LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation économie: Peut-on parler d’un déclin de la participation politique des citoyens aujourd’hui en France ?

Compte Rendu : Dissertation économie: Peut-on parler d’un déclin de la participation politique des citoyens aujourd’hui en France ?. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  5 Avril 2014  •  755 Mots (4 Pages)  •  794 Vues

Page 1 sur 4

Ghislaine Seddouk Note : /20

Sujet de dissertation : Peut-on parler d’un déclin de la participation politique des citoyens aujourd’hui en France ?

Lors des élections présidentielles de 2012, on a constaté que les Français en âge de voter et résidant à l’étranger se sont massivement mobilisés avec un taux de participation estimé à 80 % au premier tour (soit environ 45 millions de Français) et 80.25% au second, selon les différentes instituts du sondage. Ce taux a fortement baissé par rapport aux précédentes élections avec par exemple 85 % en 1974 et avec par contre en 2002 un taux de participation de 72 %. Cependant le taux d’abstention s’élève tout de même à environ à 20% dépassant le score de 2007 au 1 er tour de élections présidentielles. En effet le taux d’abstention s’est élevé à 19,30 %, ce score un battu un record puisque il est nettement supérieur à celui du premier tour de 2007 qui était de 16.23 %. Effets de crise, congés scolaires, « mauvaise politique » du candidat nombreuses sont les raisons qui poussent les Français à s’abstenir de voter. Les autres élections types législatives connaissent un fort taux d’abstention : les élections législatives 2012 sont le record de l’abstention de la Vème République.

Nous allons donc nous demander si la baisse de la participation conventionnelle et l’augmentation de l’abstentionnisme entraine aussi une baisse de la participation non conventionnelle.

Dans une première partie nous allons donc montrer qu’il y a une hausse de l’abstentionnisme et dans une deuxième partie que cela ne traduit pas une baisse de la participation non-conventionnelle.

Avant de parler d’abstentionnisme il faut tout d’abord établir le terme de citoyenneté et l’importance du vote dans cette citoyenneté. La citoyenneté c’est le fait de posséder les droits et les devoirs inhérents au droit de cité. Dans l’Antiquité, la cité à Rome, les romains sont les citoyens. Le droit principal est le fait de participer à la prise des décisions et il y a une obligation militaire. Depuis l’Antiquité le droit de cité ne concerne plus une ville mais un Etat entier. Ce droit de cité nous donne aujourd’hui des droits et des devoirs différenciés. La citoyenneté française est post-absolutiste et indivisible, des lors qu’un individu reçoit la nationalité française, il entre dans la catégorie génériques des citoyens. Ses particularités d’origines (religion, culture…) sont considérées comme sans importances qui n’a pas influencer l’espace public. L’idée d’avoir une représentation particulière pour ces minorités est impossible. Les devoirs sont aussi des composantes très importantes : devoir militaire fiscale, de s’instruire et de solidarité (cotisations sociales…) .La citoyenneté c’est surtout plusieurs droits : civils, ce sont les droits individuels (liberté de parole, de pensée et de religion, égalité devant la loi, droit de propriété…) inscrits dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (1789), dans la Constitution et la charte des Droits fondamentaux de l’Union européenne. Il y a aussi les droits politiques, ils regroupent l’ensemble des droits (droit de vote, d’être élu et de participer au gouvernement) qui nécessite des conditions (nationalité

...

Télécharger au format  txt (5 Kb)   pdf (72.7 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com