LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse portrait de Mlle de Chartres, la princesse de Clèves, Mme de Lafayette

Commentaire de texte : Analyse portrait de Mlle de Chartres, la princesse de Clèves, Mme de Lafayette. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  25 Juin 2015  •  Commentaire de texte  •  662 Mots (3 Pages)  •  1 423 Vues

Page 1 sur 3

1er extrait : le portrait de Mlle de Chartres

Introduction

 Le passage que nous allons étudier se situe au début du roman, l'héroïne est présentée à la cour d'Henri II pour la première fois. Nous pouvons nous demander comment ce portrait prépare la suite du roman. Dans un premier temps, nous étudierons le portrait élogieux de Mlle de Chartres puis son éducation hors du commun.

Lecture du texte

I / Portrait élogieux de Mlle de Chartres

        A – Effet d’attente

 Forme impersonnelle « il parut » (l.1)   conte de fée

 Article indéfini « une » (l.1-2)  mystère de l’identité

 « Qui attira les yeux de tout le monde » (l.1-2) « elle donna de l’admiration » (l.3)  tous les regards sont sur le personnage

 L’auteur fait durer l’attente, elle ménage une pause pour parler du passé de cette fille

        B – modèle de perfection

 Métonymie « une beauté » (l.1-2)  incarnation de la beauté

 « Attira les yeux de tout le monde […] voir de belles personnes » (l.1-4)  elle paraît encore plus exceptionnelle

 Hyperbole « une beauté parfaite » (l.2)  éloge de l’héroïne

 « Elle était de la même maison […] héritières de France » (l.4-5)  statut social exceptionnel

 le portrait demeure abstrait

 Idéalisation de la princesse de Clèves

II / Une éducation hors du commun

        A – Mme de Chartres : une mère d’exception

 Hyperbole « le bien, la vertu et le mérite étaient extraordinaire » (l.7)  qualités morales énumérées

 Elle s’est retirée de la cour pour éduquer sa fille « plusieurs années sans revenir à la cour » (l.8) à contre courant des pratiques de l’époque

        

        B – Une éducation originale

 Mme de La Fayette critique implicitement l’éducation traditionnelle qui évite des sujets comme l’amour

 Ce jugement critique se voit avec le présent de vérité générale « la plupart des mères s’imaginent » (l.11-12) « les malheurs domestiques où plongent les engagements » (l.17-18)

 Programme éducatif :

        - « cultiver son esprit et sa beauté » (l.10)  plaire en société

        - « donner de la vertu » (l.11)  valeurs morales aux jeunes filles

        - parler clairement des dangers de la vie

...

Télécharger au format  txt (3.6 Kb)   pdf (263.7 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com