LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Notions essentielles Economie bts CG

Synthèse : Notions essentielles Economie bts CG. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  18 Février 2020  •  Synthèse  •  6 417 Mots (26 Pages)  •  37 Vues

Page 1 sur 26

LEXIQUE ECONOMIE

MARCHE : Lieu de rencontre entre offreurs et demandeurs de biens et services, de travail ou de capitaux.

CONCURRENCE : Rivalité entre entreprises cherchant à vendre leurs biens ou services. Elle doit être libre et non faussée.

DEMANDE/ OFFRE : Le prix est la variable d’ajustement entre l’offre et la demande.

PRIX D’EQUILIBRE : Le prix pour lequel la demande est égale à l’offre.

MONNAIE : Ensemble des moyens de paiements disponibles sur un territoire donné et permettant de régler les transactions commerciales entre agents.                                                    ** Divisionnaire : Pièces        ** Fiduciaire : Billets          ** Scripturale : chèques et cartes bancaires

TROC : Echange direct de marchandises contre d’autres marchandises. (Inconvénients : trouver partenaire d’échange, divisibilité de la marchandise, coût de stockage..).

STABILITE DES PRIX :  Permet à chacun de conserver son pouvoir d’achat dans le pays.

STABILITE DES CHANGES : Permet à chacun de conserver son pouvoir d’achat dans le reste du monde.

MASSE MONETAIRE : Mesure la quantité de monnaie en circulation dans un pays, composé de 3 agrégats monétaire classés par ordre de liquidité décroissante.                                                                                            M1 : ensemble moyens de paiement (pièce, billet, chèque, CB)                                                M2 : M1 + dépôts sur livrets                                               M3 : M2 + billet de trésorerie+ certificats de trésor+ bons du trésor                                                                  

LIQUIDITE : Le fait pour une monnaie d’être immédiatement disponible.

DYSFONCTIONNEMENTS DU MARCHE : Quand les règles de la concurrence ne sont pas respectées (Insuffisance/ asymétrie d’information, concentrations excessives, les ententes).

DEFAILLANCES DU MARCHE : Quand le marché ne parvient pas à créer une situation optimale                    (Les externalités : conséquences positives ou négatives que l’activité d’un acteur économique entraîne sur d’autres sans contrepartie monétaire.                                                Les biens publics : ils sont Non rivaux (conso de l’un n’entraine aucune réduction de conso des autres)   Non exclusifs (impossible d’exclure acteur de la conso et de faire payer ce bien).  

COMPTE DES TRANSACTIONS COURANTES : Il regroupe : * La balance commerciale (exportations et importations de biens) et * La balance des services (exportations et importations de services, de revenus du travail et de revenus du capital sous forme d’intérêts et de dividendes).                                    Solde excédentaire : exportations > importations                                              Solde déficitaire : exportations < importations

DEGRE D’OUVERTURE : Permet de mesurer l’ouverture des pays aux échanges internationaux.             Degré d’ouverture= (Moyenne des exportations et des importations / PIB) x 100.

TAUX DE CHANGE : Il permet de déterminer le prix d’une monnaie exprimé en une autre monnaie (devise). Comme sur tous les marchés, le prix d’une monnaie varie selon l’offre et la demande de cette monnaie : *si demande de monnaie augmente, la valeur de cette monnaie dans les autres monnaies s’accroît (appréciation). * si demande de monnaie baisse, la valeur de cette monnaie dans les autres monnaies diminue (dépréciation).                                      

LIBRE-ECHANGE : Politique économique qui préconise la liberté des échanges internationaux de biens, de services et de capitaux. Economistes qui prônent le libre-échange : *Smith et Ricardo (avantages comparatifs. P° pour laquelle il possède l’avantage le plus fort ou le désavantage le plus faible), *HOS (dotations en facteurs de productions (capital, travail, matière première)), *Krugman (théorie de la différenciation. Pour lutter contre la concurrence internationale).

CROISSANCE ECONOMIQUE : Accroissement de la production de biens et services marchands et non marchands sur une période donnée. Permet création d’emploi et distribution de revenus.

PIB : Sert à mesurer la croissance économique. PIB= somme des valeurs ajoutées réalisées par les entreprises à l’intérieur d’un pays. PIB en valeur (en euros). PIB en volume (en quantités).         PIB/habitants= PIB / Nombre d’habitants dans un pays                                   Taux de croissance = [(PIB n – PIB n-1) / PIB n-1]*100

DEVELOPPEMENT : Ensemble de transformations qualitatives qui accompagnent une croissance durable (changements démographiques, économiques, techniques, sociaux et culturels).                                  Pour mesurer le développement : IDH (indicateur développement humain) se base sur l’espérance de vie, l’accès à l’éducation et les conditions de vie. IPH (indicateur de pauvreté humaine) se base sur la proportion de la population vivant dans des conditions extrêmes.

DEVELOPPEMENT DURABLE : Développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.                                        Le développement durable est arrivé comme solution aux externalités négatives dues aux limites de la croissance et du développement.                                                                                                                                 Les indicateurs de développement durable : l’empreinte écologique (surface productive nécessaire à une population pour répondre à ses besoins et pour absorber les déchets qu’elle produit), le PIB vert (mesure la création de richesses produites par u pays (PIB) mais en rajoutant l’impact de cette p° sur l’environnement.                                                                                        Les politiques d’Etat en faveur du développement durable :                                               * Instruments économiques : Le marché des droits à polluer                                         * Instruments fiscaux : Les écotaxes (taxe carbone permet de compenser une partie de la pollution causée par la p° en augmentant le prix du bien).

...

Télécharger au format  txt (22.9 Kb)   pdf (87.9 Kb)   docx (16.1 Kb)  
Voir 25 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com