LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Solution Possibles De Lutte Contre La dégradation Et L'appauvrissement Du Sol

Dissertation : Les Solution Possibles De Lutte Contre La dégradation Et L'appauvrissement Du Sol. Recherche parmi 282 000+ dissertations

Par   •  2 Avril 2013  •  552 Mots (3 Pages)  •  20 887 Vues

Page 1 sur 3

La dégradation des sols

Le sol est essentiel aux hommes, les usages qu'ils en font peuvent être d'ordre agricole, forestier, industriel, urbain, mais aussi d'ordre écologique. Il n'y a pas de développement des sociétés sans utilisation des sols : l'avenir est à l'équilibre entre les potentialités du sol et la pression des activités humaines. Alain Ruellan

Centre National d'Éludes Agronomiques des Régions Chaudes.

Alain RUELLAN est Ingénieur agricole, Docteur es Sciences Naturelles. Actuellement il est Professeur des Sciences du Sol au CNEARC (Centre National d'Études Agronomiques des Régions Chaudes), Président de l'IEDES (Institut d'Étude du développement Économique et Social), Président de L'AISS (Association Internationale de la Science du Sol).

A travers le monde, les exemples dé sols gravement modifiés, gravement blessés, suite à leur mise en valeur, sont nombreux : érosion, tassement superficiel, salinisation des sols irrigués, appauvrissement en matière organique. Le développement des activités humaines influence de plus en plus fortement, et partout dans le monde, les fonctionnements et les propriétés des sols. Ces modifications agissent en retour sur les autres sphères avec lesquelles le sol est en relation : lithosphère, hydrosphère, atmosphère, biosphère. La couverture pédologique occupe donc une place, charnière, par rapport à l'ensemble des changements locaux, régionaux, globaux que connaît la Terre.

Les modifications dues à l'homme des dynamiques, des constituants, des structures, des propriétés des sols sont plus ou moins rapides, plus ou moins rapidement perceptibles (depuis l'échelle de la minute jusqu'à celle du siècle). Un tassement superficiel, par le passage d'un tracteur trop lourd sur un sol humide, est l'affaire d'une seconde. La chute des teneurs en matières organiques d'un sol forestier qui vient d'être défriché pour être cultivé, est l'affaire de quelques mois. La naissance d'un horizon subsuperficiel compacté par l'irrigation n'est perceptible qu'au bout de quelques années. L'appauvrissement en éléments fins argileux des horizons superficiels d'un sol cultivé n'est perceptible qu'au bout d'une ou plusieurs décennies.

Toutefois, modification des sols ne signifie pas toujours dégradation. Dans ses relations avec les sols, l'homme n'a pas fait que dégrader. Certaines modifications, provoquées par l'homme, influencent positivement les sols. La construction de terrasses, l'épierrage, l'irrigation et le drainage, l'épandage de fumier, la fabrication et l'utilisation de composts... sont autant de démarches et de techniques que les sociétés humaines ont inventé pour survivre dans des régions où les sols étaient une ressource rare ou pauvre (1).

L'agriculture traditionnelle, moderne mais enracinée dans l'histoire est une agriculture qui a su, soit conserver les sols et leur fertilité, soit les construire. Cette agriculture était, ou est, diversifiée en fonction de la variété des milieux : de beaux exemples existent encore en Asie. En revanche, l'agriculture dite moderne, veut procéder de manière

...

Télécharger au format  txt (3.8 Kb)   pdf (58.2 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com