LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Introduction de la Dissertation + plan détaillé: "Citoyenneté Et Démocratie à Athènes Au Vème siècle Av JC "

Mémoire : Introduction de la Dissertation + plan détaillé: "Citoyenneté Et Démocratie à Athènes Au Vème siècle Av JC ". Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  5 Février 2014  •  838 Mots (4 Pages)  •  2 662 Vues

Page 1 sur 4

« Dêmos Kratos », le pouvoir au peuple. Il vient du vient du grec qui signifie démocratie.

C’est à Athènes, entre le VIIe s et IVe s av JC, que la 1ère forme de démocratie apparait. Malgré tout, toutes les cités de la Grèce antique n’étaient pas des régimes démocratiques. La Grèce antique était composé de plusieurs « cités polis » (environ 300) et chacune d’elle était régit par des régimes qui lui était propre. La cité polis, étymologiquement qui signifie « la cité état » désigne une communauté de citoyens vivant sur un territoire ex écu, constitué d’une ville et de ses alentours. Cette communauté est indépendante des autres entités étatiques.

Ces cités étaient des états miniatures. Sparte était la plus grande, avec une superficie supérieure à celle d’Athènes, qui était de 2600km2. En générale, les cités étaient inférieur 1000km2.

Certaines cités était régit par la monarchie ou par l’aristocratie. Par exemple La cité de Sparte, connu pour sa rivalité avec Athènes, était dotée d’un gouvernement oligarchique et connu pour être redoutable au niveau militaire. La cité du Gortyne, était une petite cité du Sud de la Crète dont elle fut connu qu’à la fin du 19ème Siècle grâce à la découverte de la loi de Gortyne en 1884 en Crête. C’est un texte difficile à dater ; il se situerait environ au 6ème Siècle avant av JC. Cette loi contiendrait des dispositions en droit privé mais des dispositions qui se superposent chronologiquement.

Avant que la cité d’Athènes connaisse la démocratie, elle fut dirigée par des tyrans. Elle a connu la tyrannie.

Ces tyrans sont des chefs militaires ambitieux qui prétendent agir au nom du peuple contre l’oligarchie. Ces tyrans s’emparent du pouvoir et le conserve par la force. Ils mettent en place des réformes novatrices.

Dracon, un tyran dans les années 620 avant JC, met en place des peines fixes et égales pour tous. Il met fin à l’arbitraire des juges de l’époque précédente. Il met fin à la solidarité familiale, ce qui signifie qu’il rend obligatoire le recours aux tribunaux pour les conflits entre les clans. Toutefois, la législation pénale reste très sévère, d’où l’expression un « régime draconien ».

Solon va adoucir la législation en abolissant l’esclavage pour dette. Il met en place l’égalité civil, limite la puissance paternel, établit les fondements de la démocratie en posant les bases de l’ecclésia et met en place un tribunal populaire, c’est l’héliée.

Ces tyrans sont de grands réformateurs. Ils ont le mérite de mettre en avant la primauté de la loi pour améliorer le sort du peuple, nommés aussi les précurseurs de la démocratie.

Clisthène pose les bases de la démocratie en 509 avant JC. Il est le père de deux réformes : l’élargissement de l’accession à la citoyenneté, ce qui permet de mettre fin à la domination des grandes familles et l’augmentation des pouvoirs de l’ecclésia, notamment en matière pénal.

La citoyenneté, étymologiquement vient du mot citoyen (en latin : civis) celui qui a droit de cité, citoyen. Elle est l'état ou la qualité de citoyen. Elle permet à un individu d'être reconnu comme membre d'une cité et de participer à la vie politique.

L’heure

...

Télécharger au format  txt (5.5 Kb)   pdf (79.2 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com