LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Chronologie de Victor Hugo

Dissertations Gratuits : Chronologie de Victor Hugo. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  29 Avril 2013  •  5 033 Mots (21 Pages)  •  1 132 Vues

Page 1 sur 21

1802

26 février : naissance à Besançon de Victor Marie Hugo d’une mère vendéenne et d’un père militaire qui deviendra général d'Empire en 1809 . Léopold Hugo, le père, a un tempérament passionné, alors que sa mère, Sophie Trébuchet, a des opinions prudentes en tout, y compris en politique et à propos de l'éducation des enfants républicain et bonapartiste. Deux frères aînés : Abel et Eugène.

1803

Bastia, l’Ile d’Elbe.

28 novembre, naissance d’Adèle Foucher qui deviendra l’épouse de Victor Hugo.

1804

Paris.

1806

10 ou 11 avril : naissance de Juliette Gauvain ( Juliette Drouet) qui se?? la maîtresse de Victor Hugo, pendant 50 ans.

1807

fin octobre, Sophie et les enfants partent pour l’Italie.

1808

Italie ;

22 décembre : voyage de retour en France ;

1809

07 février : retour d’Italie, Mme Hugo et ses enfants s'installent n° 250, rue Saint-Jacques prés de l'église ;

4 juin : La maison est trop petite Sophie déménage à 200 mètres au12 impasse des Feuillantines, lieu qui éveille chez le futur poète le goût pour la nature et la rêverie ;

juin : V.H. rentre à l’école du père Larivière.

1810

juillet, Le général Léopold Hugo reçoit du roi Joseph le titre de comte.

1811

mars : Sophie Hugo part rejoindre son mari à Madrid avec ses trois enfants. Elle y reste un an de mars à mars. Cette année-là, Victor Hugo est pensionnaire dans une institution religieuse de Madrid, le collège des Nobles, institution qui se trouve dans le couvent de San-Antonio Abad. Hugo y resta environ 6 mois.

1812

3 mars 1812 ses parents se séparent et Sophie Hugo quitte Madrid et retourne vivre dans le quartier du Val de Grâce à Paris. De retour à Paris, Victor Hugo grandit auprès d'une mère tendre et assez libérale.

1813

V.H. à l’école du père La Rivière, au moins à partir du 20 juillet (Geraud Venzac, Les premiers Maîtres de Victor Hugo, p.50). ;

1814

janvier : premier poème de V.H. destiné à la générale Rosalie Lucotte ;

13 avril : V.H. reçoit sa première décoration, le lys d’argent, le brevet qui l’accompagnait, signé par le duc de Berry, lui apprenait qu’il était fait chevalier de l’ordre du Lys.

1815

20 janvier : fin des cours à l’école du père La Rivière ;

13 février : Eugène et Victor enlevés à leur mère, entrent à la pension Cordier (Geraud Venzac, Les premiers Maîtres de Victor Hugo, p.51), rue Sainte-Marguerite (aujourd’hui rue Gozlin), à l’angle de la rue de Rennes, ils y resteront jusqu’en 1818.

Premier Cahier de vers français.

1816

14 octobre : tout en restant pensionnaire à la pension Cordier, V.H. entre en philosophie à Louis-le-Grand, sous la direction de Jean-Baptiste Maugras ;

Il s'adonne aux lettres et dès 1816, alors qu'il n'a que quatorze ans, qu'il note : "Je veux être Chateaubriand ou rien" ;

Le déluge, poème en trois chants. Irtamène, tragédie en cinq actes.

1817

L'Académie, à l'occasion d'un concours qu'elle organise, sous le sujet proposé: Le bonheur que procure l'étude dans toutes les situations de la vie, est a deux doigts de lui décerner le 1er prix; mais le titre du poème de Victor Hugo, Trois lustres à peine, suggérant trop le très jeune âge du poète, effraye les jurés. Le prix lui échappe, il obtient une mention d'encouragement.

21 août : fin de l’année scolaire à Louis-le-Grand ;

13 octobre : rentrée scolaire à Louis-le-Grand.

1818

août : Priape, Mes adieux à l’enfance ;

18 août : fin des études secondaires, Eugène et Victor quittent la pension De Cotte pour venir habiter, avec leur mère, rue des Petits-Augustins (aujourd’hui rue Bonaparte, cour de l’école des Beaux-Arts).

1819

26 avril : V. Hugo se fiance secrètement, malgré la jalousie de son frère Eugène et contre l'avis de sa mère, avec Adèle Foucher, une amie d'enfance.

12 mai : Discours sur les Avantages de l’Enseignement mutuel ;

11 décembre : Victor Hugo fonde le Conservateur littéraire, revue qui disparaît en 31 mars 1821.

Les Destins de la Vendée – Rétablissement de la statue de Henri IV et les Vierges de Verdun, couronnées par l’Académie des Jeux floreaux de Toulouse en mai.

1820

13 février : Louvel poignarde le duc de Berry;

Publication de la première version de Bug-Jargal, roman.(la seconde version en 1826)

9 mars : Victor Hugo reçoit une pension de 2 000 francs du roi Louis XVIII pour son Ode sur la Mort du Duc de Berry ;

Ode sur la naissance du duc de Bordeaux ;

mai : L’Ode sur le Nil est couronnée par l’Académie des Jeux floreaux

...

Télécharger au format  txt (30.3 Kb)   pdf (258.6 Kb)   docx (23.5 Kb)  
Voir 20 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com