LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le pair à pair face à la rareté

Commentaire d'oeuvre : Le pair à pair face à la rareté. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  11 Décembre 2018  •  Commentaire d'oeuvre  •  461 Mots (2 Pages)  •  176 Vues

Page 1 sur 2

Séquence 1 Partie 2 : Le pair à pair face à la rareté

Vidéo 5

Si la production d’un bien épuisable est collaborative, et même si on limite la propriété

à ceux qui ont contribué à la production, il se peut que certains contributeurs s’en

octroient une part plus élevée que ce que justifierait leur effort. Pour prévenir cela, il

faut mettre en place des instances de contrôle et de gouvernance.

Or bien souvent, le pair à pair collaboratif fonctionne sur un mode plutôt informel, ce

qui restreint le rôle de telles instances. Les membres de la communauté collaborative

s’en remettent alors à des « normes » de comportement qu’ils espèrent ne pas voir

transgressées. Mais on sent bien que cette position est fragile.

La difficulté principale des initiatives de pair à pair collaboratif dans la production de

biens et de services matériels, c’est le passage à l’échelle, ou formulé d'une autre façon,

leur croissance. Et cela à cause de la rivalité et de l’exclusivité dans l’usage de ces biens

et services. Que ce soit les AMAP, les SEL ou les Accorderies, toutes ces initiatives

tiennent à garder un caractère local, afin de renforcer les liens entre les membres, et

ainsi assurer leur comportement coopératif.

Mais leur développement s’en trouve limité. Les SEL existent depuis le début des années

1990 et ne rassemblent que 500 000 personnes. Tandis que les initiatives de pair à pair

marchand (AirBnB, Uber ou Blablacar) ont mobilisé en quelques années plusieurs

millions d’individus. Pour que les premières aient une chance de se développer, elles

doivent envisager de passer à l’échelle, et donc de surmonter le paradoxe d’Olson. Il faut

donc discipliner les comportements.

Ce qui est important dans le pair à pair collaboratif, c’est de garder l’esprit de réciprocité

et pour cela que la gouvernance soit efficace. C'est à cette condition seulement qu'il

pourra passer à l’échelle.

Les principes d’organisation et de gouvernance

Elinor Ostrom, seule femme prix Nobel d’économie, a étudié les conditions dans

lesquelles la tragédie des communs et le paradoxe d’Olson sont battus en brèche. Cela

concerne les univers les plus variés (communautés urbaines, tribus d’Amazonie ou du

Pérou, villages asiatiques…). Cela lui a permis de dégager 8 principes qui permettent

d’éviter

...

Télécharger au format  txt (3.2 Kb)   pdf (41.7 Kb)   docx (11.8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com