LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Effet De La Mondialisation

Dissertation : Les Effet De La Mondialisation. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  15 Décembre 2012  •  992 Mots (4 Pages)  •  3 003 Vues

Page 1 sur 4

La Mondialisation (I) : aspects positifs et négatifs

Le processus de Mondialisation est au cœur du débat politico-économique actuel. Dans quelle mesure la Mondialisation est-elle un processus qui, paradoxalement, est facteur d'uniformisation et d'unification à travers le monde, mais aussi un moteur de fragmentation économique et sociale ?

La Mondialisation en tant que facteur d'unification internationale : 

Largement appuyée par le libéralisme, la globalisation des économies est un aspect marquant de la Mondialisation. Ainsi, on constate l'augmentation des taux d'ouverture des pays : leurs liens avec l'extérieur ont une part de plus en plus importante. Tous les échanges marchands de biens et services ont beaucoup augmenté non seulement entre les pôles de la Triade mais aussi avec les Suds. Le niveau du commerce international atteint chaque année des records. 

C'est la fin de l'autarcie économique et du protectionnisme douanier, les nations se regroupent sous l'égide de grandes associations mondiales aux rôles régulateurs (du moins théoriquement) : l'OMC, l'OCDE, le FMI... On remarque l'émergence de solidarités régionales aux objectifs de croissance et de développement telles que l'UE, l'ALENA, le MERCOSUR qui s'établissent via une zone de libre échange.

Avec l'essor du commerce de masse, on assiste à la croissance économique et à l'émergence de certains pays du Sud qui rattrapent de plus en plus leur retard économique : les NPI et plus généralement les pays émergents.

La mondialisation c'est aussi la révolution des Nouvelles Technologies de l'Informatique et de la Télécommunication. Il est possible de communiquer instantanément à l'autre bout de la planète : l'Internet et les satellites sont de formidables moyens d'unification des cultures et de brassage des populations.

Si le monde connaît une ouverture pareille, c'est aussi du fait de la fréquentation importante des transports : avion, train, route. Le monde devient plus petit grâce à la réduction de l'espace-temps : au XVIe siècle, il fallait 15 jours pour rallier Paris à Marseille ; aujourd'hui, il suffit de 45 minutes d'avion et de 3heures 30 de train.

Le monde connaît donc une croissance, une unification et une ouverture grâce à la Mondialisation. Il devient plus petit. Elle représente une opportunité, un espoir de développement pour nombre de pays actuellement en retard.

Cependant, la Mondialisation est aussi un phénomène qui fragmente le monde et qui creuse le fossé des inégalités sur plusieurs niveaux.

Si les échanges commerciaux ont augmenté sans cesse au cours de ce demi-siècle, il faut constater qu'ils se concentrent encore majoritairement entre les pôles de la Triade et les pays émergents : la Mondialisation fait donc des exclus et des victimes.

Le commerce se faisant principalement via les océans, tous les pays dits " enclavés " (sans ports) se retrouvent exclus du dynamisme mondial tout comme ceux qui n'ont tout simplement pas d'intérêt économique ou qui ne réussissent pas à l'exploiter.

Les victimes de la Mondialisation sont les pays qui cherchent à s'intégrer dans le commerce mondial, mais qui ne font que subir la concurrence des pays riches

...

Télécharger au format  txt (6.5 Kb)   pdf (84.4 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com