LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Biographie de Copernic

Fiche : Biographie de Copernic. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  2 Juin 2012  •  Fiche  •  1 118 Mots (5 Pages)  •  808 Vues

Page 1 sur 5

Ses études[modifier]

Copernic nait le 19 février 1473 dans une riche famille de la ville hanséatique de Toruń (Thorn), en Poméranie. Son père, prénommé également Nicolas, est un bourgeois de Cracovie venu s'établir à Thorn peu avant l'annexion de la région par le royaume de Pologne, et suffisamment intégré pour y devenir échevin. Sa mère, Barbara Watzelrode (ou Watzenrode) est d'une ancienne famille de Thorn, probablement originaire de Silésie1. Il est recueilli par son oncle maternel, futur évêque de Varmie (en allemand : Ermland), Lukas Watzelrode (ou Lucas Watzenrode) à la suite du décès de son père (vers 1483).

Toruń (en allemand: « Thorn »), la ville où est né Nicolas Copernic

Celui-ci veille sur son neveu et s'assure qu'il fréquente les meilleures écoles et universités ; en 1491, il devient étudiant à l'Académie de Cracovie (actuellement l'Université Jagellonne) où il étudie les mathématiques et l'astronomie (quadrivium), mais aussi la médecine et le droit2, tout en suivant probablement le trivium, cours habituel de la Faculté des arts (centré sur la dialectique et la philosophie3). Il quitte cette université après trois ou quatre ans, trop tôt pour obtenir un diplôme4.

Il retourne alors chez son oncle, qui tente de le faire élire chanoine au chapitre de la cathédrale de Frombork. Sans attendre la confirmation de son élection (en 14975), il se rend en 1496 en Italie où il étudie à l'université de Bologne le droit canonique puis le droit civil6, mais aussi la médecine et la philosophie. Il y apprend de plus le grec, qui lui servira grandement pour étudier les sources de la science antique7. A Bologne, il loge chez l'astronome Domenico Maria Novara, qui est l'un des premiers à remettre en cause l'autorité de Ptolémée. Selon Rheticus, « il fut moins le disciple que l'assistant et le témoin des observations du très savant Dominicus Maria »8. C'est ainsi que Copernic fit la première observation dont nous ayons connaissance, celle de l'occultation de l'étoile Aldébaran par la Lune, le 9 mars 14979.

En 1500, il donne, d'après Rheticus10, une conférence sur l'astronomie à Rome, et y observe une éclipse partielle de lune. Le chanoine Copernic se rend l'année suivante au chapitre de la cathédrale de Frombork, où on lui accorde une absence supplémentaire de deux ans pour étudier la médecine. Il poursuit donc ses études en médecine et droit à l'université de Padoue, réputée pour son enseignement de médecine. Mais c'est à Ferrare, le 31 mai 1503, qu'il obtient le titre de docteur en droit canon (le doctorat de médecine aurait nécessité trois années d'études)11.

À la fin de ses études, en 1503, il quitte définitivement l'Italie et réintègre son diocèse.

Un humaniste aux activités multiples[modifier]

À son retour en Pologne, Copernic se loge auprès de son oncle dans le palais épiscopal de Lidzbark Warmiński. Il assiste l'évêque dans l'administration du diocèse (qui disposait d'une autonomie politique vis-à-vis du roi de Pologne), et devient également son médecin personnel. La réputation du médecin Copernic semble avoir été grande, puisqu'après la mort de Lukas Watzelrode, il soigne deux de ses successeurs (les évêques Maurice Ferber et Johannes Dantiscus), mais aussi d'autres personnalités et des gens du peuple12.

Nicolas Copernic tenant un muguet, attribut du médecin.

En bon humaniste, Copernic s'essaye aussi à la traduction du grec : son premier livre, imprimé en 1509, est une traduction latine de lettres grecques dont l'auteur est un Byzantin du VIIe siècle, Théophylacte Simocatta13. Copernic devient ainsi le premier Polonais à publier en Pologne une traduction d'un auteur grec14.

Copernic ne

...

Télécharger au format  txt (7.4 Kb)   pdf (95.3 Kb)   docx (11.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com