LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'euthanasie, devoir de culture générale

Dissertation : L'euthanasie, devoir de culture générale. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  28 Mai 2013  •  Dissertation  •  379 Mots (2 Pages)  •  1 032 Vues

Page 1 sur 2

Devoir de culture générale

L’euthanasie est un sujet complexe, car en effet deux question se pose, somme nous libre de tous nos choix concernant notre corps ? Et qui sommes-nous pour juger comment les autres doivent vivre ou mourir ?

Le moral enseigné dans la culture occidentale banni en tout point le suicide, tant le plan religieux que juridique.

Considérai comme une preuve de mal être profond et de faiblesse, mais pouvons-nous comprendre ceci, au point de jugé si la personne avais raison ou non ? Pour l’euthanasie nous avons le même problème une personne qui ressent ce même problème mais ne pouvant agir. Une maladie, un accident, ou d’autre fait extérieur lui enlevant son droit inaliénable a décidé de sa mort.

A tous moments une personne peut décider d’elle-même de mourir, mais ces personnes ne peuvent plus choisir. Deux choix s’offre choisir a leurs place que la vie est trop précieuse donc non à l’euthanasie, quitte à ce que notre geste soit égoïste. Ou oui à l’euthanasie est accepté que ce choix nous est propre, mais être prêt à toute les dérives inhérente à ce genre de pratique.

Personnellement je suis pour l’euthanasie si la personne le souhaite, dans un cadre légale réglementé, ou aucune dérive est possible, car je pense que si je me retrouvé dans un locking out, ou souffrant d’une tétraplégie. Je ne pourrais pas accepter de vivre dans un état que je considéré de sous-homme comparé à la personne que j’étais. Je pense que tous de même il faut une réglementation et un protocole extrêmement précis au risque sinon d’ouvrir une boite de pandore. Apres si au contraire c’était une personne que j’aime dans cette état je ne sais pas si je passerai outre mon égoïste, tout à fait naturel de vouloir le gardé plus longtemps avec moi .Mais encore suis-je endroit de privé un être aimé de son droit « de choisir sa mort » ? Le problème est la !

Donc on ne peut pas être pour ou contre l’euthanasie, je pense que cela doit s’adapté à chaque cas de figure, quitte à devoir passé des mois en délibération mais que un choix soit pris en toute conscience, autant avec la famille que des psychologues et des expert médicaux.

...

Télécharger au format  txt (2.2 Kb)   pdf (47.7 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com