LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Otto Dix, Der Krieg

Commentaire d'oeuvre : Otto Dix, Der Krieg. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  11 Juin 2023  •  Commentaire d'oeuvre  •  482 Mots (2 Pages)  •  186 Vues

Page 1 sur 2

Dans ces œuvres, Otto Dix dénonce la violence de la guerre avec une crudité sans concession. Il montre les cadavres mutilés, les blessés défigurés, les paysages dévastés, les soldats anonymes et désespérés. Il ne fait pas l’apologie du patriotisme ou du sacrifice, mais dévoile la souffrance et la mort qui sont le lot commun des combattants et des civils. Il utilise des techniques variées, comme l’eau-forte, l’aquatinte, la pointe-sèche ou la tempera sur bois, pour créer des effets de contraste, de lumière et de texture qui renforcent le réalisme et le dramatisme de ses scènes. Il s’inspire aussi des œuvres d’autres artistes qui ont dépeint les horreurs de la guerre, comme Francisco de Goya ou Jacques Callot.

On peut donc dire que « Der Krieg » est l’œuvre d’un artiste engagé qui dénonce la violence de la Première Guerre mondiale avec une force expressive et une volonté de témoignage. Otto Dix ne cherche pas à embellir ou à justifier la guerre, mais à en montrer les conséquences tragiques et inhumaines. Il se place ainsi en critique de la société allemande de l’entre-deux-guerres, qui a du mal à assumer le traumatisme du conflit et qui se laisse séduire par les discours nationalistes et militaristes.

J’ai choisi de présenter les œuvres d’Otto Dix, car l’histoire nous est raconter à travers le vécu d’un soldat, cela nous permet d’avoir un retour direct de ce qu’ont vécu les soldats au front. Cela nous permet également de visualiser l’atrocité de la guerre et son côté inhumain. On s’aperçoit également que même si l’on revient vivant de la guerre sans blessures physiques il n’en demeure pas moins que certain y sont revenus avec des blessures psychologiques. On a l’impression Qu’Otto Dix en plus d’être un témoin de la guerre, grâce à ses œuvres, a également pu grâce à elles se décharger de ses souvenirs macabres et de ses émotions néfastes, la réalisation de ses œuvres ont probablement jouées un rôle thérapeutique, à savoir, peindre et graver pour se délester des images pénibles, atroces qui hantent son esprit.

Enfin, on peut comparer « Der Krieg » avec d’autres de ses œuvres comme : La Tranchée (1918, annexe), Les joueurs de skat (1920, annexe), Le marchand d’allumettes (1920, annexe), ou encore La Guerre (1929-1932, annexe). En plus d’Otto Dix, d’autres artistes ont également traité le sujet de la guerre comme l’Allemand Erich Maria Remarque avec son livre « A l’ouest rien de nouveau »(1929, annexe), mais aussi les francais Henri Barbusse avec Le Feu(1916) et Roland Dorgelès avec Les croix de bois(1919). On peut également comparer « Der Krieg » avec les œuvres d’artiste du courant expressionniste tel que Francisco de Goya et Félix Vallotton (19ème,20 -ème siècle, annexe). Enfin les œuvres d’Otto Dix peuvent être comparées à des films, comme : La Grande Illusion de Jean Renoir (1937), et Les sentiers de la gloire de Stanley Kubrick (1957).

...

Télécharger au format  txt (3 Kb)   pdf (43.3 Kb)   docx (7.8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com