LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Gestion Des Risques

Compte Rendu : Gestion Des Risques. Recherche parmi 248 000+ dissertations

Par   •  13 Février 2012  •  3 135 Mots (13 Pages)  •  1 085 Vues

Page 1 sur 13

Introduction

L’étude des relations de l’entreprise à son environnement ne peut être restreinte aux relations de l’établissement industriel à la communauté. En parcourant la littérature économique et sociologique, une certaine clarification se fait progressivement sur l’entreprise dans la mesure où l’on cesse de la décrire seulement comme un système organisationnel clos, ou comme un ensemble de facteurs de production dont les relations externes sont réduites aux relations avec le marché. En effet elle évolue dans un environnement souvent complexe et incertain. Cet environnement caractérise l’ensemble des facteurs extérieurs à l’entreprise et qui ont une influence sur elle. En principe, il a deux composantes essentielles qui sont : un macro-environnement (environnement général de l’entreprise qui intègre les aspects sociologiques, économiques, juridiques, techniques … tant nationaux qu’internationaux) et un microenvironnement (environnement spécifique de l’entreprise constitué de ses clients, ses fournisseurs, ses sous-traitants, ses concurrents…)

En outre, l’environnement offre à l’entreprise des opportunités à saisir mais présente également des menaces. On peut parler en plus clair des nombreux facteurs clés de cet environnement qui ont des conséquences pour l’entreprise, notamment les stratégies proactives-réactives qui consistent à agir sur le fonctionnement interne de l’organisation pour s’y adapter le mieux possible et enfin tenter de le modifier, ainsi que le concept de développement durable rallié à la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise. La notion de développement durable s’agit de «satisfaire les besoins des générations actuelles sans compromettre la capacité des générations futures de satisfaire les leurs». Le développement durable est ainsi défini comme la recherche d’un équilibre à inventer entre respect de l’environnement, prospérité économique et équité sociale. Nous essayerons de procéder à l’étude par étape de ces concepts cités plus haut.

I) L’environnement de l’entreprise

L’environnement est une contrainte nouvelle pour les entreprises industrielles que la réglementation rendra prochainement incontournable. Mais loin de n’être qu’un coût externe supplémentaire, l’environnement peut être l’occasion de rechercher un avantage concurrentiel durable à moyen et long terme, dans la mesure où sa prise en compte accroît la fiabilité des processus industriels et la valeur des produits et services livrés à la clientèle. Ce qui trace donc l’évidence d’existence de contraintes et d’opportunités qualifiant cet environnement de l’entreprise de part et d’autre.

1) L’environnement comme contraintes

L’environnement extérieur est contraignant. S’agissant par exemple des clients, il faut les connaître, détecter leurs goûts et leurs désirs, mettre en place des réseaux pour les atteindre, trouver le moyen de les convaincre, notamment grâce à la publicité, afin qu’ils achètent le produit que l’entreprise leur propose. Le profit est une conséquence de cette action et la mesure de son rendement et de son efficacité.

L’environnement extérieur est vaste. On peut essayer d’en saisir les principales composantes, afin que l’entreprise et ses membres soient sensibilisés à l’effort qu’il faut consentir pour tenter de l’appréhender. Peter Drucker raconte souvent l’histoire suivante : des aveugles rencontrent un éléphant sur la route ; le premier sent une patte et pense qu’il y a un arbre ; le deuxième, touchant la trompe, s’imagine qu’il est en face d’un serpent ; le troisième tâte le ventre et considère que quelque chose est en train de lui tomber sur la tête ; finalement, l’éléphant avance et les écrase tous les trois. Moralité : il arrive souvent que l’on ait une vision trop partielle de l’environnement, qui est cause d’échec. Encore ne s’agit-il que du présent ; or le monde change et il faut aujourd’hui prendre des décisions pour demain, appréhender non seulement les contraintes actuelles, mais aussi celles du futur.

Les dirigeants d’entreprises sont au centre de réseaux de murailles successives, qu’ils doivent franchir en essayant de n’y perdre ni la santé, ni le potentiel de l’entreprise, ni sa richesse. Comment franchir ces murailles ? C’est leur objectif. Ils doivent décider de le faire, décider le mieux possible.

L’environnement est trop complexe pour être parfaitement connu à tout moment. Il est encore plus difficile d’apprécier son évolution. Dans la prévision, il y a fréquemment une forte part de prédiction, laquelle ressort surtout des jeux de hasard.

Aujourd’hui, la plupart des entreprises travaillent dans plusieurs pays, et le phénomène s’intensifie tant et si bien qu’on ne peut plus raisonner sur un marché local de petite taille.

2) L’environnement comme opportunités

C'est tout ce qui permet de dynamiser le portefeuille de savoirs de l'entreprise. Les opportunités comprennent l'acquisition de nouveaux savoirs, la découverte de nouveaux marchés, le rapprochement avec de nouveaux partenaires. Les opportunités relatives à l'enrichissement des savoirs vont renforcer les capacités d'innovation de l'entreprise. Celles relatives à de nouveaux marchés nécessitent une démarche pragmatique fondée sur l'interprétation de l'information, l'évaluation des spécificités culturelles, la détection des futurs partenaires. Là il est tenu de parler des composantes essentielles de l’environnement de l’entreprise :

 Le macro-environnement désigne l’environnement général de l’entreprise. Il est constitué par l’ensemble de variables qui agit sur l’entreprise sans que celle-ci puisse exercer d’influence en retour.

Tout d’abord, l’environnement naturel ou écologique fournit à l’entreprise des ressources rares telles que les matières premières ou les consommations intermédiaires pour produire. L’environnement démographique désigne les mouvements démographiques qui influencent la production de l’entreprise. Par exemple, du fait de l’évolution du taux de mortalité, le marché des séniors est de plus en plus convoité. L’environnement sociologique et culturel renvoie aux nouveaux comportements, aux nouvelles tendances qui agissent sur l’activité de l’entreprise. Prenons l’exemple des produits bio ou de l’écologie qui sont de plus en plus prisés.

L’environnement économique concerne

...

Télécharger au format  txt (22.3 Kb)   pdf (210.7 Kb)   docx (17.5 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com