LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Arret rispal

Dissertation : Arret rispal. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  6 Décembre 2022  •  Dissertation  •  983 Mots (4 Pages)  •  30 Vues

Page 1 sur 4

Tu enregistres ce fichier, puis tu le réenregistres :

Tu enlèves ce qui est surligné en bleu et tu le gardes en dessous car tu auras des questions, ça te servira si les questions portent là-dessus.

Il faut une conclusion rapide.

Introduction :

        J'ai pris ce sujet en lien avec le chapitre « Quelles mutations du travail et de l'emploi » car il a un lien avec la poursuite de mes études puisque que l'année prochaine je vais en Faculté AES. De plus durant l'année sa a été le chapitre qui ma plus plu. J’ai, donc, décidé de faire mon grand oral sur ce chapitre en m’intéressant à la question « Qu’elles sont les conséquences des mutations de l'organisation du travail ? » En abordant tout d’abord, l'organisation du travail post-Taylorienne a eu des conséquences sur les salariés. De même, la généralisation du numérique  impact le salarié et la structure sociale.

        Premièrement, l'organisation du travail a évolué suite à la crise du taylorisme. Par conséquent, les entreprises ont évolué vers un modèle d'organisation du travail post-taylorien ayant trois caractéristiques principales, d’une part, la recomposition des tâches à effectuer par les salariés. D’autre part, la flexibilité du travail, et enfin l'assouplissement de la contrainte hiérarchique par un management participatif

        Ce modèle d'organisation a eu différents effets.

        D’une part, les conditions de travail des salariés ont changé.

                Positivement d’abord. Premièrement les salariés ont plus d'autonomie, ils retrouvent des marges de contrôle sur leur activité, ils sont polyvalents, leurs tâches sont diversifiées. De plus, ils ont plus de responsabilité. Cette responsabilisation s’est accompagnée d’une individualisation des revenus avec le versement de primes en fonction des performances.

                Mais, certains effets ont été plutôt négatifs.  Plus de responsabilités signifie aussi plus de pression sur les épaules des salariés car ils sont les seuls responsables de l’organisation de leur travail donc des échecs et difficultés rencontrés. Du fait des attentes en termes de flexibilité, le salarié est chargé d’anticiper et d’apporter des réponses aux incidents de production, ce qui amène donc a une intensification du travail.

        

        D’autre part, le système a eu un effet aussi la structure sociale. En effet, les trajectoires professionnelles sont, plus souvent, marquées par des formes d'alternance de phases d’emploi et chômage. En effet les formes de travail « atypiques » ou formes particulières d’emploi comme emplois à temps partiel, emplois aidés, etc se sont fortement développés tout en restant minoritaires sauf pour le CDD qui lui est devenu la nouvelle norme d'embauche en 2018. L'emploi pour les salariés est, donc, moins stable depuis les années 1970 dû fait de la conjecture économique et de politique visant à flexibiliser le marché du travail. Selon le site « observation de la société » en 1982, 5% de la population active avait un emploi précaire dans la société alors qu'en 2017 on compte 14% soit une hausse de 9 points.

...

Télécharger au format  txt (6 Kb)   pdf (53.2 Kb)   docx (9.7 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com