ou asiatiques ; « vieux quartiers » de Boston ou San Francisco

- La concentration des fonctions de direction dans un centre d’affaires à l’architecture

standardisée : fonctions politiques, économiques, financiers, de loisirs… ex : New-York, Paris, Bombay…

* L’étalement urbain :

- Suburbanisation et périurbanisation dans les villes américaines ou européennes (déf° aires urbaines françaises)

- Extension de quartiers à l’habitat spontané et de quartiers résidentiels aisés dans les villes du Sud

2/ Des dynamiques comparables

* Gentrification des centres-villes américains, constitution de nouvelles poches de pauvreté dans les suburbs

* Réhabilitation de quartiers péricentraux hérités de l’urbanisation du XIXème siècle (quartier du Miroir au Mans).

3/ Mais également des spécificités :

* Villes nord-américaines : plan quadrangulaire ; ghettos riches et ghettos pauvres dans les centres ; banlieue de classe moyenne

* Villes européennes : plans plus variés ; centre socialement favorisé ; ensembles d’immeubles collectifs défavorisés ; périurbanisation.

*

...

Télécharger au format  txt (6.9 Kb)   pdf (97 Kb)   docx (11.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com