LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Violences De Guerre Pendant Les Deux Guerres Mondiales

Note de Recherches : Les Violences De Guerre Pendant Les Deux Guerres Mondiales. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  29 Avril 2015  •  1 270 Mots (6 Pages)  •  1 827 Vues

Page 1 sur 6

Durant la première guerre mondiale, de 1914 à 1918 avec 12millions d'hommes dès 1914 plus 1,2 millions d'Américains a partir de 1917, et la seconde guerre mondiale, de 1939 à 1945, des violences ont eu lieu. Des violences de guerre envers les civils et les combattants.

Nous pouvons alors nous demander, dans quelles mesures les deux guerres du XXème siècle sont violentes ?

Nous étudierons, dans une première partie, les violences des ces deux guerres puis dans une deuxième partie les violences envers les civils avec un bilan humain pour terminer.

On a pu remarquer que pendant ces deux guerres, une réelle expérience combattante. Tout d'abord, pendant la première guerre mondiale, une violence quotidienne nouvelle et sans trêve est présente. Cette guerre est une violence quotidienne puisque les combattants doivent vivre dans les tranchés avec le froid, les intempéries, les bombardements, les rats et les poux. A cause de cela, on a appelés les combattants, « les poilus » puisqu'ils ne pouvaient pas ce raser, qu'ils étaient sales. Ça a été une guerre violente avec les progrès de l'artillerie et les gaz asphyxiants (employés en premier par les allemands en 1915). Ces progrès font de nouvelles armes de combat ce qui entraîne un épuisement physique chez les combattants. Les obus de la guerre ont entraînés les « gueules cassées » chez les combattants. Mais ce n'est pas la seul conséquence de la guerre à cause des gaz moutarde, les poumons des combattants ont été très fragilisés. Enfin durant cette guerre, il y a eu le génocide des arméniens qui a été tout aussi violent.

Puis, pendant la seconde guerre mondiale il y a eu des capacités de destruction sans précédent. Avec le génocide des juifs et des tziganes qui fait la conception raciale de la guerre. Au fil du temps, l'anéantissement de l'ennemi est devenu indispensable. Pour ceci, la propagande a été utilisée comme un instrument de lutte qui bénéficie des progrès techniques de l'information : affiche, presse, tracts, cinéma, radio. Les moyens de destruction sont devenu de plus en plus puissants avec les chars, les bombardiers et les fusées. Autre moyen de destruction, l'arme nucléaire qui a une capacité de destruction inégales auparavant. A cause de cette modernisation des armements, il y a eu une perte considérable de combattants. Notamment avec les bombardements conventionnels et nucléaire.

Durant ces guerres, de forte violences ont été contre les civils. Et non les combattants n'étaient pas les seuls cibles. Tout d'abord, les civils étaient loin de leurs proche, ils voyaient peu les combattants puisque les permissions étaient rares ce qui amène à une attente interminable avec des courriers qu'ils recevaient très rarement. Mais les courriers envoyés par les civils avaient beaucoup d'importance pour les combattants.

Puis, une autre violence contre les civils, c'est de voir les cimetières militaires qui ce multiplient ainsi que les ossuaires, pour les combattants non reconnu. Ceci témoignent de la violence infligés aux hommes dont les cadavres ont été exposés parfois plusieurs jours sur le champ de combat.

Les civils ont eu du travail forcé par les allemands qui ne sont pas payés. En l’absence des combattants, les femmes sont principalement touchés durant les guerres avec la présence de viols.

Il y a eu les bombardements qui ce sont multipliés ce qui entraîne en toute évidence des morts ainsi que d'importantes destructions matérielles. Au fur et a mesure, on a de plus en plus de mal a faire la distinction entre les espaces de combats et les espaces civils.

Il y a eu également de nombreuses représailles sanglantes ainsi que des massacres d'otages ou de prisonniers de guerre.

Les civils sont face a une violence alimentaire, c'est à dire plus exactement, une pénurie alimentaire avec un manque de pain.

Le bilan humain des génocides part de 1000 morts en Norvège et atteint au maximum 3 000

...

Télécharger au format  txt (7.9 Kb)   pdf (97.3 Kb)   docx (11 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com