LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La guerre d'Algérie cas

Fiche : La guerre d'Algérie cas. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  4 Octobre 2016  •  Fiche  •  384 Mots (2 Pages)  •  374 Vues

Page 1 sur 2

La France fut autrefois une puissance coloniale colossale, elle investit l’Algérie avec la reddition de l’émir Abd El-Kader au mi 19ème siècle et s’étendit à son apogée, un siècle plus tard sur plus de 12 millions de km² pour 100 millions d’habitant (métropole comprise). Au sortir de la seconde guerre mondiale, la France se retrouve affaiblie et la légitimité de sa domination coloniale est remise en cause. En 1954 dans un contexte où le gouvernement de Pierre Mendès renonce à sa domination sur la Tunisie et le Maroc, en plus de sa défaite face à l’Indochine plus tôt dans l’année et octroyant alors l’indépendance à la colonie. Il est inconcevable pour le gouvernement français de céder un autre territoire, qui semble être indispensable au succès de la nation française; Mitterrand déclare ainsi: «l’Algérie c’est la France. Des Flandres au Congo, une seule nation, un parlement.» Et ce quitte à sévèrement réprimer un souhait général d’émancipation de plus en plus présent dans ce qui reste de territoire dominé. La guerre d’Algérie serait-elle alors la conséquence d’une obstination sans limite de la part du gouvernement Français de continuer l’exercice d’une domination coloniale totale. Nous verrons dans une première partie ce qui entraine la genèse des mouvements anticoloniaux en Algérie. Puis dans une seconde partie nous verrons comment la volonté de la domination française lutte par une violence sans précédent contre une soif obstiné d’indépendance du peuple algérien durant cette guerre dite «sans nom».

Tout d’abord, l’Algérie n’est en effet pas qu’un simple territoire sous protectorat comme la Tunisie par exemple mais est considéré comme une ensemble de 3 départements français: le Constantine, celui d’Oran et celui d’Alger. Dans ce territoire vie

La guerre d’Algérie est-elle la conséquence d’un souhait acharné de la part de la France d’exercer un pouvoir colonial total.

I genèse du mouvement anti colonial, sous une IVème république répressive.

A Ambiguïté sur statut de l’Algérie et pied noire sous  IVème république.

B Revendications politiques algériennes, compromis non concluent

C Action des parties politiques algériens au desire opposé.

II une guerre «sans nom», l’indépandence par la violence.

A 54 naissances FLN du nationalisme à l’indépendance

B conflit sanglant algéro-algérien entre parties

D supériorité militaire française cependant

III : Vème republique , fin d’une guerre extrême.

-Opinion publique plus Intellectuels Français veule une fin de la guerre

-De Gaulle comprends qu’idée indépendantiste germé esprit algériens

...

Télécharger au format  txt (2.7 Kb)   pdf (45.4 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com