LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Vers des guerres de l'eau en Méditerranée ?

Dissertation : Vers des guerres de l'eau en Méditerranée ?. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  30 Avril 2020  •  Dissertation  •  1 858 Mots (8 Pages)  •  50 Vues

Page 1 sur 8

Vers des “guerres de l’eau” en Méditerranée ?

Au Yémen, en 2018 on a pu constater que les populations étaient soumises à un véritable stress hydrique, c'est à dire que la demande d'eau est plus importante que la quantité disponible. Ce problème d'accès à l'eau pourrait décimer une grande partie de la population Yéménite. De plus ce problème d'eau commence à toucher les pays méditerranéens qui entraîne toutes sortes de tensions, c'est effectivement ce sur quoi nous allons nous pencher.

Allons-nous vers des ''guerres de l'eau'' en Méditerranée ? C'est le sujet qui mènera notre réflexion, mais tout d'abords il est important de définir les termes de celui-ci.

Géographiquement, on se situe donc en Méditerranée, mais le sujet sous-entend que l'analyse se porte plus intensément sur les pays dit ''méditerranéen'' et leurs relations, c'est à dire ceux étant directement en contact avec la mer Méditerranée, ils sont au nombres de 21, allant de l'Espagne et le Maroc jusqu'en Turquie et Égypte. On nomme ces pays, les ''Pays riverains de la Méditerranée'' (PRM). Ainsi on se demande donc si ces PRM s'engagent petit à petit vers des ''guerres de l'eau'' c'est à dire des conflits (politiques voir militaires) quant à l'accès à cette ressource vitale pour l'homme qu'est l'eau.

En outre le mot ''vers'' indique que nous ne somme pas encore arrivé jusque là mais si aucunes solutions vis à vis de l'eau n'est établis, les PRM pourraient effectivement ''en venir au mains'' afin de survivre.

Afin de mener la réflexion nous nous demanderons si les pays riverains de la méditerranée glissent inévitablement vers des guerres inter-étatiques pour l’eau.

Pour répondre à cette question nous verrons dans un premier temps ce qui fait de l'eau un ''or bleu''. Puis les conflits actuels liés à l'eau au sein des PRM. Et enfin nous verrons si il existe des solutions pour tenter de contrecarrer ce phénomène.

I/ l'eau en méditerranée un or bleu ?

Commençons par voir ce qui fait de l'eau en Méditerranée un véritable ''or bleu''. l’or bleu désigne l’eau dans le cas où elle deviendrait une ressource limitée.

D’ailleurs on sait que chaque minute, cinq personnes meurent dans le monde parce qu’elles n’ont pas accès à l’eau potable. L’eau est privatisée, embouteillée puis vendue alors qu’elle devrait contribuer à la survie des Hommes, cela concerne aussi le cas Méditerranéen et ses pays riverains. S'ajoute à cela un climat type méditerranéen, plutôt sec, additionné avec le réchauffement climatique qui à terme provoquera une réduction des précipitations. En effet les précipitations diminueront de 20% si le réchauffement climatique n’est pas contenu à 2°C et de 40% si on ne fait rien. D’ici 2025 on estime à 250 millions le nombre de gens en situation de stress hydrique en Méditerranée. De plus les sécheresses et leurs intensités en Méditerranée augmentent depuis les années 1950.

En outre l’augmentation de la population méditerranéenne renforce l’idée d’or bleu car l’offre diminue de plus en plus alors que la demande ne cesse de croître ce qui placera la Méditerranée dans une posture très désavantageuse, en effet les pressions sur les ressources en eau s'accroîtront au Sud et à l'Est, et 80 millions de Méditerranéens seront en situation de "pénurie" d’ici 2025. Et du fait de la croissance de la demande en eau agricole ainsi que urbaine et de la rareté de cette ressources, un PRM sur trois prélèvera plus de 50 % du volume annuel des ressources renouvelables d’eau.

Ainsi Avec l’accroissement rapide de la population, la dégradation de l’environnement et les effets du changement climatique, il n’est aujourd’hui plus possible de satisfaire l’ensemble des demandes en eau. l’eau en Méditerranée est ou deviendra très vite un véritable “or bleu”.

II/ l'or bleu source de tensions et de conflits ?

Voyons maintenant les tensions et les conflits actuel lié à l'eau. Ceux-ci se positionnent sur deux échelles, l’échelle internationale et locale. commençons d'abords par aborder les tensions et conflits internationaux. En effet, comme on l'a vue dans la partie précédente la ressource en eau se raréfie de plus en plus au sein de la zone méditerranéenne et donc l’eau est perçue par les puissances étatiques comme un enjeu de développement vital, ce qui à pour conséquence de créer des tensions entre les pays dont l'accès à l'eau, est, ou devient difficile. L'un des cas les plus connus est le conflit israélo-palestinien dont l'un des facteur du conflit est lié à l'eau et à son accès, en effet selon l'IFRI (l'Institut français des relations internationales) 90% de l'eau du territoire palestinien (Cisjordanie) est utilisée aujourd'hui par les Israël, qui ne laissent que 10% aux Palestiniens. De plus pour les besoins domestiques, les Israéliens utilisent environs 260 litres par jour et par habitant, tandis que les Palestiniens se contentent de 70 litres. C'est ainsi que l'on parle d'un des seul conflit armé lié directement à l'eau avec la guerre de six jours en 1967 entre les Israéliens et les Palestiniens ; seul réel ''conflit'' direct lié à l'eau certes, mais il y a aussi une augmentation notable de ''l'hydro-conflictualité'', qui représente les tensions liés à la répartition du débit des fleuves ou des rivières et à l’exploitation de ressources hydrauliques comme c'est le cas entre le Liban et Israël avec le fleuve Litani, ou entre la Jordanie, la Syrie, Israël et les territoires palestiniens, avec le fleuve Jourdain, et comme ce fut le cas avec la Turquie qui fut en tension pendant plusieurs années avec ses voisins Syriens et Irakiens

...

Télécharger au format  txt (11.8 Kb)   pdf (48.3 Kb)   docx (11.9 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com