LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Economie: le Brexit

Étude de cas : Economie: le Brexit. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  16 Mars 2017  •  Étude de cas  •  602 Mots (3 Pages)  •  787 Vues

Page 1 sur 3

Avec l’exemple de l’après Brexit qui est entrain de ce mettre en place; traité séparant l’union Europeénne et l’Angleterre, on peut voir une forte envie émanant de chaque pays de développer et conquérir un peu plus chaques jours des nouvelles parts de marché.

En effet, une conccurence rude s’est installée dans le contexte d’une mondialisation planétaire, sous les principes de décloisonnement, désintermédiation et dérégulation (les trois D). En se penchant ces dernieres années sur le secteur secondaire de la France on peut constater un déficit constant. Ce déficit est notament du à un manque de compétitivité du pays dans ce secteur. Celui-ci se fait ressentir notament par l’augmentation du chômage de la France.

Cependant avec le developpement des pays émergents ces dernieres années, on peut voir l’augmentation des importations des pays europeens, notament pour la France afin de compenser ce manque. On parle alors, ici, de désindustrialisation.

La compétitivité est la capacité d’une entreprise à pouvoir gagner ou conserver les parts de marché. Celle-ci peut se voir sous deux formes differentes, on parle alors de compétitivité- prix et de compétivité structurelle.

La désindustrialisation est la réduction progressive des activités industrielles dans un pays, une région ou une ville.

Face à un pays qui remet en avant le label français, peut-on considerer la France pourtant en période de désindustrialisation comme opportunité de développement dans le secteur industrielle?

Nous proposerons dans un premier temps d’analyser la situation de l’industrie française dans le contexte économique international puis nous apprécierons la compétitivité de l’industrie française, apres avoir rappelé les facteurs qui influent sur les deux formes de compétitivité. Pour finir nous distinguerons les objectifs et les modalités d’une politique industrielle de nature à renforcer la compétivité de l’économie française.

Ces 15 dernieres années, on peut constater une dégradation de la part de l’industrie dans la valeur ajouté du PIB national français. En effet celle-ci fait un parallèle avec le déclin des soldes commercial de l’industrie française civil entre 2002 et 2001. En analysant de plus près, on remarque cependant que le secteur l’aeronautique, la chimie et l’agroalimentaire sont dans leur finalités en excedent. Ce déclin de l’industrie française se ressent principalement dans le secteurs de l’automobile, informatique, électronique et le textile.

En comparant avec ses semblable on peut voir que cette dégradation est plutot rapide et importante en France. Mais le manque de compétitivité de l’industrie français n’est pas le seul. En effet il est notable en Allemagne ainsi qu’au Pays-Bas ou encore en Belgique.

Des lors on peut envisager de voir la compétitivité de l’industrie française sous 2 angles. La compétitivité-prix avec la maitrise des couts de production qui vise à réduire les écarts de performance industrielle entre pays comparables. Ainsi que la fragmentation des processus de production dans l’industrie vise à diminuer le coût de production des consommations intermédiaires.

Et la compétitivité structurelle qui s’apuie sur des éléments de differenciation tel que la R&D, l’innovation et

...

Télécharger au format  txt (4.2 Kb)   pdf (39.3 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com