LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Mémoire projet arts plastiques

Mémoire : Mémoire projet arts plastiques. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  18 Février 2017  •  Mémoire  •  9 413 Mots (38 Pages)  •  699 Vues

Page 1 sur 38

J'y arriverai pas  

(Philosophie du doute) parler du doute et des représentations

DC1 2 3 4

Introduction :

Au cours de ma formation d’Éducatrice Spécialisée, j’ai d’abord découvert le terrain de l’éducation spécialisée à travers un stage à la Mission Locale Jeune (MMJ) auprès de la conseillère justice. J'ai pu y découvrir le milieu carcéral ainsi que la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ). Ces services accueillent des adolescents de 16 à 26 ans (et jusqu'à 21 ans en ce qui concerne la PJJ) présentant des difficultés d'insertion sociale et professionnelle. Ensuite, c’est au travers du service internat de l'ITEP (Institut Thérapeutique Éducatif et Pédagogique) que mon stage à responsabilité s’est inscrit. L'ITEP accueille des jeunes de 11 à 18 ans présentant des troubles du comportement afin de les accompagner dans un parcours éducatif, pédagogique et social.

Les jeunes rencontrés tout au long de ma formation avaient pour point commun des difficultés à franchir certaines étapes de leur vie et notamment celle de l’adolescence. Parfois ils leur est difficile de les franchir à cause de leur environnement familial. Si les uns souffraient silencieusement, se faisaient du mal, automutilation, tentative de suicide…Les autres exprimaient leurs souffrances autrement, de manière plus agressive, par des passages à l'acte (violence, insultes envers leurs pairs et les professionnels), une manière pour eux d’extérioriser leur mal-être. L’écoute, la disponibilité et l’empathie sont des qualités indispensables à l’éducateur pour offrir un cadre sécurisant à ces adolescents. Les passages à l’acte sont à traduire comme un appel fait aux adultes et à la société pour obtenir une place sociale. Suite à toutes mes rencontres auprès de ces jeunes, je me suis demandé comment accompagner ces jeunes à exprimer leur mal-être autrement que par des passages à l'acte ?

Dans son dispositif institutionnel, l'ITEP accompagne les jeunes dans leur parcours de socialisation et de scolarisation. La majorité d’entre eux a été déscolarisée plus ou moins précocement. J’ai fais le constat que ces jeunes ont évolué dans un milieu familial, social défaillant. Le décrochage scolaire participe à leur difficulté d’insertion et de socialisation. Pour certains, leur situation familiale les met en difficulté, tant au niveau des apprentissages, qu’au niveau d’une insertion sociale et personnelle, et dans leur construction identitaire.

D'après ce que j'ai observé, il semblerait que durant la période de l’adolescence, il est difficile pour les jeunes de déterminer un projet et de raccrocher avec le milieu ordinaire. La période de l’adolescence est elle-même un temps de remaniement identitaire, d’instabilité et de doute. Les jeunes accueillis à l'ITEP  ont du mal à s'inscrire dans un projet parce qu'ils n'en éprouvent pas le désir. En effet, ils n'en voient pas l'utilité et étant dans le tumulte de l'adolescence, ils en perdent la motivation. Mais au-delà d’une motivation, qu’est-ce qui amène ces jeunes à être en difficulté dans leur parcours de vie ?

Durant mon stage, je dois mener un projet où ma réflexion et mes constats peuvent être bénéfiques afin d'essayer d’améliorer la participation des jeunes aux activités afin de leur donner confiance en eux à travers un outil comme l'art plastique.

Ce projet a pour but de répondre au respect des règles institutionnelles, et il doit être en corrélation avec le projet d'établissement de l'ITEP.  A l'intérieur du projet il y aura une partie où je parle de leur place à eux, car les jeunes sont au cœur de mon projet, sans eux rien ne peut se faire. C'est pourquoi, j'ai mené une partie d’investigation où je leur ai demandé ce qu'est pour eux « l'estime de soi ». Question vaste et complexe... Surtout de leur place de pré-adolescent, l'estime est un mot qui ne leur parle pas mais ils savent en dire quelque chose en s'exprimant avec leurs mots. Mais pour ces jeunes l'estime de soi c'est quoi ? J'ai trouvé intéressant de leur demander directement et j'ai recueilli quelques mots sur l’estime de soi d'après ces jeunes. Pour l'un l’estime de soi c'est « comment je me décris, c'est à dire pas trop intelligent, pas très beau, du talent pour les graffitis et je suis porteur de lunettes ». pour un autre c'est juste « je me sens bien ». Ces mots, ces phrases décrivent ce qu'ils ressentent au fond d'eux et il est très difficile pour eux de s'exprimer à ce sujet. C'est une notion compliquée à comprendre et trop vaste pour la décrire mais c'est aussi une question intime. En effet, l'estime de soi chez ces jeunes qui ont des troubles du comportement est faible comme je peux le constater à travers leurs témoignages mais aussi à travers mes observations tout au long de mon expérience.

J'ai choisi de mener un projet autour de cette question car cet axe de travail consiste à aider les jeunes à trouver leur juste place d'adolescent au sein d'un groupe. je vais présenter, dans un premier temps le contexte de mon stage de professionnalisation.

Durant les premiers temps je me suis familiarisée avec les locaux, les jeunes et les professionnels afin de pouvoir effectuer un constat objectif. Durant mon stage, j'ai eu l'occasion d'observer les pratiques des professionnels mais aussi le comportement des jeunes. En effet, ce stage est pour moi ma première expérience de terrain. Je ne connaissais pas l'établissement si ce n'est de nom, mais je n'avais pas eu d'expérience auprès de jeunes souffrant de troubles du comportement.

L'ITEP : RENCONTRE DU PUBLIC ET DECOUVERTE DE L'INSTITUTION

Durant neuf mois, je me suis formée au métier d'éducatrice spécialisée auprès de jeunes. Durant cette période j'étais au sein du Service internat de Toulouges. J'ai rencontré et accompagné un public d’adolescents mineurs, présentant des troubles du comportement qui les empêche de suivre une scolarité ordinaire. Dans un premier temps, je vais présenter le fonctionnement de la structure en effectuant un repérage institutionnel. Ensuite, je présenterai la méthodologie d’intervention de mon projet. Enfin, je mettrai en avant les concepts liés à la période de l’adolescence et j'aborderai l'adolescence en général en étayant sur les troubles du comportement.

L’Association et son cadre juridique : REVOIR ADPEP66

L’ITEP est géré par une association départementale des Pyrénées Orientales. Elle a créé et gère différents services et établissements afin de lutter contre toutes les formes d’exclusion ; ces structures accueillent et accompagnent des enfants ou adolescents et leur permettent d’avoir accès aux établissements d’enseignement public. Les objectifs principaux de l’association sont de développer l’éducation pour tous, combattre les inégalités et refuser la « marchandisation » de l’éducation.

...

Télécharger au format  txt (61.1 Kb)   pdf (275.1 Kb)   docx (756.4 Kb)  
Voir 37 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com