LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Dette Publique

Dissertation : La Dette Publique. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  21 Mai 2015  •  2 550 Mots (11 Pages)  •  2 990 Vues

Page 1 sur 11

L’endettement public est-il un frein à la croissance économique ?

Introduction :

Aujourd’hui l’endettement public de la France équivaut à 64.7% du PIB (2004), son poids a

été multiplié par cinq depuis 1980 ou il représentait 21% du PIB, depuis il n’a cessé d’augmenter et

son poids n’a jamais été aussi élevé.

L’endettement ou dette publique représente l’ensemble des emprunts contractés par l’Etat, elle

ne doit pas être confondus avec le déficit public qui apparaît lorsque le solde budgétaire est négatif :

c’est-à-dire que les dépenses contractés par l’Etat sur une année sont supérieure à ces recettes.

Les chiffres de l’endettement français (64.7% du PIB) peuvent être considérés comme

alarmants ou non, selon la perception de l’impact de l’endettement public sur la croissance

économique. Les efforts des gouvernements successifs de ces dernières années tendent néanmoins à

œuvrer dans le sens d’une réduction de la dette publique. En outre, le pacte de stabilité et de croissance

signé par la France en 1997, limite à 60% du PIB le niveau d’endettement public. Cette limite semble

toutefois indicative puisque ni la Belgique, ni l’Italie, ni l’Allemagne et ni la France ne la respecte.

Ces efforts d’austérité budgétaires en vue d’un assainissement des finances publiques sont vivement

critiqués car cette politique est suspectée d’être un obstacle à la croissance économique et un frein à

l’emploi. Le rapport entre l’endettement public et la croissance économique est donc d’une brûlante

actualité

On peut donc se demander si une importante dette publique contribue à la croissance

économique ou si au contraire elle y fait obstacle.

L’endettement public a jusqu’aux années 1970 stimulé la croissance selon les théories

keynésiennes et malgré les théories qui font des politiques budgétaires par endettement des frein à

l’activité économique. Cependant le contexte aujourd’hui différent révèle le coté obsolète et artificiel

de ces politiques. Ainsi apparaît clairement la nécessité de réduire la dette publique dans l’optique de

garder la possibilité de faire jouer les mécanismes de l’endettement en faveur de la croissance en cas

de besoin.

I. L’endettement public : frein ou moteur de la croissance économique ?

A. Une politique budgétaire par l’emprunt stimule la croissance économique

• Les politiques budgétaires expansives d’inspiration keynésiennes : l’effet multiplicateur

• Le jeu des stabilisateurs automatiques

• Un contexte particulier

B. L’endettement public présente des effets néfastes pour la croissance

• R.Barro et le « théorème ricardien des équivalences »

• L’effet d’éviction

II. Aujourd’hui : nécessité de réduire l’endettement public

A. La relance par l’endettement : politique aujourd’hui obsolète et artificielle

• Le contexte actuel rend impossible ces politiques

• Une politique budgétaire expansive apparaît aujourd’hui malsaine et artificielle

B. La nécessaire réduction de l’endettement

• L’effet boule de neige

• Comment réduire le déficit ?

Conclusion :

Vers une politique de croissance et de solidarité européenne ?

I. L’endettement public : frein ou moteur de la croissance économique ?

A. Une politique budgétaire par l’emprunt stimule la croissance économique

• Les politiques budgétaires expansives d’inspiration keynésiennes : l’effet

« multiplicateur keynésien »

-Jusqu’à la crise des années 1930, la gestion des finances publiques a eu pour principal

objectif d’assurer le financement des services publics. Le volume des dépenses de l’État

n’était alors pas considéré comme une variable susceptible d’influencer le niveau d’activité de

l’économie.

-L’analyse de l’économiste britannique John Maynard Keynes a modifié cette conception en

soulignant l’impact de la politique budgétaire sur le niveau d’activité économique d’un pays.

Par conséquent, la plupart des pays développés ont mené depuis les années 1930 des

politiques de relance budgétaire lors des périodes de récession ou de moindre croissance.

-Keynes justifie dans ses écrits l'intervention de l'Etat dans l'économie pour palier aux

déficiences du marché et favoriser la mise en place d'un cercle vertueux de la croissance

économique.

- Keynes préconise une intervention de l'Etat dans l'économie, qui par le biais d'un

accroissement des dépenses publiques, favoriserait le retour de la croissance économique.

Cette relance publique passe alors par la mise en œuvre d'une politique budgétaire

...

Télécharger au format  txt (18.9 Kb)   pdf (165 Kb)   docx (16.9 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com