LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

En quoi la révolution industrielle a-t-elle influencé l’émergence des crises économiques entraînant un changement de la situation de la population?

Note de Recherches : En quoi la révolution industrielle a-t-elle influencé l’émergence des crises économiques entraînant un changement de la situation de la population?. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  1 Mai 2015  •  2 406 Mots (10 Pages)  •  571 Vues

Page 1 sur 10

Bien que le XX siècle fut qualifié par de nombreux philosophes comme le siècle le plus horrible ainsi que le siècle des ténèbres, il n’en reste pas moins que le XX siècle est celui qui a changé radicalement l’Europe ainsi que la vie de ses populations. En effet la “révolution industrielle” née au Royaume-Uni à la fin du XVIIe siècle, s’étend à partir de 1850 à d’autre pays du Nord, ouvrant une ère de croissance qui s’accélère avec la découverte du pétrole et de l’électricité au début du XXe siècle. Le terme de révolution industriel fut longtemps interprété comme celui d’un accroissement brutal et considérable du taux d’investissement. Mais le théoricien Arthur Lewis vient affirmer que « la révolution industriel était une accélération soudaine du taux de formation du capital.» La modernisation des transports débouche très tôt sur une mondialisation des échanges qui définit l’accélération des échanges commerciaux et financiers à l’échelle mondiale grâce à la disparition des barrières commerciales et au développement des technologies de l’information et de la communication, il s’agit donc d’une libéralisation des échanges. Toutefois, cette croissance inégale selon les pays, connaît des phases de crises ou de dépression qui bouleversent les rapports de force de l’«économie monde. »Le terme de crise définit un ralentissement brutal de l'activité économique générale. Elle a pour conséquence une augmentation du chômage et des faillites, ce qui provoque des tensions sociales tandis que le terme de dépression est associé à une baisse des prix et à une forte augmentation du chômage. On peux d’ailleurs citer en terme d’exemple la grande dépression des années 1930, qui a affecté tous les pays occidentaux, et plus particulièrement les Etats-Unis. Le Royaume-Uni, qui domine le jeu depuis 1850, laisse place à compter de 1914 à une hégémonie américaine. Au début des années 90, la fin des régimes communistes et la montée en puissance des économies asiatiques remettent en cause cette suprématie contribuant à l’émergence d’un monde multi polaire qui définit un concept géopolitique, se référant à une situation où la puissance est partagée par plusieurs pôles, nommés grandes puissances. En quoi la révolution industrielle a-t-elle influencé l’émergence des crises économiques entraînant un changement de la situation de la population?

Nous verrons tout d’abord l’influence de la révolution industrielle sur les crises économiques qui influent sur la vie de la population.

I. La croissance économique

La croissance est un processus fondamental des économies contemporaines, reposant sur le développement des facteurs de production, lié notamment à la révolution industrielle, à l’accès de nouvelles ressources minérales et énergétiques ainsi qu’au progrès technique.

A. Un siècle et demi de croissance économique

La machine à vapeur et le charbon sont les principaux moteurs la « première révolution industrielle » qui survient au Royaume-Uni à la fin du XVIIIe siècle, débouchant sur une augmentation très importante de la production. Vers 1830, elle gagne la Belgique, la France, l'Ouest de l'Allemagne, puis les Etats-Unis, la Russie ou le Japon. Dans ces pays, elle s'accompagne d'une modernisation des moyens de transport (chemin de fer et bateaux à vapeur) qui facilite les échanges commerciaux et repousse les limites traditionnelles de la demande.

Au tournant du XXe siècle, la découverte de nouvelles énergies (pétrole, électricité) et de nouvelles techniques comme le moteur à explosion inventé en 1885, permettent une diversification de la production industrielle. Dans le même temps, le remplacement croissant de l'homme par la machine et l'invention de méthodes de production inédites comme le « Taylorisme » (du nom de l'ingénieur américain Taylor, cette technique permet d'organiser le travail à la chaîne en le décomposant par une série de gestes) Les ouvriers et les employés, mieux payés, poussés par le développement du crédit et de la publicité, n'hésitent pas à s'endetter pour acquérir ces biens de consommation.

La généralisation de la radio à la fin des années 20, puis de la télévision et des télécommunications par satellite après 1945, marque l'avènement de la société du « mass media ». L'entrée de l'ordinateur dans les bureaux dès les années 60, puis la naissance du multimédia à la fin du XXe siècle témoignent d'une véritable « révolution de la communication », qui culmine avec l'invention d'Internet.

A des phases d'expansion, liées à l'abondance monétaire ou à l'innovation technique (1850-1873 et 1896-1914) succèdent des phases de récession, alimentées par une baisse des découvertes, une surproduction ou une pénurie de financements. Après une première récession entre 1873-1896 (« Grande Dépression »), la croissance, qui semblait sans limites, s'effondre à nouveau en 1929.

La crise de 29 : Le krach boursier de Wall Street du 24 octobre 1929 (« Jeudi Noir ») ouvre une période de dépression d'une dizaine d'années qui s'étend progressivement à tous les continents. En 1932, le chômage multiplié par 3 contribue à encore à faire plonger la demande. Pour relancer la machine, le président américain Franklin Delano Roosevelt met en place une politique de Grands Travaux, inspirée des théories de l'économiste John Maynard Keynes. C'est la relance de la demande par l'investissement.

Les Trente Glorieuses : A la sortie de la Seconde Guerre mondiale, les pays industrialisés connaissent entre 1945 et 1973 une période de prospérité inégalée surnommée « Les Trente Glorieuses ». La croissance atteint environ 5 % par an. La reconstruction de l'Europe et du Japon, facilitées par l'afflux de crédits américains (Plan Marshall), le boom démographique d'après-guerre (« baby boom »), la hausse du pouvoir d'achat, les nouvelles formes de distribution (grande distribution) tandis que l'offre progresse grâce aux gains de productivité et au faible coût de l'énergie et des matières premières venues du Tiers-Monde. Le Gatt (General Agreement on Tariffs and Trade), signé en 1947 par 80 Etats facilite la libéralisation des échanges entre les pays industrialisés à économie de marché.

Dépression à partir des années 70 : La hausse du prix du pétrole décidée par l'Opep (Organisation des pays producteurs de pétrole) en 1973 lors de la guerre de Kippour qui oppose Israël

...

Télécharger au format  txt (15.9 Kb)   pdf (157.5 Kb)   docx (14.5 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com