LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Tendance Du Marcher

Recherche de Documents : Tendance Du Marcher. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  9 Mai 2013  •  494 Mots (2 Pages)  •  345 Vues

Page 1 sur 2

La tendance du marcher

Créations et créateurs d'entreprises - Enquête de 2011 : la génération 2006 cinq ans après

Résumé

En 2006, 286 000 nouvelles entreprises ont vu le jour. Cinq ans après, une sur deux est encore en activité et l'emploi a diminué de 22 %. Du fait de la crise économique débutée en 2008, les chances de pérennité sont un peu plus faibles que pour la génération des entreprises nées en 2002. Les entreprises du commerce et de la construction ont les chances les plus faibles d'être toujours actives cinq ans après (45 % et 47 %) ; le transport et le soutien aux entreprises ont les chances les plus élevées (61 % et 58 %). En termes d'emploi, la construction est particulièrement touchée par la crise, avec une chute des effectifs de 35 % en cinq ans. Les principaux déterminants de la pérennité d'une entreprise restent les mêmes que pour la génération 2002. Les sociétés sont plus pérennes que les entreprises individuelles et les entreprises créées dans le transport résistent mieux que celles créées dans le commerce ou la construction. Un nouvel entrepreneur a d'autant plus de chances de réussir son projet que son investissement initial est important et qu'il est diplômé, en particulier s'il s'agit d'un diplôme technique.

Publication

Le résumé ci-dessus est extrait de l'Insee Première « Les entreprises créées en 2006 : une pérennité plus faible dans la construction », n° 1441 - avril 2013.

"On va prendre un pot au troquet du coin", "On se prend un café en terrasse"... La fréquentation des bars, cafés et bistrots est une pratique répandue chez les Français. C'est ce que confirme une étude réalisée pour Kronenbourg par la SOFRES en 2003.

Ainsi plus d'un Français sur 10 (soit 13% de la population) s'y rend plusieurs fois par semaine (dont 4% quasi quotidiennement).

16% y vont plusieurs fois dans le mois et 34% les fréquentent plus épisodiquement. Selon le sondage SOFRES, 37% des répondants tout de même déclarent ne jamais aller dans un bar.

Qui fréquentent les bars ?

Le sondage nous révèle également la typologie des personnes fréquentant les bars, cafés et bistrots. Ce sont avant tout des hommes (71% s'y rendent au moins de temps en temps), des jeunes (91% chez les 18-24 ans, dont 32% plusieurs fois par semaine) , des cadres (89%) et des professions intermédiaires (78%).

Boire un verre dans un lieu public reste une pratique largement répandue dans toutes les couches de la population. Parmi les plus assidus on trouve les catégories populaires et les actifs.

Apparemment les inactifs et retraités sont peu enclins à prendre un verre dans un bar.

Reste à savoir si les parisiens et les provinciaux ont les mêmes pratiques. Paris et la région parisienne arrive en tête avec 72% de taux de fréquentation contre 61% en province.

Conclusion de l'enquête : " Les bars, cafés et bistrots constituent donc un lieu incontournable dans le rapport des Français à la consommation de boissons

...

Télécharger au format  txt (3 Kb)   pdf (58.4 Kb)   docx (9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com