LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les grandes serrres du Jardin des Plantes de Paris

Étude de cas : Les grandes serrres du Jardin des Plantes de Paris. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  7 Décembre 2012  •  Étude de cas  •  322 Mots (2 Pages)  •  329 Vues

Page 1 sur 2

Notice Historique: les grandes serres du Jardin des Plantes.Au moment de la visite le climat extérieur était en ciel couvert, avec un climat thermique froid, ainsi qu’une forte humidité.

I. La Serre tropicale.

L’ambiance lumineuse était sombre à cause de l’abondance de plantes, toutefois elle restait agréable de part l’absence de fort contraste. l’ambiance thermique se caractérisait par une certaine chaleur, même si toutefois on peut noter la présence de fenêtre ouvrable dans la partie supérieur du vitrage de la serre. Cela permet réguler la température lors de cas de ciel clair, durant lesquels l’effet de serres serait trop important.

L’humidité est très forte dans cette serre.

II. Serre de Nouvelle Calédonie

Ambiance lumineuse agréable, car bien éclairé. Thermiquement, il fait bien plus frais que dans la serre tropicale. L’humidité y est faible. On peut noter l’utilisation d’un complément au vitrage spécifique: un fin grillage posé à l’intérieur des parties vitrés, ces derniers opacifie la vitre et permet également une protection contre l’éblouissement.

Analyse du fonctionnement au travers des 4 cas:

-En ciel clair et saison hivernal: présence d’un fort effet de serre, pouvant permettre un effet solaire passif, toutefois les risques d’éblouissement et de déperditions thermiques ne sont pas à négliger .

-En ciel clair et saison estivale: On note également la présence d’un fort effet de serre, mais également d’éblouissement ainsi que de surchauffe (même si dans le cadre d’une serre cela peut-être souhaitable)

-En ciel couvert et saison hivernal: absence d’effet de serre, toutefois la présence des grandes surfaces vitrées de la serre peuvent entraîner de forte déperdition, allant jusqu’à la mise en place d’un chauffage d’appoint (voir la serre aride), mais toutefois ces mêmes surface vitrées permettent de capter le maximum de luminosité extérieur.

-En ciel couvert et saison estivale: présence d’un effet de serre minimal,

Détail du complément au vitrage.

...

Télécharger au format  txt (2.1 Kb)   pdf (47.5 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com