LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Histoire De La Communication événementielle

Mémoire : Histoire De La Communication événementielle. Recherche parmi 256 000+ dissertations

Par   •  14 Janvier 2014  •  910 Mots (4 Pages)  •  1 433 Vues

Page 1 sur 4

La communication événementielle

Histoire de la communication événementielle

Il était une fois…

L’événement est certes de plus en plus utilisé et mentionné en tant que tel, de nos jours, mais il n’en est pas pour autant une mode éphémère. Bien au contraire, il s’appuie sur des coutumes et rituels anciens, qui ont mille fois fait leurs preuves. Les êtres humains ont toujours fait des efforts pour établir, entretenir et améliorer leurs relations avec des collaborateurs potentiels, à tous les niveaux.

Pour ce faire, il semblait logique de se réunir autour d’événements des plus simples (tels les causeries au coin du feu) au plus complexe (comme les courses de chars). Ainsi, les empereurs romains célébraient la puissance de leur empire en mettant en scène leurs vaincus dans les arènes. Aujourd’hui, ces mises en scène sont fort heureusement devenues plus subtiles et moins sanglantes.

19ème et 20ème siècle

Les relations publiques (précurseurs de l’événementiel) ont réellement été reconnues en tant que technique de communication en 1906, avec l’ouverture du tout premier cabinet de relations publiques à New York par Ivy Lee. L’un de ses premiers clients fut le célèbre John D. Rockefeller. Ivy Lee développa pour lui une campagne d’information révélant le montant de ses impôts et taxes, le montant des salaires versés à ses milliers d’employés, et mettant en avant la fonction sociale des grands chefs d’entreprise. Rockefeller en profite pour créer des fondations philanthropes, des Bourses et des services d’assistance aux déshérités.

Pendant ce temps, que se passe-t-il en France ? Plusieurs entreprises décident de communiquer autrement qu’à travers l’affichage publicitaire ou de la diffusion de réclames dans les journaux et magazines. Déjà, en 1853, le Bon Marché distribue généreusement des séries d’images historiques ou touristiques, au verso desquelles l’on est informé de la progression de ses ventes.

Plus tard, avec l’avènement de l’automobile, Michelin est à l’avant-garde de la création événementielle. Le 6 septembre 1891, son pneu démontable fait la une de toute la presse, car c’est ce pneu qui a permis au vainqueur de la course cycliste Paris-Brest d’avoir plus de 7 heures d’avance sur ses concurrents. La firme Michelin sait qu’elle a tout à gagner en parrainant les événements sportifs. En 1898, Michelin présente encore, à l’occasion du premier Salon de l’Automobile, sa nouvelle mascotte, le fameux Bibendum géant. Puis, en 1900, la firme ouvre son « bureau des itinéraires » d’où sortiront les guides Michelin.

N’oublions pas la « croisière noire », qui marqua aussi l’époque. En 1924, une caravane de véhicules à chenille Citroën traverse l’Afrique, d’Alger à Tananarive. Simultanément, des expositions sur l’Afrique sont présentées dans les grands musées parisiens, et un film sur l’expédition est projeté au Gaumont Palace. Ainsi, le grand public est au courant de cette expédition imaginée par Citroën. La suite de cet événement, « la croisière jaune », sera également une réussite.

En 1925, lors de l’exposition internationale des arts décoratifs, Citroën affiche en immenses

...

Télécharger au format  txt (6.2 Kb)   pdf (84.1 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com