LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La forêt française sous Colbert

Commentaire de texte : La forêt française sous Colbert. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  21 Septembre 2022  •  Commentaire de texte  •  976 Mots (4 Pages)  •  30 Vues

Page 1 sur 4

Le règne de Louis XIV, qui a duré de 1638 à 1715 a vu se dérouler la transformation de la gestion du royaume.

En 1669, Louis XIV et Jean-Baptiste Colbert, secrétaire d’état de la marine mettent en place une politique de gestion des forêts françaises, comme nous pouvons le voir dans le document 2, qui est un extrait de l’ordonnance de 1669 qui réglemente le contrôle royal sur les forêts françaises.

Le document 3 est un extrait de l'article L'aménagement forestier en France : à la recherche d’une gestion durable à travers l'histoire, publié dans la revue électronique VertigO en 2005 par Benoît Boutefeu. Ce document nous montre l’influence de l’ordonnance de 1669 sur la gestion des forêts des années après.

Enfin, le document 4 est aussi un extrait de l’article “Les chênes français, le “trésor” de Colbert”, publié dans le journal quotidien Le Monde, le 27 avril 2011, écrit par Jacques-Marie Vaslin. Cet article nous montre comment les forêts françaises ont été gérées par le royaume pour répondre aux besoins de la marine.

Dans cette étude de document, nous nous demanderons pourquoi l’ordonnance de 1669 a été mise en place et quelle est son influence sur la gestion des forêts françaises jusqu’à nos jours.

Dans un premier temps, nous verrons quelles sont les raisons de la politique menée par Colbert, puis nous mettrons en évidence les mesures mises en œuvre ainsi que leurs acteurs. Enfin, nous nous interrogerons sur l’influence de l’ordonnance de 1669 sur la gestion des forêts.

La première raison de la politique menée par Colbert était militaire.

En tant que Secrétaire d’Etat de la marine, Colbert cherchait à renforcer la flotte française : “pour renforcer la marine militaire et marchande” (document 1).

Pour remettre en état la marine française qui était “en piètre état” selon le document 4 ligne 1, la construction de bateaux était nécessaire. Leur fabrication nécessitait d’énormes quantités de bois (environ 3000 chênes centenaires pour un navire).

La seconde raison était économique et marchande. A cause du manque de navire, la France devait importer des bateaux et du bois de pays étrangers. Colbert veut arrêter ces importations et “assurer la pérennité de la production française forestière” (ligne 19-20 document 3). Le bois est aussi une source de richesse “un trésor qu’il faut soigneusement conserver”, (ligne 14 document 4).

Colbert va même jusqu’à vouloir “industrialiser” la production de bois et son utilisation, ce qui montre sa volonté de faire croître l’économie fortement “la fabrication d’un navire prenne un rythme industriel” (ligne 18 document 4).

Enfin, la politique de Colbert est mise en place par une volonté de renforcement du pouvoir royal. En effet, Colbert souhaite que le roi ait la mainmise sur toutes les forêts françaises qu’elles soient de types privées ou non “les fera choisir et prendre dans les bois de nos sujets” (titre XXI document 2). On peut aussi envisager que Colbert souhaite que le royaume de France soit organisé et que l’autorité du roi se respecte jusque dans la nature : “ L’ordonnance de 1669 scelle une reprise en main vigoureuse des forêts françaises” (ligne 16-17 document 4).

...

Télécharger au format  txt (6.2 Kb)   pdf (43.5 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com