LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Activité professionnelle de synthèse BTS Cgo: l'entreprise Carla

Documents Gratuits : Activité professionnelle de synthèse BTS Cgo: l'entreprise Carla. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  12 Février 2013  •  1 899 Mots (8 Pages)  •  1 538 Vues

Page 1 sur 8

Compte rendu APS CARLA

Contexte : L’entreprise CARLA est une SARL spécialisée dans la fabrication de meubles de qualités. L’ensemble est située dans la Creuse et sa clientèle se compose d’entreprises de distributions de meubles. Son effectif est de 17 salariés.

L’entreprise ne disposant pas d’un service de comptabilité de gestion a fait appel à nos compétences afin de mettre en place un système d’analyse et de prévision des coûts et des marges. A cet effet, Mr CHEVALET, le Directeur Financier, nous a confié trois travaux dont « L ‘analyse des coûts et marges du premier trimestre », « La prévision des résultats pour le second trimestre », et enfin « L’analyse de la performance ».

Logiciels utilisés : Nous avons utilisés Excel et Word pour la réalisation de cette APS. Excel a principalement été utilisé pour traiter tous les calculs et l’analyse de coûts et des prévisions des ventes. Quant à Word, il a permit la réalisation des notes de synthèse adressées à Mr CHEVALET.

Réalisation du travail : Cette APS a été réalisé en binôme pour toutes les tâches effectuées car aucun dossier ne pouvait être traité indépendamment

DOSSIER 1

Analyse des coûts et marges du 1er trimestre

Nous avons rempli plusieurs tableaux du fichier Carla.xls qu’on nous à mis à disposition au début de l’APS.

En effet, le bilan comptable fournit en annexe 1 et l’annexe 2 « Informations relatives aux charges du premier trimestre N », nous ont permis de remplir les tableaux suivants :

• Le compte de résultat du premier trimestre (saisie des données de l’annexe 1)

• Tableau de répartition des charges qui nous a permis de remplir les tableaux suivants (à partir de l’annexe 2 et du premier tableau)

• Le tableau d’analyse des charges

• Et le compte de résultat différentiel

Ces tableaux nous permettent d’observer la manière dont procède l’entreprise pour ventiler ses frais variables par services (achat, fabrication et vente), et de comprendre la formation du résultat de la société.

A partir du compte du compte de résultat du premier trimestre, document comptable recensant les charges et les produits de l’entreprise afin de faire apparaître le résultat, il a fallu remplir un tableau d’analyse des charges.

Celui-ci permet de répartir les charges en charges fixes et charges variables. Les charges variables sont ventilées selon si elles sont sur achat, sur fabrication ou sur vente.

Un second tableau permet de faire apparaître le total des charges variables sur achats, sur fabrication et sur vente afin de faire un compte de résultat différentiel. Le compte de résultat différentiel permet de mieux comprendre la formation du résultat de l'entreprise. En effet, plusieurs coûts vont intervenir avant d'arriver à celui-ci:

-Le coût variable d'achat, avec les consommations de matières premières et les charges variables d'achats.

-Le coût variable de production, composé du coût variable d'achat et des charges variables de production.

-Le coût variable de revient, établit à partir du coût variable de production majoré des charges variables de production.

Ce coût variable de production, ajouté aux charges fixes, donnent le coût de revient global.

Les charges fixes sont des charges qui sont indépendantes du volume de production . Ainsi, une entreprise, qu'elle produise 0 ou 1000 produits, aura toujours un montant fixe de charges (loyer, électricité, assurances...).

On peut dire alors synthétiquement que le résultat se compose comme suit:

Chiffre d'affaire - coût de revient = Résultat courant avant impôt

Résultat courant avant impôt +/- résultat exceptionnel = Résultat avant impôt (ici, 6870,95 €)

De plus, à partir du compte de résultat différentiel, il est possible de déterminé le seuil de rentabilité. Ce seuil détermine le montant du chiffre d'affaire à partir duquel l'entreprise commence à devenir rentable. Pour le déterminé, le calcul est le suivant:

Charges fixes/ taux de marge sur coûts variables.

→ 46 683,05/40,48% = 115 326,50 €

A partir du seuil de rentabilité, on peut aussi calculer la date du point mort, date à partir de laquelle l'entreprise aura atteint celui-ci.

Travaillant sur la période du premier trimestre de l'année N, la société Carla aura atteint le seuil de rentabilité le 19 mars.

Nous voyons bien que cette date est très proche de la fin de la période. L'activité de l'entreprise est donc très risqué puisqu'elle lui restera que 11 jours pour atteindre le seuil de rentabilité en cas d'imprévues (augmentation des matières premières, dégâts imprévus, pannes dans le système de production, investissements alourdissant les charges fixes etc...)

Pour pousser plus l'analyse et mieux mesurer le risque de l'activité, nous pouvons aussi calculer une marge de sécurité ainsi qu'un indice de sécurité.

La marge de sécurité est la différence entre le chiffre d'affaire et le seuil de rentabilité.

L'indice de sécurité est ce que représente en pourcentage cette différence par rapport au chiffre d'affaire. Évidemment, plus ce taux est faible, plus l'activité présente un risque élevé.

Pour ce trimestre, l'indice de sécurité est de 12,39%. Ce taux faible nous confirme bien que l'activité est très risqué.

DOSSIER 2

Prévision des résultats pour le second trimestre

Le premier travail de ce dossier consistait à prévoir les ventes des 3 prochains trimestre de l'année N à partir des chiffres d'affaire (CA) provenant des trimestres antérieurs.

En effet, nous avons remarqué, en regardant les CA précédents,

...

Télécharger au format  txt (12.3 Kb)   pdf (133.5 Kb)   docx (13.2 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com